31-12-2017 17:00 - Pour un nouveau gouvernement, le président pourrait écourter son congé annuel (Sources)

Pour un nouveau gouvernement, le président pourrait écourter son congé annuel (Sources)

Tawary - Selon des sources concordantes, le président Mohamed Ould Abdel Aziz pourrait ,dès mardi prochain, écourter son congé annuel qu'il passe ces jours-ci avec des membres de sa famille, dans un campement, au fin fond, de la Wilaya du Tiris-Zemour, à l’Extrême-Nord du pays et rentrer à Nouakchott.

La principale raison est la formation d’une nouvelle équipe gouvernementale constituée principalement de figures politiques influentes capables de battre campagne et de gérer en faveur du pouvoir, les trois prochaines consultations électorales qui doivent se tenir au courant de l’année prochaine.

Il s’agit des élections municipales, législatives et régionales qui pourraient avoir lieu dès la fin du premier semestre de 2018, précisent les mêmes sources.

Mercredi dernier, à Zouératt, le Chef de l’Etat n’a pas voulu recevoir des personnalités qui avaient fait le déplacement de Nouakchott, afin de le rencontrer dans ce cadre de la prochaine équipe et des candidatures, rapporte une source.

Cette même source, précise que la proposition faite pour le futur gouvernement est déjà sur le bureau du président de la République. La future équipe comporterait trois ministres du premier gouvernement du président Ould Abdel Aziz, conclut la source précitée.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 4260

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • abdou rabbany (H) 07/01/2018 12:53 X

    Les affranchis des guerres clanistes menées par Ould Maham le parrain de ould Hourmettallah (le génie du scandale de la Radio) et Ould Hademine le parent et allié autrefois de Ould Khattry ( Affaires Sonimex), reclament les scalps de ces deux criminels politiques.

  • moulaye sidine (H) 07/01/2018 09:51 X

    Mohamed ould Abdel Aziz n'a pas besoin d'un nouveau gouvernement, ce qu'il faut faire, c'est tout simplement le limogeage du cancer du gouvernement Yahya ould Hademine et celui de l'UPR Sidi Mohamed Ould Maham. Une fois ces deux fouteurs de troubles virés la majorité politique prendra le chemin de la réconciliation jadis perdu.

  • Dembunajo (H) 31/12/2017 17:24 X

    Aziz tend donc à prendre conscience. En effet certains de ses collaborateurs ne sont là que Pour l'amadouer, ils n'ont rien à lui apporter en matière d'adhérents et ne sont pas avec lui tout court.