17-02-2018 21:45 - Le contenu du rapport de l’ONG HRW sur la situation des droits de l’homme en Mauritanie est crédible

Le contenu du rapport de l’ONG HRW sur la situation des droits de l’homme en Mauritanie est crédible

TV Presse - Dans le domaine des droits de l’homme, rien n’est fait contre personne et ni pour personne. Le respect de la dignité humaine est une obligation. La vérité est qu’aujourd’hui en Mauritanie la situation des droits de l’homme est catastrophique.

Il faut être, juste, crédible, honnête, ou encore un intellectuel de haut niveau pour décrypter la situation dans les rues de Nouakchott, dans l’administration privée et publique, dans certaines familles, ou encore dans le quotidien de ce citoyen lambda. La discrimination des unes et des autres est visible avec le plus petit, détail.

Sur cette piste et depuis quelque temps, le constat en Mauritanie est que des injustices reprennent leurs pistes. La marginalisation de certains musulmans où Chrétiens étrangers du pays se font sans gêne. Le non-paiement, ou versement des droits de certains travailleurs qui ont servi ce pays est une piste.

Le renforcement de la haine et de la division, face à un danger mortel qui guette toute une humanité s’oriente vers le terrorisme. Les fausses allégations et accusations mensongères au sujet de la situation des droits de l’Homme en Mauritanie ne sont plus acceptables pour rejeter, le contenu du rapport de l’organisation HRW de ce lundi 12 février 2018, sur la situation des droits de l’homme en Mauritanie.

Le racisme a des racines en Mauritanie. La haine, l’esclavage moderne ou traditionnel par une violence verbale et physique se pratiquent à longueur de journée. Il faut te transformer à un innocent patriote pour être victime de ces mauvaises pratiques dans ton quotidien en Mauritanie.

Alors, il est temps que les autorités Mauritaniennes ou ceux qui rejettent les rapports des ONGs des droits humains en Mauritanie comprennent et ouvrent leurs yeux et leurs oreilles pour affronter cette réalité. A savoir, que le respect de la dignité humaine est une obligation. Aujourd’hui, en Mauritanie, le climat qui règne est que, la situation des droits de l’homme est explosive.

Le contenu du rapport de l’organisation HRW de ce lundi 12 février à Nouakchott sur la situation des droits de l’homme en Mauritanie tient bien la route. L’ethnicité, la discrimination, le banditisme déguisé contre toute une humanité et autres lignes rouges qui détruisent la vie et l’avenir des défenseurs Mauritaniens des droits humains sont des faits réels.

À titre d’exemple, militants, étudiants, pauvre citoyen, fonctionnaires et autres qui traitent des questions sociales sensibles, ou encore réclament leurs droits pour vivre dans la dignité sont punis. Pour quoi ? Parce qu’ils réclament leurs droits de vivre avec dignité.

Ceux qui revendiquent ou réclament leurs droits sont innocents, propres et ont parfaitement raison dans leurs revendications. Des revendications, qui ne sont, que juste, pour demander à vivre dans la dignité.

À cet instant précis, la situation des droits de l’homme en Mauritanie s’est dégradée. Elle est explosive. Les preuves ne manquent pas. D’où la nécessité d’assister, accompagner, suivre et épauler les Mauritaniens qui réclament de vivre dans la dignité.

Aussi, il est bon de souligner que l’ONG Human Rights Watch (HRW) est crédible. Elle est professionnelle dans l’exercice de ses fonctions et dans son rapport d’activités en Mauritanie. Les hautes autorités du pays doivent comprendre et faire face, à cette réalité.

●@ Lire plus d’infos sur : www.tvpresse.info
●Tel : 00 222 41 83 33 92
●mail : moudiaye8@gmail.com
●Nouakchott – Mauritanie




Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1514

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • abouth (H) 18/02/2018 09:22 X

    L'assertion, "Le dernier rapport de HRW sur la situation des droits de l'homme est crédible", est fausse, car: 1. L'auteur principal de ce rapport a reconnu publiquement avoir reçu de l'argent de l'opposant mauritanien Bouamatou 2. Les informations contenues dans ce rapport, reprennent fidèlement les sempiternelles arguties développées par Birame Ould Abeid et son ONG IRA, ce qui surprend de la part d'une ONG prétendument "indépendante" 3. Ces arguties sont tirées du "programme électoral" du candidat à la magistrature suprême en 2014 et candidat déjà déclaré aux présidentielles de 2019, Birame Ould Abeid, donc relevant d'une stratégie politicienne d'accès au pouvoir 4. Le "lexique" ethniciste adopté dans le rapport, en limite la portée objective et humaniste, car truffé d'approximations grossières, de clichés gratuits et de stéréotypes racistes 5. Tout en acceptant avoir pu enquêter librement, le principal auteur (compilateur!) du rapport, Goldstein, reconnaît ne pas avoir discuté du rapport avec des segments de la société mauritanienne, ce qui en discrédite l'objectivité et l'impartialité; 6. Le rapport n'émet aucune critique au sujet des agissements illégaux et violents et des propos racistes de ses "amis" (et "bien- fêtards"!) au sein de la société civile mauritanienne 7. L'auteur du rapport, Mr Goldstein, n'a pas eu l'humilité de nuancer ses propos, en acceptant son ignorance de la complexité de la société mauritanienne que l'on ne peut cerner en quelques jours 8. Lors de la conférence de presse finale, l'intolérance vis-à-vis de l'autre point de vue était flagrante, au point que l'ONG HRW s'est révélée "à la botte" de l'organisation illégale IRA 9. Au lieu de s'embourber, de manière lucrative, dans le ...bourbier politicien mauritanien, la pseudo-ONG des Droits de l'homme HRW aurait dû concentrer ses efforts en Palestine, en Syrie, au Congo, là où des souffrances humaines à grande échelle, sont en cours 10. la posture de "donneurs de leçons" en matière de Droits de l'homme, exige, pour être recevable, une irréprochabilité pointilleuse sur le plan moral, une condition qui manque cruellement à l'ONG HRW, corrompue et fière de l'être!!