01-02-2018 14:10 - FONADH : Déclaration

FONADH : Déclaration

FONADH - Le samedi 27 janvier 2018, les gardes côtes mauritaniens ont ouvert le feu sur une embarcation de pêche artisanale sénégalaise, qui serait en infraction sur nos eaux nationales, faisant un mort.

Cet incident n’est pas seulement regrettable, avec la mort d’un jeune homme à la fleur de l’âge, espoir d’une famille dont la survie dépend des produits de cette mer, jadis si généreuse.

Il donne aussi l’occasion à tous ces prophètes de malheur, de proférer des propos aptes à envenimer la situation des relations très précaires entre le Sénégal et notre pays, depuis notamment 1989. Or, nul n’est besoin de souligner que les deux pays sont condamnés, par l’histoire et par la géographie, à vivre en parfaite harmonie et dans le respect mutuel.

Il faut préciser que l’usage excessif de la force – c’est la deuxième victime de tirs de gardes cotes mauritaniens contre des pêcheurs sénégalais en l’espace d’une année – n’est pas de nature à favoriser la nécessaire bonne entente entre les deux pays. Il en est de même des réactions malheureuses de foules incontrôlées contre de paisibles commerçants mauritaniens.

Cette situation n’a pas manqué de réveiller des souvenirs encore vivaces des douloureux évènements de 1989 et d’exciter la conscience vigilante de tous les patriotes des deux pays, pour un appel à la sérénité. C’est elle qui permettra de situer les responsabilités en de prendre des mesures idoines.

Face à cette situation déplorable, les militants et responsables des organisations membres du FONADH :

○ déplorent la mort du jeune pêcheur et présentent leurs condoléances attristées à la famille du défunt;

○ exigent une information claire, précise et crédible sur les circonstances de ce drame ;

○ rendent les gouvernements des deux pays responsables de tout débordement ;

○ invitent les gouvernements des deux pays à entamer, le plus rapidement possible, des entretiens, pour que plus jamais de tels actes ne se reproduisent.

Fait à Nouakchott, le 31 janvier 2018

Le Secrétaire Exécutif

Mamadou Moctar Sarr



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : FONADH
Commentaires : 4
Lus : 1412

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • moukhabarat (F) 02/02/2018 10:53 X

    Webmaster: pourquoi tu as censuré mon commentaire? Parce que j'ai attaqué tes cousins? Tu n'as pas remarqué qu'ils n'ont rien dit des commerçants mauritaniens pillés à St-Louis. Qu'ils ont épousé la position sénégalaise? (***). Ndiaye fais ton travail correctement!

  • medabdul (H) 01/02/2018 16:48 X

    il faut la fermer;ce problème regrettable est clos;faut pas en rajouter de déclaration bidon;du khouroujou;les deux présidents AZIZ ET SALL s'en occupent :

  • mohamed w.l (H) 01/02/2018 16:28 X

    Monsieur Sar Au moins un mot sur les événements de Saint. Louis ou comme toujours les Maures ne sont pas des victimes

  • trump trompe (H) 01/02/2018 15:49 X

    Meme en temps de guerre on ne tire pas sur l'ennemi désarmé. Le senegal et la Mauritanie ne sont pas en guerre. Ces pêcheurs ne sont ni des terroristes ni des traficants de drogue,ni des pirates. Cet acte est purement intentionnel. Et ce n'est pas le premier acte. Depuis cet évenement des pluies d'encre ( déclarations,commentaires etc...) continuent de nous innonder. Il est clair que ce geste crapuleux a ete condamné à travers le monde en commençant par les chefs d'etats reunis à Addis pour le sommet jusqu'aux instances de l'UE. Il est certain que si pareil cas se repetait on ne parlera pas d'incident mais plutôt de ``courte queue égale courte queue ´´.Alors bonjour la merde