27-12-2017 10:00 - Tewassoul : « Nous espérons à la Mauritanie l’alternance que nous avons nous même réussi »

Tewassoul : « Nous espérons à la Mauritanie l’alternance que nous avons nous même réussi »

Saharamédias - Le parti Tewassoul a renouvelé sa position relative à un changement politique dans le pays, ajoutant qu’il aspire à ce que l’alternance réussie par la formation politique puisse l’être par le pays.

Dans un communiqué de presse distribué mardi, le parti Tewassoul estime que la Mauritanie mérite de connaître, à la date constitutionnelle fixée, une alternance qui mettrait fin à des crises économique, sociale et humanitaire sans précédent.

Dans son communiqué le parti, qui a élu à sa tête un nouveau président, a réaffirmé son opposition aux pratiques du régime en place et sa détermination aux côtés de l’opposition à imposer un changement démocratique dans le pays.

Le communiqué salue la contribution des délégués venus de partout, de l’intérieur comme de l’extérieur du pays, à la réussite de ce congrès qui a consacré, une première dans le pays, l’alternance à sa présidence.

Il a également remercié les délégations étrangères qui ont répondu à l’invitation du parti, et tracé un tableau pittoresque d’une cohésion arabo-afro-islamique.

Le congrès s’est déclaré profondément inquiet face à la sécheresse que connaît le pays et ses conséquences désastreuses sur les populations, déjà pauvres et fragiles socialement, ce qui exige du gouvernement la mise en place d’un programme d’intervention d’urgence étudié et efficient pour sauver la population et préserver la richesse animale.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 9
Lus : 919

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (9)

  • Bertrand (H) 28/12/2017 09:53 X

    C'est exactement cette alternance que vous souhaitez pour le pays qui aura lieu. La Jamaa va s'entendre sur un héritier dans un cercle bien restreint avec peu être l'appui de cercles de personnalités étrangères est le tour est joué. C'est cette démocratie commandée, surveillée qui sied. Une démocratie de façade. je ne suis pas contre car je n'arrive à comprendre comment un délinquant récidiviste puisse avoir dans les urnes une voie égale à une personne qui a pris en charge et entretenue tout un monde,en l’éduquant, en pourvoyant à ces besoins les plus élémentaires,des hommes et femmes qui ont porté la société sur ces épaule. Comment un illettré sans éducation ni savoir puisse se présenter et gagner contre une personne éduquée qui sache lire et écrire, distinguer le bien du mal .... La démocratie qu'on nous sert tous les jours est un jeu pour mieux aplatir pervertir et utiliser les masses dans des desseins qui ne sont pas nobles.

  • Le politicien (H) 27/12/2017 16:13 X

    Le signe de la main, "rabiaa aladawiyya", unanimement exécuté par ce groupe (photo) est une référence claire à l'allégeance à l'étranger, de la part de l'enseigne locale des "Frères" en Mauritanie; c'est un signe de ralliement hérité d'événements tragiques survenus en ... Egypte.

  • abouth (H) 27/12/2017 15:32 X

    ... conservatrice(s)... dans (sans) vergogne...

  • bleil (H) 27/12/2017 15:12 X

    La vielle fripouille, que nous connaissons tous depuis le PRSDS et de nos jours au UPR, ne peut pas assimiler les bienfaits de la modernité ... l'alternance au pouvoir pour promouvoir la démocratie doit être synonyme de programme politique cohérent, sans relent de dogmatisme, pour le développement socio-économique du pays ! et ce sont pas les idiots, sans éducation ni culture politique, qui vont continuer à défigurer notre Mauritanie à tous ... A QUOI BON LA DÉMOCRATIE SI CE N'EST POUR AMÉLIORER LE QUOTIDIEN DU PAYS, DE SES INSTITUTIONS ET DE SA REPRÉSENTATIVITÉ POLITIQUE !

  • Dembunajo (H) 27/12/2017 14:16 X

    Effectivement, l'alternance au sein de Tawassoul prouve que l'opposition dans sa diversité est prête à mettre le paquet pour réussir une alternance au pouvoir. Il urge par conséquent, de lorgner vers l'Assemblée nationale pour dire aux que le monde est en pleine mutations et que la Mauritanie est appelée à suivre ces états pour ne pas se réveiller trop tard.

  • habouss (H) 27/12/2017 13:33 X

    Qu'Allah protège Ould Abdel Aziz ! Ce député guigneux a apporté la guigne à Khadafi atrocement assassiné en 2011.

  • abouth (H) 27/12/2017 12:25 X

    Le nouveau président de Tawassoul est un homme superstitieux, à l'instruction publique douteuse, il prend la tête d'un parti dogmatique, un parti qui a, un jour de 2011, prôné la violence dans la rue, pour accéder au pouvoir. Comment peut-on concilier le combat démocratique pacifique par essence et des relents révolutionnaires dangereux et surannés? Le côté archaïque des "Frères" constitue une impossibilité pour eux d'assimiler les contraintes de la modernité: le verbiage hypocrite chez eux, cache, en général très mal les conceptions moyenâgeuses et conservatrice de la société, il sert d'habillage à une rapacit/e matérielle dans vergogne...

  • ELVALLI (H) 27/12/2017 12:23 X

    Nous sommes tous musulmans, si nous pouvons trouver l’ivresse de la pratique et de l’alternance démocratique à TAWASSOUL nous y adhérerons tous ! Gare à Aziz !

  • ELVALLI (H) 27/12/2017 12:00 X

    Les députés applaudissent parce qu’ils ne savent pas mieux faire ! Quand c’est une chambre d’enregistrement constituée de laudateurs et lèches-bottes pour approuver tout ce qui vient des militaires putschistes on doit s’abstenir de parler de parlement et de députés. Les faux élus qui applaudissent les gouvernants ont détruit leurs Nations (Union soviétique, Irak, Syrie et bientôt USA et Israël). C’est l’hystérie parlementaire qui contamine et corrompe le peuple comme au III er Reich d’Hitler. Applaudir, chanter les éloges du Boss du moment, c’est la mauvaise foi des mauritaniens avec laquelle ils ont trompé Moctar Ould Daddah, Moustpha Ould Saleck, Mohamed Khouna Ould Haidalla, Maaouiya Ould Sid’Ahmed El Taya, Sidi Ould Cheikh Abdallahi et bientôt Mohamed Ould Abdel Aziz. Nasroun ! Hagh ba’ad et Aziiiiiiiiz sont les mots de l’unique récitation de nos faux députés. Gloire à nos Sénateurs frondeurs qui ont su porter une voix discordante pour l’unique fois dans l’histoire de notre Nation. Aziz doit plier bagage et partir avant de sortir les pieds devant. Ceci est un conseil de sage, pas de faux député !