12-01-2018 23:15 - Mali: une attaque suicide vise la force française Barkhane dans le Nord

Mali: une attaque suicide vise la force française Barkhane dans le Nord

RFI - Au Mali, la force française Barkhane a été la cible, ce jeudi 11 janvier, par une attaque suicide entre Ménaka et Indélimane. Il y a trois blessés, dont un gravement touché qui a dû être évacué vers la France.

Si la pose d'engins explosifs (IED-« Roadside Bomb ») est très fréquente, ces attaques à la voiture suicide sont relativement rares, et visent le plus souvent des objectifs importants ou forts en symbole. Cet attentat a eu lieu le jour anniversaire des cinq ans de l'intervention française au Mali, l'opération Serval, le 11 janvier 2013.

Il a été revendiqué par le Malien Abou Walid al-Sahraoui, qui a fait allégeance à l'organisation Etat islamique. Une attaque suicide à l'aide d'un pick-up chargé d'explosif, c'est un mode d'action bien connu des militaires français.

Ce jeudi, selon l’état-major des armées, c'est un blindé français qui a été visé alors que les militaires circulaient en convoi. L'explosion a blessé trois soldats de Barkhane. Leur véhicule de l'avant blindé (VAB) leur a certainement sauvé la vie.

La Zone, où a eu lieu l'attaque, est connue pour être un secteur où opèrent les hommes du mouvement EIGS, Etat islamique pour le Grand Sahara. Son leader, Abou Walid al-Sahraoui, a revendiqué l'attaque suicide vendredi soir. Ce Malien, qui a fait allégeance au groupe Etat islamique, a également revendiqué par la même occasion l'attaque qui a visé les forces spéciales américaines au Niger en octobre dernier.

L’état-major des armées à Paris rappelait jeudi que « Barkhane menait notamment en ce moment, des opérations dans la zone des trois frontières entre le Mali, le Niger, et le Burkina Faso (une zone de 370 000 km2) après une -pause opérationnelle- durant les fêtes de fin d'année ».

L'attaque d’Indélimane s'inspire des méthodes employées par les mouvements terroristes du Proche-Orient que ce soit Daech en Irak ou en Syrie ou encore les talibans en Afghanistan dans les années 2000. Fin novembre 2016, la base de Gao qui abrite Barkhane et les troupes des Nations unies avait été visée par des pick-up bourrés d'explosif.

L’attaque avait pu être contrée in extremis. Quelques semaines plus tard, c'était le terrible attentat visant un camp du Mécanisme opérationnel conjoint, également à Gao, qui avait coûté la vie à au moins une soixantaine de Maliens issus des groupes armés signataires de l'accord de paix. Enfin, le 14 juillet 2014, c'est un légionnaire en opération dans le nord du Mali qui avait trouvé la mort dans une attaque similaire.

Par RFI



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : RFI
Commentaires : 0
Lus : 716

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)