27-12-2017 17:00 - Sénégal: trois affaires liées au terrorisme jugées ensemble à Dakar

Sénégal: trois affaires liées au terrorisme jugées ensemble à Dakar

RFI - Le procès d’une trentaine de personnes actuellement en détention pour des accusations liées au terrorisme s’ouvre mercredi 27 décembre à la Chambre criminelle de Dakar. Parmi elles, l'imam Alioune Badara Ndao, dont l'absence de jugement après plus de deux ans de détention était dénoncée par les organisations de défense des droits de l'homme.

Trois affaires vont être jugées en audience spéciale ce mercredi à Dakar, selon le parquet. Tout d’abord, 29 personnes sont poursuivies pour 4 chefs d'accusation, dont celui d'association de malfaiteurs en relation à une entreprise terroriste.

Ces accusés seraient liés, explique le bureau du procureur, à l'affaire dite de l'imam Ndao, un responsable religieux arrêté dans la ville de Kaolack en octobre 2015 et soupçonné d'appartenir à un réseau lié à Boko Haram.

La deuxième affaire concerne Ibrahima Ly, franco-sénégalais arrêté en mars 2015 et présenté comme un recruteur de djihadistes. Enfin est jugé le cas Assane Kamara, étudiant au Canada, arrêté en 2016 lors d'un séjour au Sénégal.

Chacun des accusés s'est vu attribuer un avocat commis d'office. Certains, comme l'imam Ndao, sont également assistés de conseils juridiques qui ont suivi le dossier depuis plus longtemps et étaient présents lors de certains interrogatoires.

Toutes ces affaires, dont l'instruction a parfois duré plusieurs années, ont donc été réunies pour être jugées ensemble. Un regroupement qui interpelle les associations de défense des droits de l'Homme, pour qui la plupart des délits à l’ordre du jour – notamment celui d'apologie du terrorisme – ne sont pas assez clairement définis dans les nouvelles dispositions légales introduites par le Sénégal pour juger les affaires de terrorisme.

Par RFI



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI
Commentaires : 0
Lus : 899

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)