28-12-2017 21:45 - Vidéo. Mauritanie : Ould Bouna critique sans ménage avant son arrestation, le Président mauritanien et le patron de la DGSN

Vidéo. Mauritanie : Ould Bouna critique sans ménage avant son arrestation, le Président mauritanien et le patron de la DGSN

Alakhbar - Le poète mauritanien Abdallahi Ould Bouna a critiqué avec virulence, le Chef de l’Etat mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz et le Directeur Général de la Sureté Nationale, le Général Mohamed Ould Meguett.

«L’actuel pouvoir mauritanien est devenu un régime quémandeur, ne bénéficiant d’aucune confiance des parties internationales», a-t-il dit, dans un enregistrement sur WhatsApp.

Arrêté depuis plus d’une semaine aux Émirats Arabes Unis, Ould Bouna avait été rapatrié vers Nouakchott, selon des sources de la communauté mauritanienne résidentes aux Émirats.

Traduit de l’Arabe par Cridem







Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 1780

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • Bertrand (H) 29/12/2017 10:54 X

    Les poètes exagèrent beaucoup. On peut critiquer l'action ou la politique d'un régime, mais accusés des musulmans d'être des renégats, des apostats, voir tout le mal de leur coté et tout le bien du coté du critique, ce n'est pas musulman. Aziz a fait de belles choses, des choses moins belles et raté des choses. Globalement, il semble être meilleur que beaucoup de ceux qui le critiquent. ALLAH seul sait ce qui est caché et donc la vérité ultime. Je ne lui réclame pas la clémence, mais je signale que c'est un poète qui n'était pas très engagé. Il était au Qatar je suppose et voulait faire un geste en leur faveur ou en faveur d'autres. Le régime a ses détracteurs.

  • mdmdlemine (H) 28/12/2017 23:27 X

    je suis parfois trés étonné de ces gens qui vivent paisiblement et sans problème et qui par excés se retrouvent betement derrière les barreaux On peut critiquer mais insulter comme une femme n'est pas intellectuel, même vis-à-vis de son pire ennemi à fortiori quand c'est un poète qui pète les plombs

  • lasagess (H) 28/12/2017 22:13 X

    Ce qui se fait entendre dans cette vidéo n'est pas des critiques mes des insultes cela est il permit en démocratie les Sénégalais que nous prenons souvent comme exemple n'ont ils pas envoyés des jeunes en prison pour des caricatures du prèsident le diouf qui moisi actuellement en prison n'est il pas arrêté pour des injures contre un marabout il faut que nous soyons franc entre nous se type mérite un procès juste et un séjour en prison s'il n'est pas pardonnè par les ayants droit