21-01-2018 06:00 - Opérations de délogement des cimetières des enfants du CNH

Opérations de délogement des cimetières des enfants du CNH

Le Rénovateur Quotidien - Les anciens cimetières des enfants situés entre l’hôpital national et le centre national de cardiologie ne sont plus qu’un terrain vague.

La forêt d’arbres qui entourait le mur a été abattu. Très probablement l’espace où reposaient les petites âmes des décennies durant sera consacré à des nouvelles extensions des hôpitaux qui le jouxtent.

Ces cimetières des enfants des années 80 étaient l’endroit proche pour l’enterrement des bébés quand le CNH était le terminus de cette partie de la ville. La construction du centre de cardiologie a isolé les lieux devenus un repaire de chiens féroces. Selon les convenances religieuses et morales les autorités prendraient les dispositions nécessaires pour transférer les ossements ailleurs.

Attention aux opérations de nettoyage : des sources nous ont rapporté que quelque part dans un endroit collé au mur du CNH des fosses communes des cadavres humains des événements de 1989 qui s’entassaient dans la morgue de l’hôpital y seraient ensevelis par des bulldozers.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 3609

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Bertrand (H) 21/01/2018 11:43 X

    Les fosses communes ou les fosses tout court existent sur tout dans la tête de certains malades qui ne sont pas encore entré à l'hopital

  • Le Mustang (H) 21/01/2018 09:53 X

    Il ne faut pas réveiller les morts, il faut faire de sorte à faire l’extension ailleurs, parce que même après déplacement de ces squelettes l’esprit des morts hanteront la place, au lieu de soigner les malades ceux qui soignent risquent d’être malade et même de mourir dans certaines circonstances incompréhensibles, ils n’auront jamais de repos dans leurs familles, je vous propose de trouver ailleurs pour l’extension des nouveaux bâtiments.