30-12-2017 18:45 - Mauritanie : Ould Ghadda suspend les visites, en protestation aux tracasseries rencontrées

Mauritanie : Ould Ghadda suspend les visites, en protestation aux tracasseries rencontrées

Alakhbar - Le sénateur Mohamed Ould Ghadda a suspendu depuis une semaine, toute visite dans sa cellule, à la prison centrale de Nouakchott, en protestation contre les tracasseries, dont il fait particulièrement l’objet, lui et ses visiteurs, de la part des services pénitentiaires.

Les visiteurs, qui ont fait la queue et passer de longues heures pour rencontrer le parlementaire détenu, sont très vite expulsés, révèlent des sources proches du sénateur.

Ould Ghadda avait observé, au début de sa détention, une grève de la faim, pour dénoncer également, ce qu’il a appelé un traitement "inhumain", avant d’y renoncer, sur demande de sa mère.

Traduit de l’Arabe par Cridem





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 1642

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • ADCRIYADH (H) 30/12/2017 20:36 X

    tant mieux il faut danser sa propre musique mais pas avec nous cas même ghadda me reste inconnu et y compris biram il changer de these

  • Le politicien (H) 30/12/2017 20:24 X

    Je me demande si la vraie raison de cette decision de Ould Ghadda n'est pas l'instrumentalisation politique entreprise par le roi de l'insulte gratuite anti-"Beydhane", Birame Ould Abeid, qui a viol/e la vie privée de l'ex-sénateur, en s'exhibant régulièrement dans le domicile de ce dernier, entouré des membres de la famille Ghadda dont des mineurs, et en profitant de ce décor privé pour s'adonner à ses sempiternelles diatribes publiques contre le président de la République et sa majorité. C'est indécent, irrespectueux et contreproductif, car avoir pour seul allié un homme connu pour avoir commis l'unique autodafé de l'histoire du pays, ayant brûlé un corpus religieux unanimement respecté par tous les Mauritaniens, n'est d'aucun secours, bien au contraire. Ould Ghadda veut signifier, via sa décision, à Birame, de respecter sa vie privée et qu'il n'a pas besoin de son tintamarre carnavalesque... Le roi de l'insulte anti-"Beydhane" comprendra-t-il le sens de la décision de Ould Ghadda? Rien n'est moins sûr.... Lourdaud et un brin mégalomane, Birame persévèrera dans son voyeurisme, son indécence et son opportunisme politico-médiatique contre ceux qui n'ont pas sollicité son entregent, tel Ould Ghadda. Militant des droits de l'homme ou candidat à la magistrature suprême, Birame doit choisir, par respect pour lui-même, pour les Mauritaniens et pour la Mauritanie...

  • libreexp (H) 30/12/2017 19:56 X

    MDR Quoi