14-02-2018 10:54 - L'Editorial du Calame : L’art de la diplomatie

L'Editorial du Calame : L’art de la diplomatie

Le Calame - Les garde-côtes mauritaniens ont la gâchette facile lorsqu’il s’agit de traquer les petites pirogues sénégalaises. Pendant ce temps, les bateaux chinois, russes et hollandais pillent nos côtes, en toute impunité, chaque jour en milliers de tonnes.

Mais, bon, ceux-ci sont couverts par des conventions très… policées, alors que ceux-là filoutent pour survivre ; et donc mourir, à l’occasion, sous les balles de nos défenseurs du… désordre. L’affaire a fait du bruit, au sein du petit peuple sénégalais, avec quelques soucis, pour nos ressortissants à Saint-Louis. Remake des années 1989-90? Car les relations, entre Ould Abdel Aziz et Macky Sall, n’ont jamais été au beau fixe.

Si le premier n’a jamais hésité, n’hésite et n’hésitera jamais à s’enorgueillir d’une stratégie de tension permanente, avec nos voisins, le second a cette insigne qualité d’être un vrai chef d’Etat et préférer, en conséquence, la gestion à l’affrontement.

Voilà pourquoi, sans doute, c’est lui qui a accouru à Nouakchott, pour tenter d’éteindre le feu. Alors qu’en toute civilité et logique, c’est Ould Abdel Aziz qui aurait dû se rendre, en personne, à Dakar, présenter les excuses de la Mauritanie.

A contrario, son court message – quasiment un texto, façon amerloque : « Sorry, collatéral dommage!» – n’aura encore prouvé que son mépris pour les « petites gens » qu’il croit ne plus être, lui, parvenu au pouvoir. Avec, comme à son habitude, des « justifications » a posteriori.

Macky Sall n’héberge-t-il pas des opposants – que dis-je, des comploteurs traîtres à la Nation ! – en leur accordant une totale et exaspérante liberté de manœuvre ? Et de faire diffuser, via Whatsapp, par les services de renseignement mauritaniens, un enregistrement audio où l’on entend Macky discuter avec l’un d’eux, en l’occurrence Moustapha Limam Chafi, pestiféré premier dans la hiérarchie criminelle de notre teigneux dictateur.

En visite au Sénégal, il y a quelques jours, Macron a-t-il usé de son influence pour désamorcer la crise ? En conseillant, au chef de l’Etat sénégalais, de signer la convention de coopération bilatérale, pour le développement et l’exploitation conjointe du champ gazier Grand Tortue/Ahmeyin, impraticable sans le paraphe du pays de la Téranga, Macron veut-il forcer la main à Aziz, pour permettre, au Sénégal, d’intégrer le G5 ?

Quoiqu’il en soit et à part l’accord sur Grand Tortue, qui sert plus les intérêts de la Mauritanie que ceux de son voisin – celui-ci dispose déjà d’un champ presque équivalent, au large de Dakar (Yaakar) – on peut dire que Macky est rentré bredouille.

La résolution du problème des licences de pêche, très attendue, a été refilée aux ministres concernés, tout comme celui de la transhumance. Aux calendes mauritaniennes, donc, qui sont, comme chacun sait, infiniment plus élastiques que les grecques ?

Les pêcheurs saint-louisiens peuvent toujours ronger leur frein, en profitant de l’aubaine pour apprendre à éviter, au mieux, les balles… Mais n’est-ce pas là, somme toute, l’art fondamental de la diplomatie ? Nos chefs s’emploient à le vulgariser : c’est déjà un bon point…

Ahmed Ould Cheikh



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 6
Lus : 1986

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • bleil (H) 15/02/2018 11:24 X

    Croyez-moi, A beau mentir qui vient de loin ! rien ne sert de compliquer les choses simples; un règlement diplomatique vaut mieux pour notre pays qu'une crise de nerfs ! nos militaires ne sont pas à une bavure prés ... VIVE LA MAURITANIE POUR QUE VIVE SON ARMÉE NATIONALE !

  • Berger Mbareck (H) 14/02/2018 18:50 X

    Comme d’habitude vos analyses politiques sont pertinentes et servent de leçon au plus furieux contre votre personne, ils doivent apprécier à sa juste valeur les vérités dites, ils disent des contrevérités avec des mots peut politiques et des termes loin d’être éloquent pour convaincre,

  • ASSOCIATION MAIN PROPRE (H) 14/02/2018 12:55 X

    Mr Ahmed Ould cheikh, lorsque l'on s'adresse au public il faut être crédible. Pour être crédible et respecté, il est indispensable de toujours dire la vérité et donc de rester soi-même, de ne jamais mentir.les Garde-côtes font un excellent travail de contrôle et de surveillance de notre espace maritime, ils assurent une vigilance permanente pour défendre les intérêts de la Mauritanie, ils contribuent aussi à la sécurité des marins, des navires et luttent contre la piraterie, la pollution et les trafics de stupéfiants. Ils interviennent là où c'est nécessaire. Mr Ahmed Ould cheikh , nous vous rappelons aussi que les Garde-côtes, du fait de leurs missions de surveillance du domaine maritime, constituent un outil important dans le domaine de la sécurité et de la sûreté maritime régionale. Mr Ahmed Ould cheikh au lieu de critiquer injustement les Garde-côtes, vous devriez féliciter cette nouvelle institution militaire pour leur travail remarquable réalisé en si peu de temps et les encouragé à continuer dans cette voie. Mr Ahmed Ould cheikh, ne laissez donc pas votre fierté et vos mensonges vous faire perdre votre dignité, mieux vaut demander pardon pour vos articles mensongers, le courage paie toujours. Croyez-moi. VIVE AZIZ, VIVE L’ARMEE MAURITANIENNE ET VIVE LA NOUVELLE MAURITANIE

  • KANTAKI (H) 14/02/2018 12:10 X

    Quel charabia tortueux ! La mort du pêcheur sénégalais est regrettable à plusieurs égards et l'emploi de balles réelles dans ce contexte est répréhensible mais delà à dire n'importe quoi, cela c'est autre chose ! Il n y a pas de problèmes entre les états ni entre les présidents et les insinuations ne servent à rien !

  • Ksaleh (H) 14/02/2018 11:56 X

    Franchement Ahmed, non seulement tu es un des rares bons journalistes du pays, mais aussi un psychologue. Je doute que tu n'es passé Ould Abdel Aziz Sur ton divan de Pschy, pour connaitre tous les essors psychologiques qui animent cet homme !

  • haballah (H) 14/02/2018 11:22 X

    c est vraiment du n'importe quoi et dire que ce monsieur fait tout vraiment tout pour porter préjudice a son pays et surtout les intérêts supérieurs de son pays pour s'opposer a ould abdelaziz sur instructions (***) de Bouamattou. comparer des gens munis de licences de pêche en bonnes et du formes a des gens qui n en n ont pas et qui pêchent dans un pays étranger sans licences ni autorisations est vraiment une hérésie et mensonge grossier.