08-02-2018 08:00 - Mauritanie : le village de Dawalel abrite un cimetière réservé aux esclaves

Mauritanie : le village de Dawalel abrite un cimetière réservé aux esclaves

DakarActu - Bientôt deux siècles, depuis que l’esclavage a été aboli. Cependant, il y a des survivances de cette pratique moyenâgeuse en Mauritanie, précisément au village de Dawalel, dans la région de Gorgol, à 5 km du Fouta.

Selon le site AFRIQUEMIDI.COM qui apporte l’information, « ces esclaves ne souffrent d’aucun complexe par rapport à leur condition sociale. Ils se glorifient presque de ce statut qu’ils mettent sous le compte des traditions ancestrales qu’il faut sauvegarder ».

« S. Sy un habitant du village qui est « fier » de porter le nom de son maître explique : « ’je vais assurer les travaux pénibles pour mon Maître, en retour il assure certains de mes besoins quotidiens dans ce cas même à l’au-delà, nous devons être au service de nos maîtres. C’est pourquoi on n’enterre pas les captifs dans les mêmes cimetières que leurs nobles »’ (sic).

À Dawalel, le captif ne dépense un sou pour ses cérémonies, « tout est assuré par nos nobles maîtres », ajoute l’interlocuteur de notre confrère.

« Dabé, une jeune femme captive se dit « ’fière »’ au service de son maître. Pour elle, être Kordo (captive au féminin en peul) a un avantage. Les cérémonies comme le mariage et les baptêmes sont une occasion pour gagner beaucoup d’argent et autres objets comme les boubous », cite, en outre, notre source.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : DakarActu
Commentaires : 12
Lus : 4312

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (12)

  • Kanou_matam (H) 08/02/2018 18:10 X

    Les nègres sont de vrais tocards ! Historiquement victimes de l'esclavage, ils le pratiquent entre eux.

  • samboy (H) 08/02/2018 17:58 X

    hahaha... je suis aux anges, vive l'esclavage et vive les esclavagistes.

  • leguignolm (H) 08/02/2018 17:51 X

    La question à celui qui a écrit cet article au moment de la prière du défunt, tu ose me confirme que l'Imane vienne hors de ces descendants d'esclave,autrement leur Imane n'est pas descendant d'esclave!

  • lumiere (H) 08/02/2018 11:27 X

    IL FAUT LUTTER POUR ETRE LIBRE, ET CHANGER CETTE DSICRINATION AUX CIMETIERE. un conseil, il faut dependre de quelqu'un. Un village voisin du mien, un homme qu'ont qualifie d'esclave est la personne la plus riche du village, les nobles ne peuvent rien organiser sans lui.

  • tokossel2222 (F) 08/02/2018 11:21 X

    Une précision encore Dawalel n'appartient à la région du Gorgaol, il fait parti de la région de Brahna entre près de Mbagne.

  • Guindiyanke (H) 08/02/2018 11:12 X

    Où sont nos fameux Oulemas, ils doivent nous clarifier sur cette question, si c'est permis ou non.

  • tokossel2222 (F) 08/02/2018 10:35 X

    Jadis ce cimetière existe et ce pratiquait comme le noms l'indique, comme dans toute la Mauritanie, ou pres que dans le monde. Mais depuis quelques années, ce cimetière est quasi inexistant l'emplacement existe mais aucun n'est entrré laba depuis. Et ce certains pratiques esclavagistes n'existes plus.

  • moukhabarat (F) 08/02/2018 09:55 X

    il n'y pas qu'en Mauritanie, au Sénégal aussi, au Mali etc... Mais la Mauritanie est une cible trop facile.

  • pyranha (H) 08/02/2018 09:25 X

    Apres la purge des négros lors des événements de 1989,je suis perplexe d'entendre encore que cette catégorie d'individus se permette de hausser le ton en évoquant une certaine "noblesse". Le plus petit supplétif d'alors pouvait humilier des chefs soit disant traditionnels devant tout un public et déporter des familles entières sans qu'aucun n'ose broncher.maintenant que le calme semble revenir ,on entend souvent i et par là que tel ou tel chef de famille sera honoré de tel titre de commandement ou des futilités de ce genre.J'aurai bien aimé entendre que ces soit disant nouveaux nobles c'étaient farouchement opposés face à ces hors la loi lors des événements et au péril de leur vie. Ce qu'on appelle d'ailleurs nobles ou grandes familles furent ce qu'on peut appeler des collabos drapés de lâchetés et prêts à sacrifier les leurs.Tout le monde connait le lot de vermines qui se bombait la bile sans vergogne et votait sans état d’âme la loi d'amnistie .En voyant de tels articles ,j'ai envie de dégueuler, mais la certitude est que de tels faits n'existent absolument pas .Il est sur que certains négros du pouvoir continuent à mentir en accablant certains autres pullars de ces tares au seul motif de plaire aux véritables esclavagistes et qui diront: Vous nous accusez de nous adonner à l'esclavage, et pourtant même vous les pullars et soninké vous êtes esclavagistes . Voila le mobile de ces mercenaires...pour pondre de tels articles.

  • Négro cultivateur (H) 08/02/2018 09:23 X

    Voilà ce que les autorités devraient combattre sans même demander l’avis des droits de l’homme, il faut que les Hakem dans les Moughataa veillent à des choses pareilles parce que nous sommes dans un pays musulman, les autres seront prêt à vendre ses images pour salir le pays, comme cela est fait toujours par les arnaqueurs de la place.

  • mystere1 (F) 08/02/2018 09:22 X

    eh bien tant pis, si ces frères et soeurs esclaves sont fiers de leur situation inférieure, c'est bien, puisqu'ils estiment la bonne conduite et traite que leurs accordent leurs maitres, cependant, quelle différence entre des cimetières de nobles, ou d'esclaves ou bien telle ou telles classe sociale ?, vraiement incroyable, l'humain est incroyable, quand nous sommes sur terre, on peut faire ces distinctions, avoir ses lois comme un libre arbitre, mais il n'y a qu'un et qu'un seul Grand Royaume Celeste Divin, qui est le Vrai , c'est l'Au-Délà, ces genres de conneries mondaines ne marchent pas là bas, on verra si dans l'autre monde, est ce que maitres comme esclaves seront jugés pareillement, non ! tous égaux devant Le Maitre des maitres, il n'y a pas de "mon maitre à moi" ! quelle connerie de vouloir distinguer des cimetières à cause des differences de classes sociales, comme si ces êtres appelés "slaves" ne sont pas humains, vraiement pratiquer ou se conduire de la sorte en ce 21è siècle, ne fait que retourner ces gens de ce village dans le moyen âge .

  • moulaye sidine (H) 08/02/2018 08:43 X

    Je ne pensais jamais que les negro mauritaniens pratiquent l'esclavage. Quelle discrimination sauvage. Les organisations internationales doivent s'intéresser aux pratiques revolues d'esclavage dans les ethnies noires de la Mauritanie et partout en Afrique: Mali, Niger, Guinée, Burkina faso, Tchad, Soudan , Égypte....