28-12-2017 09:12 - La Mauritanie, un pays stratégique pour le Sahara occidental (Premier ministre sahraoui)

La Mauritanie, un pays stratégique pour le Sahara occidental (Premier ministre sahraoui)

SPSRASD - Le Premier ministre sahraoui, Abdelkader Taleb Omar, a appelé mercredi depuis Aghoueinit (Territoires sahraouis libérés), les populations du Sud à "intensifier la lutte et à se rassembler autour du Front Polisario".

Le Premier ministre sahraoui a appelé les participants à la rencontre des populations du sud, à "intensifier la lutte sur tous les plans", rappelant que "les Sahraouis dans les territoires occupés ont besoin de soutien, de solidarité et de protection".

Soulignant que les détenus politiques sahraouis dans les territoires occupés endurent énormément pour le triomphe de la cause nationale, le Premier ministre a appelé tout un chacun à davantage de soutien.

Il a salué par la même occasion le soutien indéfectible du peuple algérien en faveur du respect du droit des peuples à l'autodétermination, et des frontières héritées du colonialisme.

M. Taleb Omar s'est félicité par ailleurs des liens de fraternité unissant son pays avec la Mauritanie, un pays stratégique pour le Sahara occidental, a-t-il dit.

"L'armée sahraouie est pleinement disposée à jouer son rôle après que les exercices de simulation aient prouvé sa capacité à mener le combat", a-t-il ajouté.

"La victoire est proche" a lancé le Premier ministre en direction des participants, soulignant que "la marge de manœuvre du Maroc est très réduite avec notamment les problèmes politiques et socio-économiques auxquels il fait face et la pression internationale qu'il subit".

"Le Maroc n'a d'autre alternative que de asseoir avec les Sahraouis autour de la table des négociations"
, a conclu le Premier ministre sahraoui. (Sahara Press Service)





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : SPSRASD
Commentaires : 11
Lus : 1505

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (11)

  • analagjar (H) 28/12/2017 22:19 X

    C'est une ineptie de parler d'un état qui existe quand il y a colonisation. Ce qui existe ce sont juste des populations dominées par un état colonisateur et dont elles font partie intégrantes (c'est ainsi que le Maroc était un protectorat Français et l' Algérie un département Français pour ne citer que ceux là). Quant au Sahara occidental, il existait bien sous ses contours géographiques et il était colonisé par le Royaume d'Espagne. En outre, la Cour internationale de justice internationale a bien dit dans son arrêt célèbre qu'il s'agissait d'une terra nulius donc sans propriétaire et que les tribus nomades qui habitaient dans ce territoire n'avaient aucun lien d'allégeance avec les souverains marocains qui se sont succédés...

  • Selmedine (H) 28/12/2017 20:08 X

    Les sahraouis doivent chercher une solution négociée avec le Maroc.L'autodétermination dans le cadre d'un Maroc uni est une piste qu'il faudrait explorer.Le XIX est le siècle des regroupements economiques.Après cette tentative la Mauritanie ,l'Algérie pourront s 'ajouter et créer un Maghreb des peuples .La région doit se prêter à des unions à caractère économique pour contrecarrer les grands ensembles européens,africains qui commencent à se constituer au nord et au sud de notre espace géographique.

  • Mohammed-Ali (H) 28/12/2017 18:02 X

    Lorsqu'on parle de décolonisation, on parle d'un état qui existait dans le passé qui a été colonisé par la suite. Or dans les livres d'histoire et même dans les documents aussi bien des Français que des Espagnoles, l'état de la pseudo république du polisario n'a jamais existé.

  • moukhabarat (F) 28/12/2017 14:24 X

    Selon l'expression d'un ancien ministre algérien: le Maroc a pris la proie et l'Algérie l'ombre de la proie. Il a fait également remarquer que les territoires sous contrôle marocain sont paisibles et ne donnent pas l'image d'une population dominée par une force étrangère et il cite comme exemple les palestiniens qui se battent tous les jours contre l'occupant. Nous autres mauritaniens sommes la chair à canon de ce conflit car dans les deux camps nous représentons la majorité.

  • ASSOCIATION MAIN PROPRE (H) 28/12/2017 13:06 X

    Notre frère Abdelkader Taleb Omar est un homme sérieux et compétent, il est parmi ses hommes les plus habiles d'agir dans l'intérêt de la paix dans le Maghreb, il a toujours fait preuve de pragmatisme dans la gestion de la crise du Sahara occidental. Abdelkader Taleb Omar est avant tout un homme de dialogue, qui vise un seul objectif: l’indépendance du Sahara occidental. Tout le monde sait que la question du Sahara occidental est une question de décolonisation, qui oppose le peuple du Sahara occidental au gouvernement d’occupation marocaine. Disons la vérité, le Maroc est un État rebelle dans la région qui ne respecte pas la légalité internationale et le droit du peuple sahraoui à l’autodétermination. Le Maroc doit cesser sa politique expansionniste envers ses voisins.

