11-02-2018 07:29 - IRA-Mauritanie : Communiqué de presse sur les dernières arrestations des activistes "iraouis" [PhotoReportage]

IRA-Mauritanie : Communiqué de presse sur les dernières arrestations des activistes

IRA-Mauritanie - Une rencontre a eu lieu au domicile de Biram Dah Abeid, le vendredi 9 février 2018, entre la direction d'IRA – Mauritanie et les dix activistes "iraouis" arrêtés suite à la marche pacifique dénonçant l'ascension galopante des prix des denrées premières nécessité, la chute inexorable de la valeur de la monnaie, la démultiplication des impôts et taxes et le rétrécissement du pouvoir d'achat le 7 février 2018.

Les dix marcheurs d'IRA, après quarante huit heures passés séparément dans les différents commissariats de police de Nouakchott, ont raconté leur calvaire, fait de violences physiques ou verbales, de privatisations de sommeil, de nourriture, d'eau potable, de toilettes, de visites familiales et de tout contact avec l'extérieur.

Les insultes à caractère raciste et dédaigneux étaient les mots dont les geôliers en chef constitués d'une seule communauté ne cachaient pas à leurs victimes leurs positions racistes et séparatistes.

IRA – Mauritanie dénonce aussi la composition mono-ethnique et monocolore des différents corps d'État en Mauritanie mais souligne à travers ce texte la prégnance du phénomène au sein de la police mauritanienne.

IRA – Mauritanie enjoint à tous les militants de noter, immortaliser, archiver, toutes les informations : paroles, faits ou gestes ainsi que tout document écris, visuel ou sonore, de la part d'officiers ou autre sous-officier ou agent des forces sécuritaires s'adonnant aux crimes et ou délits de torture ou d'humiliation, aggravés par l'altitude ou les propos suprématistes.

IRA – Mauritanie lance un appel à ses militantes et militants, sympathisantes et sympathisants, à continuer la mobilisation contre l'enrichissement sans scrupule et illicite de l'entité dirigeante, à travers la montée vertigineuse et injustifiée des prix du coût de la vie et l'appauvrissement systématique des citoyens mauritaniens.

IRA – Mauritanie réitère enfin son attachement au droit légitime et constitutionnel des mauritaniens à manifester pacifiquement pour exprimer leurs positions et sentiments citoyens ainsi que la détermination de ses militantes et militants à payer le prix du refus de la confiscation par le régime de Mohamed ould Abdelaziz, du droit à manifester, à se réunir et à s'associer.

Nouakchott, le 10 février 2018.

La commission de la communication

------


















Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : IRA Mauritanie
Commentaires : 6
Lus : 1744

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • ASSOCIATION MAIN PROPRE (H) 11/02/2018 20:28 X

    Biram est un démagogue pour comprendre qu’IRA manipule des personnes innocentes, elles le mettent dans une bulle et après c’est passage au placard obligatoire comme si elles étaient des souris de laboratoire. Mais certaines personnes ont trouvé des raisons de se retourner contre lui parce qu’elles ont su qu’il ne dit jamais la vérité de la réalité en Mauritanie, il a fait et fait de l'esclavage son propre fonds de commerce. Biram est le pire homme (politique) qu'ait connu la Mauritanie. Quand il ment tout le monde est choqué, Certains de ses proches confient même redoutent le pire, évoquant l'hypothèse de surmenage. VIVE AZIZ ET VIVE LA NOUVELLE MAURITANIE

  • mahfoudh (H) 11/02/2018 13:26 X

    Vous aussi les gars de ira vs êtes d’une seule ethnie et vs consacrez l ethnicisme que vs ne ne cessez de dénoncer

  • Laaxas-sou (H) 11/02/2018 11:36 X

    Prenez ce que les dirigeants d’IRA écrivent au sérieux et mettez-le à votre compte, ils ont déjà une documentation sérieuse et bien étoffés sur certains officiers de police, agents et garde National, donc une fois encore rien ne vous oblige à vous comporter contre la réglementation Nationale et internationale.

  • Laaxas-sou (H) 11/02/2018 11:30 X

    Il est important pour les hommes des forces de sécurité de ne pas se comporter comme des bourreaux d’un système qui les lâchera le moment où ils seront en difficultés, le cas du commandant de brigade de la gendarmerie de la ville de Rosso est là comme exemple à méditer et qu’il faut éviter, il se retrouve devant la justice dans l’exercice de ses fonctions, Messieurs les policiers et garde Nationale, le gouvernement d’Aziz finira un jour et son système disparaitra avec lui, mais la justice demeurera toujours la même pour les citoyens, donc faite attention à vos gestes sur les citoyens qui réclament des droits civils et civiques, demain si le système change même dans 10 ans, les policiers cités dans les tortures et autres actes inhumains seront obligés de répondre à leur acte et la police ne vous sera d’aucune utilité, faite attention, le monde vous regarde et vos geste sont recensé et comptabiliser en votre nom, vous ne devez pas vous comportez en sauvage et semer la terreur partout où vous passez, que la police vous donnes des écrits pour tabasser un citoyen, que votre chef vous ordonne par écrit vos actes contre nature.

  • Laaxas-sou (H) 11/02/2018 11:26 X

    Au moment de vos actes sur les militants d’IRA, d’autres personnes vous films et prennent des photos de vous et les transmettent dans les réseaux sociaux et les ONG de défense des droits de l’homme, cela est contre vous, l’agent ou le garde National, il faut savoir que demain tout va changer le pardon ne règlera pas les choses, les hommes qui ont exécutés des mauritaniens depuis 2009 sont encore poursuivit par la justice internationale, en bon entendeur salut.

  • Laaxas-sou (H) 11/02/2018 11:25 X

    Messieurs les policiers, IRA vous pousse aux dégâts humains et risque de vous faire condamner devant les juridictions internationale, il faut aussi savoir que la Mauritanie a signé le Protocole Facultatif à la Convention de l’ONU contre la Torture, qui est surveiller par l’OPCAT, donc vous ne devez pas faire le contraire sauf par écrit de vos chefs pour vous protéger demain, faute de quoi vous serez seul devant la justice et la police sera absente pour vous protéger. La manifestation est un droit reconnu par la constitution mauritanienne et le droit international.