31-12-2017 10:35 - Affaire Ould Ghadda : Le sénateur refuse les visites

Affaire Ould Ghadda : Le sénateur refuse les visites

Le Calame - Le sénateur Mohamed Ould Ghadda a décidé de ne plus recevoir ses visiteurs à la prison centrale de Nouakchott où il est détenu depuis plusieurs mois en protestation contre les restrictions qu’il subit, lui et ses visiteurs à l’intérieur de son lieu de détention.

Selon des sources proches du sénateur, il aurait fini une semaine de grève pour protester contre ces agissements qui lui sont particulièrement adressés. Déjà, Ould Ghadda avait entrepris une grève de la faim à cause des traitements inhumains et dégradants qu’il accuse les autorités pénitentiaires de lui faire comme sa présentation enchainé devant la justice.

Le parlementaire avait suspendu sa grève de la faim sur demande de sa maman. Ould Ghadda a été arrêté le 10 août 2017 pour séjourner plus d’un mois à la sécurité entre la police la gendarmerie avant d’être de nouveau conduit à la police. Il a comparu devant le parquet le 31 août.

Le juge d’instruction du pôle des crimes économiques l’a transféré en prison sur demande du parquet général le 1er septembre 2017, jour de la fête d’Al Adha.

La justice accuse Ould Ghadda de "corruption" alors que, selon lui et ses avocats, ce que les autorités lui reprochent c’est plutôt ses positions politiques, son rôle dans le rejet des amendements constitutionnels par les sénateurs le 17 mars passé et ses menaces de publier des scandales financiers dangereux et compromettants.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1099

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • habouss (H) 31/12/2017 11:34 X

    Ould Abdel Aziz doit être conseillé par ses mauvais laudateurs tels que Ould Teyid pour accepter cette image insoutenable d'un autre âge. Cet homme n'est pas à sa place dans cette prison, ne serait ce que pour ses liens avec le RAIS !