29-12-2017 17:45 - Mauritanie : Quand des députés appellent à violer la constitution et au parjure

Mauritanie : Quand des députés appellent à violer la constitution et au parjure

Le Calame - Des députés mauritaniens ont invité le président de la République, dont le dernier mandat s’achève en 2019, à solliciter un 3e mandat à la tête du pays. Et pour cause : les réalisations que l’actuel président au profit du pays et qu’il faudrait nécessairement achever.

Et pour Khalil Ould Teyib et ses amis, seul le président Mohamed Ould Abdel Aziz peut les parachever. Ce dernier argument fait injure à ceux qui gouvernent le pays ou non ; ils seraient tous incapables de faire mieux que l’actuel président.

Mais plus grave encore, en invitant le président Aziz à solliciter un 3e mandat, les députés mauritaniens, auteurs de cette requête foulent aux pieds la loi fondamentale du pays qui, en son article 26 limite le nombre de mandats présidentiels à deux.

Il s’agit donc d’un appel clair à violer et la Constitution et le serment du président de la République, prononcé sur le Saint Coran. Un parjure donc. Ce faisant, ces députés ne seraient-ils passibles de poursuites judiciaires en réclamant au sein d’une représentation nationale, qu’on viole la Constitution ? La question mérite d’être posée. Et les juristes répondront.

Nos députés viennent, également, par cette occasion, remettre en cause la parole du président de la République qui a fait savoir, à plusieurs reprises, qu’il respectera la constitution.

Ce qui lui a valu, dans un continent où des potentats se livrent aux tripatouillages des constitutions de leurs pays et où l’instabilité sévit, des félicitations des partenaires au développement, notamment l’Union Européenne.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 1806

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • doudou19 (H) 29/12/2017 22:46 X

    En Mauritanie tout figuratif. Il n'y a ni loi ni foi. Tout est bafoué à outrance à la mesure des caprices des décideurs ou de leurs laudateurs. Tout est permis. Il suffit qu'il arrange le groupe etc ...

  • soukhana (H) 29/12/2017 20:07 X

    nos députés ont besoin d'un spécialiste (psychiatre ou psychologue) ....

  • Raisonneur (H) 29/12/2017 18:48 X

    Khalil Ould Teyib déteste autant de fois Aziz qu’il lui demande de faire un troisième mandat, ceux qui ont demandés le 3ème avaient bénéficié des contrats de poulpes dans les eaux de NDB, ils veulent récidivés en essayant de tromper les populations, il est lui et ses laudateurs de députés les seuls homme-lettes/femmelettes incapables de conduire ce pays, les hommes plus capable qu’Aziz court les rues de Nouakchott, mais eux se sachant finit dans la politique de ce pays, ils cherchent à ce qu’Aziz les utilisent comme haut-parleur de demain. Pourtant tous les mauritaniens savent que Khalil est vraiment contre Aziz et le chef du gouvernement il le déteste à tel point qu’il veut le voir échouer dans les prisons de Bir-Moghren à la place des salafistes et des militants d’IRA, donc Khalil et sa clique feront tout pour que le président Aziz parjure et ils diront on la eu ce con d’Aziz.

  • habouss (H) 29/12/2017 18:18 X

    Est ce des députés du peuple ? C'est gens sont là en tant que des opportunistes qui font très mal à Ould Abdel Aziz en personne !