26-12-2017 10:54 - Sahara occidental : le Front Polisario "prêt" pour "arracher son indépendance"

Sahara occidental : le Front Polisario

Jeune Afrique - L'armée sahraouie « est prête à faire face » pour arracher « le droit du peuple sahraoui à l'indépendance » et « ne peut être confinée éternellement dans un statut de réfugié », a averti lundi soir Abdullahi Lehbib, "ministre de la Défense" du Front Polisario.
« L’armée sahraouie est prête (…) à faire face à tout imprévu et à toute éventualité pour arracher le droit du peuple sahraoui à l’indépendance et à l’autodétermination (…) si la communauté internationale n’intervenait pas pour rendre justice à ce peuple qui vit depuis plus de 42 ans sous l’occupation marocaine », a-t-il affirmé dans une lettre adressée à la communauté internationale.

Ces déclarations interviennent après des manœuvres militaires de soldats sahraouis sous le slogan « hisser le niveau de préparation au summum ».

Une guerre d’une quinzaine d’années

Contrôlée en grande partie par le Maroc, cet ex-colonie espagnole a été en guerre une quinzaine d’années avant qu’un cessez le feu soit conclu en 1991. Depuis, l’ONU maintient une force de paix dans cet immense territoire quasi désertique, où vivent près d’un demi-million d’habitants.

Les Nations unies ont également proposé un référendum d’autodétermination, qui a constamment été repoussé en raison de désaccords sur la composition du corps électoral.

De son côté, Rabat propose aujourd’hui aux Sahraouis une autonomie sous sa souveraineté, que le Polisario rejette en bloc.

Des indépendantistes « sur le qui-vive »

En février, Abdullahi Lehbib avait déclaré à l’AFP: « il y a 25 000 militaires sahraouis et tout Sahraoui est mobilisable, au Sahara occidental, de l’autre côté des murs de défense construits par le Maroc, les indépendantistes du Front Polisario sont toujours sur le qui-vive ».

« Nous penchons toujours pour la voie pacifique » pour résoudre le conflit, l’un des plus vieux du continent africain, avait pour sa part affirmé le secrétaire général du Polisario Brahim Ghali dans un entretien accordé à l’AFP en février, mais « toutes les options restent ouvertes ».

Par Jeune Afrique avec AFP



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Jeune Afrique
Commentaires : 4
Lus : 2555

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • Mohammed-Ali (H) 27/12/2017 09:04 X

    Il faut vraiment être un crédule pour croire que le polisario puisse entamer une guerre contre le Maroc même si ses dirigeants n'arrêtent pas d'en faire les déclarations. L'armée Marocaine est largement supérieur en hommes et en armes. En cas de guerre, le polisario se réfugiera en Algérie et c'est le but pour entraîner l'Algérie dans un conflit. Une situation qui plairait aux responsables Algériens pour camoufler la situation interne dans leur pays. Les Marocains ne sont pas crédules. L'armée et le peuple Marocain sont disposé à défendre chaque millimètre de son territoire et ce n'est pas un petit groupe qui va les faire reculer, ils sont prêt à leur donner une leçon qu'ils n'oublieront pas. Ces sorties font suite aux défaites diplomatiques récentes sur tout les continents.

  • analagjar (H) 26/12/2017 14:43 X

    Lorsque les canons tonneront bientôt et que certains laudateurs de l'expansionnisme marocain commenceront à trembler dans leur froc, ils seront bien contents ,comme ce fut le cas en 1991,d'appeler au secours tous les médiateurs possibles pour limiter les dégâts

  • zelimkhan2 (H) 26/12/2017 14:08 X

    L'armée sahraouie « est prête à faire face » pour arracher « le droit du peuple sahraoui à l'indépendance » et « ne peut être confinée éternellement dans un statut de réfugié » « Hisser le niveau de préparation au summum » Arrêtez de nous distraire. Le Sahara est et restera marocain, incha allah. Vos élucubrations et agitations ressemblent à des enfantillages. Pendant que vous y êtes, communiquez-moi l’adresse de la communauté internationale. J’espère seulement que ce n’est pas la même adresse que celle où l’on a adressé la réprobation après la décision américaine de transférer son ambassade de Tel avive à Jérusalem ?

  • morehob (H) 26/12/2017 12:00 X

    Malheureusement, les atermoiements du Maroc depuis le cessez le feu pour faire capoter à chaque fois les négociations directes avec les sahraouis, ne laissent aucune alternative aux dirigeants du Front Polisario que d'engager la lutte armée qui risque d'être lourde de conséquence pour toute la région aussi bien ouest africaine qu'au delà de la méditerranée car elle est déjà complétement minée par l'activisme islamiste. Il est grand temps que la communauté internationale impose une solution juste à ce conflit...