19-01-2018 00:00 - Khalil Ould Enahoui appelle à la promulgation d’une loi pour protéger la langue arabe

Khalil Ould Enahoui appelle à la promulgation d’une loi pour protéger la langue arabe

Adrar-Info - Le président du Conseil de la langue arabe en Mauritanie, Cheikh Al-Khalil Enahoui, a appelé à la promulgation d’une loi pour protéger la langue arabe, à l’instar de certains pays qui ont promulgué des lois pour protéger leurs langues. 

« Ould Enahoui a souligné que cette alerte ne signifie pas un antagonisme avec les autres langues, mais que la fertilisation croisée entre les cultures et les civilisations est nécessaire et indispensable dans les limites naturelles sans étonnement ni surprise. Le Coran comporte des mots arabisés, objet de différends entre les Oulémas.

Ould Enahoui a ajouté, lors d’un séminaire culturel traitant de la gravité des mots étrangers introduits dans la langue arabe, ainsi que dans le dialecte Hassanya que: "Le phénomène de « l’intrus » est devenu une menace pour la langue arabe et son Hassaniya, ce qui impose un certain nombre de questions et la recherche de réponses".

«Si nous observons les termes du lexique de la vie quotidienne, nous constatons qu’il est constitué d’un ensemble de termes provenant de la langue française», a-t-il dit.

«Il s’agit de savoir pourquoi certains préfèrent utiliser des mots étrangers plutôt que la langue arabe, plus proche d’eux, ou comme cela se doit.

Source :http://zahraa.mr/node/15266

Traduit par Adrar.Info



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 11
Lus : 2402

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (11)

  • Selmedine (H) 19/01/2018 21:55 X

    Inutile de tergiverser la langue Arabe est la langue de ce peuple ,même la mechikha dElhadj Omar utlisait l'arabe .Il est du devoir des intellectuels mauritaniens d'immuniser cette langue contre toutes les impuretés .L'académie française ne défend elle pas le Français contre toute nouvelle intrusion? Je rends hommage à l'imminent écrivain Khalil Nahoui pour sa détermination à être le défenseur inébranlable dd cette langue dans notre pays ,La mission aboutira انشاء الله

  • Eclair (H) 19/01/2018 21:05 X

    "J'admets que mettre des civilisations différentes en contact les unes avec les autres est bien; que marier des mondes différents est excellent; qu'une civilisation, quel que soit son génie intime, à se replier sur elle-même, s'étiole." Aimé CESAIRE : Discours sur le colonialisme.

  • habouss (H) 19/01/2018 19:28 X

    Si le Coran ne suffit pas pour protéger cette noble langue, les appels d'un hypocrite de ton acabit ne serviront à rien. Tu penses à ton nombril en faisant cette déclaration destinée à diviser les mauritaniens. Je m'étonne que 40 ans de fumisteries ne vous assouvit point dans la division de notre peuple. Vous avez vendu la Mauritanie et ce qu'elle a de noble sa religion sur tous les marchés.

  • foutatoro (H) 19/01/2018 15:22 X

    Franchement, vous nous fatiguez et vous nous retardez avec la langue arabe. Je vous conseille de re-immigrer au Yémen. Au moins là-bas pas de doute, vous en aurez de l'arabe matin midi et soir sans avoir besoin de loi de protection. Je rappelle simplement que le Yémen est l'avant dernier pays arabe devant un certain autre curieux pays arabe. Quand j'écoute certains dans ce pays, j'ai l'impression de faire un bond en arrière au temps d'Antar ibn Chaddad. On est en Afrique de l'ouest. Voilà !

  • sahelien (H) 19/01/2018 13:04 X

    Initiative de grande valeur, a encourager fortement. Bien entendu cela voudrait dire que on va arreter d'imposer des mots arabes (moukhaataa, Wali, mucaid, et autres idioties) dans les autres langues.... A quand un seminaire de haut niveau sur un nettoyage du wolof, pulaar et soninke de tous les "intrus" arabes dans ces langues? Bravo a ce monsieur

  • Peschmerga (H) 19/01/2018 11:12 X

    Ould Enahoui, la langue arabe n’est pas une langue scientifique à protéger, elle n’a pas de code lexique, elle est dérivée d’autres langues, même si c’est la langue du coran, ici ton souci n’est pas la langue arabe, mais le dialecte que tu parles et qui est le hassanya proche de la langue berbère et du Znagui et pas très riche en arabe, donc il faut attendre que les arabes tombent d’accord sur l’alphabet des lettres pour la protéger.

  • rasshmar (H) 19/01/2018 11:01 X

    La meilleure défense qu’on peut apporter à une langue, c’est de l’enrichir et la maintenir en vie. Cela ne peut se faire que par l’apport des autres. Celles qui, comme le Latin ou le Grec ancien, se sont murées, sont mortes. Le Maroc, l’Algérie, la Tunisie, l’Egypte, le Soudan et nombre de pays arabes du proche orient l’ont bien compris en pillant allègrement le Français et l’Anglais. Combien de mots arabes ou de langues africaines ont été admis par l’Académie française ? La langue de Molière elle-même « pompe » à volonté celle de Shakespeare qui n’hésite pas d’en faire autant. Tout cela sans le moindre complexe de supériorité ou d’infériorité des uns et des autres. Cette malheureuse initiative consiste à vouloir arrêter la mer avec ses bras. C’est le propre des sectaires et des racistes !

  • negremen (H) 19/01/2018 10:46 X

    Cher berbère complexé, Défend ta langue berbère d'abord ( tamazigh), avant de défendre la langue des arabes qui t'ignorent et qui ne cessent de te rejeter!!!!

  • ikslebart (H) 19/01/2018 07:50 X

    D'accord et il doit en être de même pour toutes les langues du pays.

  • samboy (H) 19/01/2018 05:20 X

    je demande une loi pour protéger la langue peule, sans quoi c'est.... salut au bon entendeur.

  • Askatasuna (F) 19/01/2018 03:45 X

    HOOH! BOOYS! Ce monsieur est vraiment constipé bouché (pour ne pas employer un terme cher à Trump! Que fait-il des interférences linguistiques surtout dans ce monde qui est devenu un village planétaire! Cela a toujours été ainsi quand des langues cohabitent. Pour s'en convaincre prends un dictionnaire Larousse ou Robert, tu verras que plus du tiers des mots sont d'origine persane ou arabe! Qu'en est-il d'un pays comme la Mauritanie qui importe TOUT ce qu'elle consomme! La langue arabe comme le Français sont des langues d'envahisseurs pour NOUS les mauritaniens authentiquement mauritaniens! Ce qu'on devrait faire au contraire est de mettre en VALEUR nos langues nationales telles le Hassanya, le Wolof, le Fulani, le Soninké, le Bambara et l'Amazigh. Voilà où devrait se faire la protection. HOOH! BOOYS! CONSTIPATION et OSTRASISME QUAND VOU NOUS TENEZ!