  • Kouleyb (H) 28/12/2017 12:25 X

    Effectivement le conflit du Sahara Occidental a trop duré, a causé beaucoup de souffrances et de mort, au Maroc, en Mauritanie et bien évidemment au sein des populations Sahraouies elles-mêmes. Il devient donc, de plus en plus, urgent d’y mettre fin. Par qui ? Comment ? Le Front POLISARIO, représentant légitime des populations du Sahara Occidental, le Royaume du Maroc, puissance occupante d’une grande partie du territoire et les Nations Unies « garantes du principe du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes », sont conjointement responsables de la prolongation de ce conflit. La seule voie pour le résoudre est de mettre au tour d’une même table, le POLISARIO et le Maroc, pour entamer un dialogue franc, direct et généreux pour une solution politique, acceptés par les deux parties. Le premier Ministre de la RASD, vient d’inviter les NU et le Maroc à rejoindre cette table, sans y mettre des conditions préalables. Il faut espérer que les autres répondent, courageusement à cet appel, pour faire terre les armes, de façon définitive dans cette partie de notre sous-région et pour le bien de nos peuples.

  • ELVALLI (H) 28/12/2017 12:23 X

    Le son des tambours de guerre résonne dans notre désert du coté Maroc-Polisario. Notre vaillante armée est-elle prête pour nous sécuriser ? Notre Général –Putschiste est en vacances dans la zone. Il se la coule douce au lieu de faire creuser les tranchées. Nos généraux prennent du surpoids et convolent en de nouvelles noces au lieu d’affiner leurs plans de riposte à toute agression. Les petits soldats rêvent de leur arrivée au pouvoir dans quelques mois pour s’enrichir à leur tour au lieu de s’enthousiasmer pour mourir sur le champ d’honneur. Nous oublions nos reflexes de guerriers-nés qui disent que la guerre se prépare en temps de paix. Il faut voir la réalité géostratégique de la région avec réalisme. Le danger est là. Les braises revivent des cendres du conflit du Sahara Occidental, sous le souffle des marchands d’armes et, la Mauritanie qui garde un gout amer de la chose ne doit pas rester l’eternel maillon faible de la chaine que les belligérants pousseront inévitablement au conflit. Mais laissons le général digérer, dormir, se divertir, rire, jouir de tous ses biens mal-acquis. Après tout c’est (SA) Mauritanie et demain est un autre jour… Il y’a l’option fuite à l’étranger !

  • Mohammed-Ali (H) 28/12/2017 12:13 X

    Les états qui soutiennent le polisario se compteront sur les doigts d'une seule main même en Afrique. Les états se sont rendus compte de la supercherie de ce soit disant mouvement de libération, ils préfèrent avoir à faire à un grand état fort économiquement et même du côté diplomatique, un état qui apporte une plus valus dans ses relations. Le polisario a ruiné l'Algérie, les ONG se méfient de la destination des aides alimentaires destinées à la population qui prennent d'autres chemins. La Mauritanie devrait prendre ses précautions pour ne pas tomber dans le piège du polisario qui n'accepte pas la désignation de son ambassadeur à Rabat après 5 ans. L'ouverture d'une route entre TINDOUF et ZOUERATE pourrait ramener plus de membres du polisario que d'Algériens.Il faut vraiment faire attention pour ne pas être embarquer dans un conflit qui pourrait lui causer préjudice.

  • analagjar (H) 28/12/2017 12:13 X

    Il suffit de jeter un regard rétrospectif à l' Histoire pour se rendre compte que nos frères sahraouis se sont alliés avec nous à l'époque pour combattre le colonialisme Français et ont toujours constitué pour nous un rempart contre l'expansionnisme marocain...Alors le minimum est de leur souhaiter bonne chance dans leur très longue lutte qui, certes, nécessitera encore pas mal de souffle mais cela ne les découragera jamais génération après génération...Car On le sait, avec l'aide d'Allah et la volonté des hommes, la mère du voleur ne continuera pas à pavoiser de manière infinie...

  • Mauvais Calcul (H) 28/12/2017 11:12 X

    Les sahraouis pensent emballés les mauritaniens dans leur futur lutte pour la libération de leur peuple, la Mauritanie en a fini avec la guerre, elle qui cherche la paix intérieure dans son pays, les sahraouis ne comprendront jamais que les mauritaniens n’ont que la langue et les grosses déclarations, mais qu’ils ne feront rien pour aider les sahraouis ne se reste que se réfugier chez nous en cas de conflit, ils préfèrent privilégies les relations avec le Maroc que de soutenir physiquement ou financièrement les sahraouis, donc qu’ils ne se trompent pas de déclaration sans valeur. Les mauritaniens veulent une alternance à la situation du pays en 2019 et non autre chose, les sahraouis n’auront qu’à faire leur guerre seul sans les mauritaniens.

  • boubou_kibili (H) 28/12/2017 09:48 X

    Mr le Premier Ministre faite ce que vous voulez avec le Maroc et laissez la RIM en dehors de ce jeu malsain que vous tentez de concocter ici. La Mauritanie doit rester en dehors de ce conflit. Dire que le Maroc est défait par les difficultés qu'il vit et la pression internationale c'est prendre ses désirs pour des réalités. Bonne chance et laissez nous tranquille car nous aussi avions nos problèmes avec ce régime dont la gouvernance est d'une autre âge et qui j’espère Inchaa Allah qu’en 2019 nous débarrasserons par les urnes avec son Union Pour Rien (UPR) et ses nombreux Nafighs .