30-12-2017 21:30 - Trump sur l'Iran: "les régimes oppresseurs ne peuvent perdurer à jamais"

Trump sur l'Iran:

Romandie News - Le président américain Donald Trump a réitéré samedi ses avertissements en direction du pouvoir iranien visé par des manifestations, martelant que "les régimes oppresseurs ne peuvent perdurer à jamais".

"Le monde entier comprend que le bon peuple d'Iran veut un changement, et qu'à part le vaste pouvoir militaire des Etats-Unis, le peuple iranien est ce que ses dirigeants craignent le plus", a-t-il écrit dans un premier tweet, reprenant des extraits de son discours du 19 septembre à l'Assemblée générale des Nations unies.

"Les régimes oppresseurs ne peuvent perdurer à jamais, et le jour viendra où le peuple iranien fera face à un choix", a-t-il poursuivi dans un deuxième tweet, ajoutant: "Le monde regarde!". Les deux tweets sont illustrés de vidéos montrant les passages de son discours consacrés à l'Iran.

Donald Trump avait déjà envoyé une mise en garde vendredi, en direction de Téhéran également sur Twitter: "Le gouvernement iranien devrait respecter les droits de son peuple, notamment leur droit de s'exprimer. Le monde regarde!"

Les Etats-Unis avaient "fermement" condamné vendredi la vague d'arrestations lors de manifestations en Iran, qu'ils qualifient d'"Etat voyou" et qui est leur bête noire au Proche-Orient.

L'Iran a rejeté samedi ces déclarations "opportunistes". "Le peuple iranien n'accorde aucune valeur et crédit aux déclarations opportunistes des responsables américains et de (Donald) Trump", a déclaré le porte-parole du ministère iranien des Affaires étrangères Bahram Ghassemi, cité par les médias.

Face aux maux économiques de l'Iran, isolé et soumis pendant des années à des sanctions internationales pour ses activités nucléaires sensibles, des mouvements de protestation - non autorisés - ont éclaté depuis jeudi dans plusieurs villes de province dont celle de Machhad, la deuxième du pays. Des dizaines de personnes ont été arrêtées depuis, mais la plupart ont été libérées, selon la télévision iranienne.

Samedi, entre 50 et 70 étudiants ont encore manifesté devant l'université de Téhéran en scandant des slogans politiques contre le pouvoir, malgré les mises en garde du gouvernement iranien contre de nouveaux "rassemblements illégaux".

Le nombre des manifestants est resté limité à plusieurs centaines mais c'est la première fois depuis 2009 qu'autant de villes iraniennes ont été touchées par de telles manifestations.

(©AFP / 30 décembre 2017 20h10)



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1021

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Le politicien (H) 31/12/2017 16:00 X

    "Qui veut noyer son chien, l'accuse de la rage"; le précédent iraquien, avec ses supposées "armes de destruction massives", est trop récent pour que l'on y pense pas immédiatement, à l'annonce de ces "fraîches" menaces américaines contre l'Iran.

  • synthetiseur (H) 31/12/2017 12:02 X

    Apres leur echec en Syrie, au Yemen et en Irak , suite à la résistance orchestrée par l'Iran et le Hezbollah, les américains sur demande insistante et financement saoudiens(500milliards de dollars sonnants et trébuchants) se lancent à l'assaut du regime iranien pour le destituer de l'interieur.Ils ont senti leur incapacité d'affronter directement les iraniens. Le cout sera exhorbitant. C'est le retour aux vieilles habitudes imperialistes que l'on pensait avoir dépassé. Rappelez vous toutes les subversions qu'ils avaient fomentées contre les régimes revolutionnaires et de gauche en Amérique latine et le martyr de Guevarra, Allende, etc..... Fidel Castro,(Cuba) Chavez,(Venezuela, Lula,(Brezil ainsi que Morales au Perou leur ont tenu tete jusqu'a présent. Il faut que les leaders de cette envergure essaiment sinon le monde connaitra un retour vers les dictatures sanglantes sous la houlette des amméricains qui ne cherchent ni a promouvoir les libertés et les démocratie mais uniquement leurs interets économiques imperialistes et les folies d'extremistes judéosionnistes actuellement aux commandes des USA. Et pour tout parfaire ils ont décidé d'annexer purement et simplement la Palestine pour sartisfaire une adjonction divine inventée de toutes pieces par leurs rabbins racistes et trop dangeureux pour la paix et la stabilité du monde. Il faut que les peuple de ce monde sachent que les divisions internes sont fatales face aux menaces extérieures particulierement venent de pays dirigés par des groupes neo fascistes.