31-12-2017 20:45 - Mauritanie : Augmentation attendue de l'âge de départ à la retraite au sein de l’institution militaire

Mauritanie : Augmentation attendue de l'âge de départ à la retraite au sein de l’institution militaire

Meyadin – Une augmentation attendue de l'âge de départ à la retraite, au sein des forces armées et de sécurité, pourrait entrer en vigueur, révèlent des sources.

Cette augmentation graduelle qui n’est pas la première du genre, depuis l’arrivée au pouvoir de l’actuel Président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, peut être de 3 à 4 ans et moins, indique-t-on.

Un projet de loi portant sur cette mesure sera présenté à l’assemblée nationale, pour adoption, apprend-on. Rappelons, qu’en juillet 2017, les officiers militaires ont vu l’âge de départ à la retraite augmenté de trois ans et les sous officiers et hommes de troupe, de deux ans.

Traduit de l’Arabe par Cridem





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 4785

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • doudou19 (H) 03/01/2018 21:46 X

    Le statut de l'Armée nationale mauritanienne n'est pas le statut d'une armée régulière. C'est le statut d'une armée d'appelés. C'est pour cela qu'on continue à se figer derrière les limites d'âge. Le commandement s'en est rendu compte très tard après s'être vidé de sa crème. C'est pour cette raison qu'il joue ce petit jeu pour se préserver.

  • kaaldigal (H) 03/01/2018 15:22 X

    Le Président Aziz, pour préserver sa sécurité, ne s'occupe que de l'armée. Que d'avantages donnés à l’armée (officiers supérieurs surtout) depuis son arrivée au pouvoirs! Les généraux qui préservent leurs avantages 5 ans après leur mise à la retraite, les augmentations de l'âge de départ des militaires à la retraite en fin 2016..., sans compter les autres avantages d'ordre matériel accordés aux officiers supérieurs. Par contre,le Président AZIZ oublie complètement et néglige beaucoup les fonctionnaires civils dont les hauts cadres (Médecins, Éducatrices, Professeurs d'université, Magistrats, Journalistes, fonctionnaires subalternes etc...) qui, une fois à la retraite, perçoivent une pension digne d'une aumône octroyée à des mendiants. Le préjudice moral commence pour le nouveau retraité, une fois ses 65 ans de retraite sonnées, avec la réception de la lettre de la mise à la retraite avec ce libellé laconique et très peu valorisant" ...vous êtes radiés de la liste des fonctionnaires de l’État..." Comme si le fonctionnaire avait commis un crime d'avoir servi loyalement son pays pendant 35 ans de service. De grâce, revoyons notre code de travail et le statut de la mise des fonctionnaires mauritaniens à la retraite pour la valoriser à l’image de beaucoup de pays voisins africains et arabes qui démontrent plus de la valeur et d'estime à l’endroit de leurs fonctionnaires à la retraite.

  • mansour25 (H) 01/01/2018 12:59 X

    L'institution militaire n'appartient pas à la fonction publique. En conséquence son personnel sulbalterne part à la retraite bien avant la cinquantaine. Les officiers superieurs partent entre 50 et 58 ans. Ainsi, ce départ prematuré crée un énorme dysfonctionnement dans la pyramide des grades et une perte énorme de qualifications et d'experience dans la ressource. Le constat par rapport aux autres armées du monde ressort que nous sommes le seul pays qui applique ces limites d'âge, ne prenant pas en compte ni l'interêt de l'institution(formations consenties, retour d'experiences...) ni celui de l'homme.Par exemple, les officiers généraux dont l'âge de départ est 60 ans, partent trés tôt étant donné la limite statutaire.Certes le renouvellement se doit d'être fait, mais en prenant la precaution de ne pas vider notre institution de défense de l'experience et des qualifications acquises. Il s'agit là d'un réajustement indispensable à entreprendre à l'instar des autres pays du monde. L'importance et la sensibilité du domaine de la défense le requiert.

  • Aboulamine (H) 31/12/2017 20:47 X

    Et pour les fonctionnaires civils? les 65 ans sont en vigueur dans tous les pays.