15-01-2018 20:00 - Vidéo. Les Marocains d'Afrique: Mariam Chérif, du journalisme à la fondation d'une école privée à Nouakchott

Vidéo. Les Marocains d'Afrique: Mariam Chérif, du journalisme à la fondation d'une école privée à Nouakchott

Le360 - Le journalisme mène à tout. Cette maxime s'applique parfaitement à Mariam Chérif, une Marocaine arrivée en Mauritanie il y a près de 46 ans. Journaliste de métier, elle a créé une école privée particulièrement réputée pour la qualité de son enseignement.

Mariam Chérif, Marocaine native de Tétouan au nord du Maroc, est arrivée à Nouakchott en 1972. Mariée à un Mauritanien, qui a également une ascendance en Guinée Conakry, cette femme est mère de deux enfants -dont Shelwa Chériif, journaliste et présentatrice du journal de 21 heures de la Télévision de Mauritanie pendant huit ans- et grand-mère de deux petits-fils.

Professionnellement, Mariam Chérif fût d’abord journaliste arabo-espagnole. Elle a quitté son Maroc natal pour une formation en français au Centre d’études des sciences et techniques de l’information (CESTI) de Dakar, au Sénégal.

Ce passage au pays de la Téranga va changer la trajectoire de son destin, grâce à une rencontre avec Chérif qu'elle épouse et suit en Mauritanie. Elle y fut d'abord présentatrice du journal en espagnol de la Radio diffusion nationale de 1975 à 1977 période marquée par la Guerre du Sahara.

Puis, en 1988, elle fonde la branche maternelle de l’école privée «Ashbal» pour perpétuer une philosophie qui lui est très chère: "Le meilleur héritage qu’on doit laisser aux enfants est l’éducation et non les biens matériels".

Cette école gagne en réputation au fil des ans grâce à la qualité de l'éducation qui y est dispensée aux enfants en bas âge, et prend de l'ampleur avec la création de la branche primaire à partir de 1992, puis du secondaire en 1999 et la construction des locaux qui accueillent l’établissement depuis 2015.

La notoriété a été telle que les fils de l’actuel chef de l’Etat mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, ont fréquenté l'établissement de Mariam Chérif, implantée dans le quartier d’ilot K.

Shelwa Chérif, fille de Mariam et journaliste de profession, Fatimetou Mint Hamady, vice-présidente de l’Association des parents d’élèves et des étudiants de Mauritanie et Alaoui Marahi, Marocaine et amie de Mariam depuis plus de 45 ans, apportent leurs témoignages sur cette femme qui a formé tant de Mauritaniens occupant aujourd'hui des postes de responsabilité et soulignent l'importance de son rôle dans la promotion d'un enseignement de qualité en Mauritanie.

Par notre correspondant à Nouakchott
Cheikh Sidya







Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Le360 (Maroc)
Commentaires : 1
Lus : 2260

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Kouleyb (H) 15/01/2018 22:32 X

    Un reportage sur Mariem Cherif et son (notre) école : « Echbal ». Un vrai régal ! Un vrai plaisir pour mes yeux, un peu affectés par l’usure du temps, mais que ce beau reportage rajeunira, pour un temps. Un plaisir de constater que « Echbal » est devenue une référence, dans le paysage scolaire de la Mauritanie et une belle contribution à la formation de nombreuses générations du pays. Mais au delà de la réussite de ton école, je suis heureux de partager tes autres réussites, dont ta parfaite intégration à la société Mauritanienne, n’est pas la moindre. J’ai également revues Selwa et Yousra, tes filles, que j’ai vu naître et grandir, en tenant, chacune à sa façon, son…biberon. Et comme d’habitude, la modestie et la discrétion de Mahmoud, le mettent « hors caméra », comme si son absence physique peut me faire oublier à quel prix il a bâti et protégé cette honorable famille. Je termine en embrassant tes petits-enfants, que je n’ai pas encore le plaisir de connaître. Un vieil ami de la famille, ancien parent d’élève Echbal.