25-12-2017 23:45 - ARMEPES-FRANCE : Journée Culturelle Ganbanaaxu [PhotoReportage]

ARMEPES-FRANCE : Journée Culturelle Ganbanaaxu [PhotoReportage]

ARMEPES-FRANCE - Voir ci-après le déroulé des temps forts de la journée culturelle organisée par l’association ARMEPES-FRANCE et ses partenaires du forum GANBANAAXUN FEDDE. Vous lisez en textes, le discours inaugural du vice-président FOFANA Samba et d’un mot de remerciement du secrétaire général adjoint DIALLO Cheikh. Le discours inaugural du vice-président

Mesdames, mesdemoiselles, messieurs

L’association des ressortissants mauritaniens pour l’éradication de l’esclavage et ses séquelles esclavagistes (ARMEPES-France) vous souhaite la bienvenue à l’occasion de sa première journée culturelle sous le vocable Ganbanaaxu qui signifie l’égalité intrinsèque entre tous les êtres humains vivant sur terre.

L’association dans son esprit et dans sa lettre vise à éradiquer l’esclavagisme statutaire et ses séquelles dans la communauté soninké dans son ensemble d’une manière pacifique mais aussi elle a pour vocation de lutter sans merci contre toutes les formes de discriminations à l’échelle nationale, africaine voire internationale.

Il est prévu dans les textes et dans son règlement intérieur un plan d’actions qui peut se ramener à deux volets essentiels :

■ Le premier s’inscrit à travers la sensibilisation par tous les moyens légaux , à juste titre on peut citer le forum Whatsapp GANBANAAXUN FEDDE qui a connu déjà une résonance dans l’international soninkara et au-delà.

■ Le second volet va se traduire par des actions beaucoup plus concrètes , à savoir l’organisation de conférences , de caravanes , de réunions villageoises pour mieux toucher et éclairer l’opinion par rapport à cette problématique , on peut citer par exemple la conférence du 6 mars 2017 à Selibaby, capitale régionale du Guidimagha mauritanien, à l’occasion de la journée nationale de l’antiesclavage pour la première fois dans cette contrée avec nos différents partenaires.

L’association a aussi mis en place une caisse de prévoyance et de solidarité qui pourra servir de fonds pour le financement de projets de développement . L’ARMEPES-France par le biais de son président, ses différentes structures et par la voix du forum GANBANAAXUN FEDDE, est honorée de votre présence et vous en remercie infiniment. Ainsi nous vous souhaitons une agréable et fraternelle journée.

Le mot de remerciement du secrétaire général adjoint

Mesdames, Messieurs

chers membres et sympathisants d’ARMEPES-France et de GANBANAAXU*

J’étais heureux d’être avec vous si nombreux hier soir.

Je tiens tout spécialement à vous remercier pour votre présence, un grand merci aux invités de grande classe, les sympathisants, et surtout l’équipe événementielle, un grand merci et respects pour les mamans qui ont assuré la cuisine moyennant leur énergie pendant 24h. Grâce à vous nous avons pu passé une soirée belle en joie, en couleurs et en retrouvailles.

Le projet de « ARMEPES GANBANAAXU » qui nous tient tant à cœur et nous a motivé à vous réunir ce soir entre surtout dans le cadre de la sensibilisation et de la prise de conscience des certaines réalités affectant le VIVRE-ENSEMBLE au sein de notre communauté.

Il s’agit d’un projet novateur de sensibilisation qui nous permet de décider ensemble et de partager la richesse de nos différences. Ce projet est inédit en milieu soninké, parce qu’il est basé sur l’appel à une SOLIDARITÉ RÉELLE entre toutes les composantes sociales en dehors de toute considération à caractère discriminatoire ou ségrégationniste.

Grâce à des activités comme celle-ci, nous pourrons nous faire connaître davantage et fructifier nos ressources en vue de pouvoir mener à bien nos projets ambitieux visant des bases sociales plus dignes et plus démocratiques.

Ce soir, je veux vous remercier tout particulièrement pour l’enthousiasme avec lequel nous nous sommes associés à ce projet. Tous comme les membres d’une famille qui s’élargit constamment, nous avons créé un formidable mouvement de partage. Je remercie aussi tous les bénévoles et en particulier le comité organisateur qui a permis de réaliser cet événement qui permet de propager ces sincères et fraternelles ondes de SOLIDARITÉ EN VRAI.

Je vous remercie aussi, vous TOUS qui amplifiez encore ces ondes par votre présence remarquée et remarquable.

Mon mot de fin est au nom de la SOLIDARITÉ, je vous dis vive GANBANAAXUN FEDDE

*Mouvement associatif transnational pour l’égalité en DROITS et en DIGNITÉ au sein des communautés soninkées.

Paris, 24 décembre 2017


----------

Avec Cridem, comme si vous y étiez...




























































Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : ARMEPES-FRANCE
Commentaires : 1
Lus : 1546

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • boubou_kibili (H) 26/12/2017 09:03 X

    Chers amis. C'est bien tout cela et cette lutte pour l'égalité entre tous les citoyens. Je vous invite quant à moi de nous dire quel esclavage subissez-vous dans le milieu soninké ? . Je vis en tant qu'une autre composante nationale parmi les vôtres et je vois que vous êtes contrairement à d’autres composantes qui vivent ce martyr : autonomes financièrement, que vous disposez de vos mosquées et êtes d'ailleurs vos propres Imams, que vos enfants en RIM comme dans la Diaspora vont à l'écoles et font des études et quelquefois de très hautes études, vous ne cultivez plus les champs des horos, les cimetières contrairement aux gros mensonges colportées par certains d’entre vous auprès des étrangers sont uniques où tous et toutes y passent et cela depuis fort longtemps et juste après les époques de l’obscurantisme et la jahiliya, vous héritez de vos enfants et de vos femmes et vice versa .....Que voulez vous maintenant? Epousez les filles des nobles, devenir chefs de villages, vengez vos ancêtres pour l’esclavage commis leurs ancêtres et leur complicités de l’époque que ni vous ni moi n’ont vécue.. ? Soyez désormais plus précis afin que d'autres composantes nationales puissent vous soutenir car pour l'instant vous suivez la mode de IRA et compagnie qui eux ont mille fois raison car les haratines sont la composantes où se vit l’esclavage dans son véritables sens et quotidien dans ce pays. Certes j’en conviens il y’a encore beaucoup de stigmatisation aussi dans le milieu soninké avec les quartiers Como kani, Como lemme, etc qu’il faut bannir de notre langage et nos symboles mais encore une fois dites nous en soninké, pular, hassanya ou en français facile (car l’essentiel des membres de votre association ou les leaders sont en France/europe) ce que votre mouvement actuel voudrait voir changer dans ici et maintenant le milieu soninké dans son ensemble qui ne pratique nullement l’esclavage et dont les sequelles qu’il faudrait encore une fois eradiquer sont d’ordre sociologique. J’invite votre mouvement à faire une analyse causale de l’esclavage dans le milieu Soninké et vous verrez que vous êtes complément dépassé par la situation actuelle au moins dans le milieu Soninké qu’il me semble vous ignorer ou feignez de l’être. Bonne continuation dans votre lutte mais soyez encore une fois plus précis pour convaincre et pour le moment des gens comme moi restons sur notre faim….J’attends un débat et une réponse mais pas du bla bla et des insultes comme certains d’entre vous ont l’habitude sur le net qui doit et rester un espace pour les civilisés.Wa salam