17-02-2018 23:15 - Ould Abdel Aziz accorde un entretien à un journal français

Ould Abdel Aziz accorde un entretien à un journal français

Essahraa - Le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz a accordé la semaine qui touche à sa fin, une interview à un journal français, qui paraîtra selon des sources, lundi prochain.

Le Chef de l’Etat évoque plusieurs sujets dans cet entretien dont le 3ième mandat, son futur rôle politique, l’opposition notamment le parti islamiste Tawassoul.

L’interview s’est arrêtée sur ses relations avec son compagnon d’armes, le Chef d’Etat-major général des armées, le Général de division Mohamed Ould Ghazouani. Le gisement gazier dernièrement découvert, la force militaire conjointe du G5 Sahel et les relations de la Mauritanie avec les pays voisins, ont été également abordés par Son Excellence dans cette sortie médiatique.

« Je n’ai jamais dit, à aucun moment, que j’allai modifier la Constitution pour me représenter. J’ai fait deux serments pour la respecter. Ils sont plus forts que ce que je dirai à l’avenir », avait dit Ould Abdel Aziz à des médias internationaux en 2016, précisant qu’il apportera son soutien au candidat capable de poursuivre son projet de société.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 10
Lus : 5057

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (10)

  • Mohammed-Ali (H) 23/02/2018 15:19 X

    Il ne briguera pas un 3éme mandat, mais cela va se jouer à la Russe. Un de ses proches sera président pour une fois, et la prochaine sera à lui. Qu'en pensez-vous??

  • ELHAGHIGHA (H) 18/02/2018 22:20 X

    Nous peuple de Mauritanie dirons à son excellence M.Le president Mohamed Abdel Aziz que s'il ne se presente pas à la présidence de choisir quelqu'un de confiance qui pourra suivre le programme de développement déjà tracé de préférence quelqu'un du nord,car les autres ne seront pas capables de gérer le pays.

  • synthetiseur (H) 18/02/2018 17:36 X

    Diverses versions contradictoires sont apparues sur les reseaux sociaux quant à la véracité de la déclaration d'Aziz dans ce journal concernant son départ définitif du pouvoir. Une fois de plus le flou est expressement provoqué dans l'esprit perdu des mauritaniens. Pourquoi avoir anticipé sur la publication de ce périodique pour en révéler le contenu en semant cette diversion. Cette tactique si elle est voulue par l"entourage du Président le desservira comme le desservent ces tas de rumeurs sur les biens mal acquis et comme le dessert enormément le maintien de certains hauts responsables qui ont non seulement perdu toute crédiblité auprès des mauritaniens mais ont aussi érodé substantiellement celle de notre président.

  • Observateur Nat. (H) 18/02/2018 14:14 X

    En voyant l’état de délabrements des institutions et le laisser aller qui caractérise l’administration actuellement avec une économie sous perfusion du FMI et de la Banque Mondiale, le Koweït et autres institutions financières et même en Asie, on peut dire tout de suite qu’Aziz ne s’intéresse plus à l’état et son Administration, il n’est plus capable de changer un gouvernement ni changer les hommes qui lui mentent depuis bientôt 6 ans, demain Aziz s’aura que le peuple et son parti UPR ne l’aimer pas du tout.

  • Observateur Nat. (H) 18/02/2018 14:13 X

    Depuis cette déclaration qui paraitra au grand jour dans la scène politique, les vrais amis et proches d’Aziz sont à la recherche d’un autre leader pour sauver leurs têtes, il y’aura des règlements de comptes et des hommes de grande qualité qui iront à Dougou-sine pour un repos mérité et cela n’arrive qu’aux autres pour ceux qui seront en place.

  • Observateur Nat. (H) 18/02/2018 14:12 X

    Aziz verra dans les jours, mois et avant la fin de l’année que les mauritaniens et la classe politique voulaient se débarrasser de lui depuis très longtemps, ils attendaient patiemment une déclaration dans ce sens de sa non représentativité, ils ont eu ce qu’ils voulaient, ce qui est sûr pour Aziz comme les autres, il ne faut pas compter sur UPR et les partis dialoguiste pour le faire changer d’avis, l’opposition a été toujours pour le départ d’Aziz.

  • Observateur Nat. (H) 18/02/2018 14:11 X

    Aziz a libéré ses ennemis de la charge qui pesaient sur leur conscience, ils tergiversés, va-t-il se présenter, va-t-il modifier la constitution pour rester à la place du pays, maintenant la réponse est claire, Aziz va partir du pouvoir mais cherchera un candidat pour suivre son programme, Aziz eut veut reprendre dans 5 ans ou par un coup d’état entre temps. Il faut savoir raison garder dans des situations pareilles, ce qui est une surprise même si certains membres de l’UPR (Union Pour Rien) voulaient qu’Aziz reste et ils persistent à vouloir lui faire dire autre chose qu’il avait juré de respecter.

  • Observateur Nat. (H) 18/02/2018 14:11 X

    La scène politique de ce pays prendra une nouvelle situation et la guerre des clans risquent de prendre le dessus, Ould Abdel Aziz a tenu sa promesse devant le peuple mauritanien et sa constitution. Seulement ou sont les candidats à sa succession et qui sera candidat, l’opposition mauritanienne diviser et faisant semblant de faire l’union impossible par manque de leader, par manque de programme et de conviction politique pour le pays se fera diviser beaucoup plus.

  • bleil (H) 18/02/2018 01:26 X

    Un entretien décousu, comme d'habitude, et sans réel intérêt sauf pour les flagorneurs du pays ... la balance politique a toujours penché depuis 1992 du coté de l'opposition démocratique mais ce sont toujours les idiots de militaires qui organisent des manœuvres avec leur main d'oeuvre servile pour garder le pouvoir, au détriment du bon sens, de la bonne gouvernance, du progrès socio-économique et de la paix civile !

  • Xallas-Thii-Lii-Xew (H) 17/02/2018 23:54 X

    Un article qui sera largement commenté par les lecteurs mais nous attendons de lire le reste pour comprendre de quel côté se penche la balance politique de ce pays.