26-12-2017 00:30 - Un moderé élu aux commandes du parti islamiste Tewassoul en Mauritanie

Un moderé élu aux commandes du parti islamiste Tewassoul en Mauritanie

VOA Afrique - Le 3è congrès du parti islamiste mauritanien d'opposition Tewassoul a élu dimanche à sa présidence un modéré, Mohamed Mahmoud Oud Seyidi, en remplacement de son leader charismatique Jemil Ould Mansour arrivé en fin de mandat.

Le Tewassoul est actuellement le plus grand parti d'opposition avec 16 députés à l'Assemblée nationale élus en 2014 au cours d'un scrutin boycotté par l'opposition radicale et il contrôle plusieurs communes dont la plus importante de Nouakchott, Arafatt.

Revendiquant quelque 100.000 militants, il est présent dans toute la Mauritanie où sa référence à l'islam et sa revendication de la charia, la loi islamique, lui assurent une popularité dans ce pays à 100% musulman et très pratiquant.

Mohamed Mahmoud Oud Seyidi, la soixantaine, docteur en théologie et membre fondateur du parti créé en 2009, est connu pour sa "piété, son ouverture et son sens de conciliation", selon un de ses proches.

Il a été élu haut la main par près de 80% des délégués face à trois autres candidats issus de la direction du parti dont le congrès s'était ouvert vendredi.

Son prédécesseur, M. Ould Mansour, réalise de son côté une première en quittant la présidence de la formation en faveur d'une "alternance politique" inédite à la tête d'un parti politique mauritanien.

Le nouveau président du Tewassoul ne devrait pas s'éloigner de la ligne politique suivie jusqu'alors, estiment les analystes. Il a été ami de classe et compagnon de la première heure de M. Ould Mansour au sein de la mouvance islamiste, subissant avec lui la prison et l'exil sous le régime de Maaouiya Ould Sid'Ahmed Taya (1984-2005).

Le nouveau dirigeant est député du Tewassoul, ancien ministre dans un gouvernement d'union nationale sous le président Sidi Ould Cheikh Abdallahi (2007-2009). Il vient d'une famille de marabouts, à la tête de la confrérie El'Qodhf, fortement implantée dans le centre et dont est issu l'actuel chef des armées, le général Mohamed Ould Mohamed Ahmed.

La mouvance islamiste avait été interdite sous les régimes précédents mais, avec l'arrivée au pouvoir du président Mohamed Ould Abdel Aziz, son parti a été légalisée en 2009.

Il a frolé la crise avec le pouvoir à plusieurs reprises en dépit de ses positions souvent modérées et conciliantes. Cette ligne devrait être maintenue sous la nouvelle direction, estiment les observateurs.

Avec AFP



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : VOA Afrique
Commentaires : 2
Lus : 1110

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • lass77 (H) 26/12/2017 10:50 X

    On se fiche tous ses aspects politiques qu'on colle aux mauritaniens, qu'un parti, d'obédience islamiste, existe en Mauritanie quand bien même que ça ne correspond aux réalités ni aux problèmes mauritaniens.

  • jakuza (H) 26/12/2017 08:46 X

    Modéré chez Tawassoul c'est celui qui reculera l'heure du couvre-feu à 18H au lieu de 17H pour ces dames! Les jeunes filles pourront dépasser le CM2 et accéder au collège mais juste pour le jour de la rentrée, pour voir ce à quoi elles échappent, les pauvres...