25-01-2018 17:45 - Yande Sall : "Former des filles leaders en milieu scolaire pour casser la transmission de la pratique des MGF entre générations"

Yande Sall :

Initiatives News - Présidente de l’ONG Agir pour le Bien Être des Enfants, des Personnes Âgées et Déficientes (ABEPAD), Madame Yande Sall est éducatrice. Elle milite pour l’abandon des pratiques néfastes dans la Société.

En campagne avec son association pour la Formation et sensibilisation des filles leaders en milieu scolaire pour la promotion de l’abandon de la pratique des mutilations génitales féminines en Mauritanie (MGF), elle a également suggéré que soit ciblée cette pratique dans le projet « Améliorer la santé maternelle et néonatale en Mauritanie.

IN : Madame Yande Sall, vous aviez recommandé la prise en compte des Mutilations Génitales féminines dans le cadre de la mise en œuvre du projet « Améliorer la santé maternelle et néonatale en Mauritanie – phase2 ». Quelle est l’ampleur de ce phénomène aujourd’hui en Mauritanie ? Y a-t-il des statistiques fiables ?

Yande Sall : En effet, j’ai fait cette recommandation parce que la pratique des MGF qui est une pratique attentatoire à la dignité de la femme concerne à grande échelle toutes les communautés culturelles du pays, excepté quelques rares populations à certains endroits. Malgré toutes les campagnes de sensibilisation on a constaté une persistance de la dite pratique. Il convient de noter que selon les statistiques officielles, la pratique des MGF est de 66,6% à l’échelle nationale.

IN : Votre organisation ABEPAD est en campagne de formation et sensibilisation des filles leaders en milieu scolaire pour la promotion de l’abandon de la pratique des mutilations génitales féminines en Mauritanie. A quels défis et obstacles êtes vous confrontés ?

Yande Sall : Le combat contre les MGF ou la lutte pour la promotion de l’abandon de la pratique des MGF est un combat de longue haleine. J’ai voulu former des filles leaders en milieu scolaire pour casser la chaine de transmission de la pratique de l’excision entre les différentes générations. Le but est de toucher les communautés à travers des personnes ressources appartenant à ces communautés. Un des obstacles rencontrés découle de la nature même de la question car tout ce qui tourne autour de la sexualité est un sujet tabou en Mauritanie. Il fallait se servir d’une pédagogie qui tienne compte des canons traditionnels de communication pour faire passer le message sans choquer.

IN : Pour la santé maternelle et néonatale, quelles autres priorités sont inscrites dans l’action de votre organisation ?

Yande Sall : Notre organisation se bat pour le respect des droits des femmes, contre toutes formes de violence basées sur le genre, pour la promotion des droits de l’enfant et des personnes qui vivent avec un handicap.

Propos recueillis par K-Tocka



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1677

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • ahznar (H) 25/01/2018 18:01 X

    Mme Sall votre ong semble s'inscrire pour des causes bien nationales. Je vous saurais gré de bien vouloir contacter cette adresse:https://www.euromedwomen.foundation et prendre contact avec les interesses pour quelconque partanariat.Courage et succes !