16-02-2018 10:11 - Démantèlement d’un gang dirigé par un ex militaire casque bleu mauritanien en Centrafrique

Démantèlement d’un gang dirigé par un ex militaire casque bleu mauritanien en Centrafrique

Alakhbar - Le commissariat II de police à Tevragh Zeina a démantelé un gang armé de 4 éléments, dirigé par un ex militaire, ayant déjà porté l’uniforme des casques bleus en Centrafrique.

La bande a été arrêtée par la police, 48h après son alerte, à la suite de l’une de ces opérations. Un montant de 4.761.000 sur 5 millions ouguiyas, constituant le butin du gang a été restitué, indique-t-on.

La bande n’a pas tardé à tout avouer à la police, reconnaissant, procéder d’abord par reconnaissance des bureaux et des agences bancaires avant de passer à l’acte, en se servant d’une Toyota louée mensuellement à 480.000 UM.

Le gang est composé de :

- Ahmed Ould Salcek, Chef du gang,

- Mohamed Salem Ould Sidi, 1994

- Cheikh Ould Sidi Elemine, 1986

- Fadel Ould Abdallah Mouloud 1986

Traduit de l’Arabe par Cridem



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 5310

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • samba el bakar (H) 20/02/2018 14:57 X

    Félicitations aux policiers qui ont bien fait leur boulot.Mais à la longue,s'il faut risquer sa vie pour se retrouver nez à nez avec le même délinquant qui vous nargue voire menace pour vous signifier qu'il est bien protégé,alors à quoi bon? Nous sommes le seul pays où un délit n'est criminaliser qu'après avoir connu l'auteur

  • lass77 (H) 18/02/2018 14:27 X

    S'il faut felciter les policiers dont certains font un bon travail , il faut s'interroger sur la suite donnée concernant les criminels arretés. On a droit de se poser des questions pourquoi des soldats d'un republique s'en prennent à des citoyens pour les tuer, les dépouiller ? Grande question.

  • ASSOCIATION MAIN PROPRE (H) 16/02/2018 11:40 X

    Nous félicitons le commissaire de police du commissariat II de Tevragh Zeina et lui adressons tous nos encouragements pour cette opération de démantèlement de cette bande des voleurs. Mon commissaire soyez fier de votre uniforme , il fait partie de notre identité. VIVE AZIZ , VIVE LA POLICE NATIONALE ET VIVE LA NOUVELLE MAURITANIE

  • pyranha (H) 16/02/2018 10:28 X

    Et après ? Ces morpions seront instamment libérés et on reverra sous peu la même annonce nous disant qu'ils ont récidivé. C'est le seul pays au monde où on annonce au public après l'arrestation d'un assassin qu'on nous dit que c'est un multirécidiviste en criminalité . A vous de vous faire travailler les méninges...