15-02-2018 23:00 - Sélibabi - Crime passionnel ou crapuleux ?

Sélibabi - Crime passionnel ou crapuleux ?

Le Rénovateur Quotidien - La ville de Sélibabi s’est plongée ce jeudi matin dans un profond émoi. La nouvelle de l’assassinat du jeune Salif par son camarade s’est répandue comme une trainée de poudre dans toute la ville et ses environs.

Selon notre correspondant, l’auteur de ce meurtre abominable Ghassoum la vingtaine s’est rendue lui-même chez la famille de la victime tout couvert de sang pour annoncer la nouvelle avant d’être appréhendée par la police.

Les faits

Tout serait parti d’un appel téléphonique venant de la part de la victime qui invita son camarade Ghassoum de le trouver hors de la ville de Sélibabi pour une affaire urgente. Face à l’instance de Salif, son camarade ayant achevé de faire du thé « enfourcha » son scooter pour répondre à l’appel.

A peine arrivé sur les lieux un duel âpre s’engagea entre les deux et les coups de couteaux se croisent rageusement. Le sang coula des deux côtés, un homme s’écroula dans un flot de sang. Salif trépasse en quelques minutes.

Ghassoum pris de panique rentre chez lui tout couvert de sang pour annoncer la triste nouvelle. Tout le quartier est envahi par une marée humaine foudroyée par l’événement. La police appréhende l’assassin pour le conduire à un centre des soins. Le procureur de la République ordonne une autopsie du corps du défunt et une enquête est ouverte pour situer les mobiles du crime.

Selon des témoignages de certains voisins, les deux jeunes se seraient la veille proférés des menaces dont des motifs restent encore obscure. L’assassin âgé de mois de 20 ans est en garde à vue à la police en attendant la décision judiciaire.

( A suivre….)



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 3952

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • mdmdlemine (H) 16/02/2018 09:57 X

    on ne pas pas endosser la peau de detective, mais vu que Ghassoum n'est pas l'auteur de l'appel, un minimum de "présomption d'innoncence", est réquis, dans ce drame où on parle d'assassin, qui soutend un crime prémedité Ghassoum n'avait-il pas agi en légitime défense Nous prions la presse locale de nous tenir sur l'évolution de l'enquete afin de savoir les non dits de ce faits divers