20-02-2018 21:56 - Alerte! Biram arrêté?

Alerte! Biram arrêté?

Le Calame - La direction générale de la sûreté nationale vient d’envoyer un officier et un sous-officier de la police au domicile du président Biram Ould Dah.

Ils lui ont demandé de les suivre à la direction régionale de la police de la Nouakchott Sud. Cela s’est passé à 22 heures. A rappeler que depuis quelques jours, IRA organise des marches de protestation contre la vie chère. Des marches sévèrement réprimées par la police.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 12
Lus : 4079

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (12)

  • Bertrand (H) 21/02/2018 12:57 X

    Ira ira en enfer, parce que son discours est méchant, elle cultive la haine et cherche à dresser les musulmans les un contre les autres. La lutte contre les survivances de l'esclavage sous toutes ses formes et ses séquelles doit être participative et concertée, mise, en place, suivie et appliquée par des gens responsables qui aiment tous leurs concitoyens et craignent ALLAH. Il faut professer la bonne parole, l'entraide,les mariages mixtes, les réunions mixtes, la mixité dans les mosquée, les marchés et l'habitat, il faut que les frères se soutiennent et que ceux qui sont nantis partagent avec les autres. Il faut soutenir nos pauvres t aider leur enfants à avoir une bonne éducation qui est la clé de la réussite et de l'émancipation des jougs tares héritées du passé.

  • bleil (H) 21/02/2018 12:14 X

    VIVE AZIZ ET VIVE SA NOUVELLE MAURITANIE … Nous sommes dans un « État de droit » mais dont les lois sont bafouées au quotidien par les responsables gouvernementaux, au vu et au su de tout le monde … La Mauritanie est devenue une jungle juridique, économique et socialement un chaos inextricable de tribalisme, d’esclavagisme et autres tares … mais l'orgueil démesuré et le refus des autres, de leurs droits les plus élémentaires, constitue une perfidie grave qui dénote en réalité le mépris de soi...

  • foutaanke (H) 21/02/2018 10:30 X

    qssociation main propre@ la liberté d'expression se resume aux discours et manifestations qui emanent des safaguas autrement dire que la vie est chére est un delit? la mauritanie n'est pas une democratie,c'est un etat tribal

  • hamadel (H) 21/02/2018 09:51 X

    vive ira vive biram d abeid le peuple est derrière vous n'en déplaisent VOs détracteurs vous êtes la deuxième personnalité DE LA Mauritanie après le PR Moaz

  • lumiere (H) 21/02/2018 07:16 X

    Liberté, la mort, et les opprimés ... "Pouvoir dans la défense de la liberté est plus grande que le pouvoir en faveur de la tyrannie et l'oppression." -------------------------------------------------- «La vérité se trouve du côté des opprimés." -------------------------------------------------- - "Vous ne pouvez pas séparer la paix de la liberté parce que personne ne peut être en paix à moins qu'il ait sa liberté." -------------------------------------------------- - "Vous n'avez pas à être un homme à se battre pour la liberté. Tous vous avez à faire est d'être un être humain intelligent." -------------------------------------------------- - "Si vous n'êtes pas prêt à mourir pour elle, mettre le mot« liberté » hors de votre vocabulaire." -------------------------------------------------- "Le prix de la liberté, c'est la mort." -------------------------------------------------- - «Respectez-moi, ou me mettre à mort." MALCOLM X

  • lumiere (H) 21/02/2018 07:13 X

    «Nous déclarons notre droit sur cette terre ... à un être humain, d'être respecté comme un être humain, à donner les droits d'un être humain dans cette société, sur cette terre, en ce jour, que nous entendons apporter à l'existence par tous les moyens nécessaires. " Malcolm X

  • lumiere (H) 21/02/2018 07:10 X

    50 ans que la communaute harratine et continue a souffrir, il est temp que ca s'arrete.

  • lumiere (H) 21/02/2018 07:08 X

    Vive Biram ,vive IRA, Bravo Biram, IRA. Allah est contre les injustes et hypocrites. Allah est avec les les opprimes.

  • BELMAGVAR (H) 21/02/2018 00:07 X

    Ne pas confondre démocratie, liberté d’expression et anarchie et incitation à la haine et aux troubles. Birame devait être depuis longtemps incarcéré pour plusieurs raisons et délits : sa violation à l’ordre public et le non respect des lois de ce pays, mais aussi et plus grave son intelligence avec l’etranger (traîtrise) afin de nuire à la Mauritanie

  • Belle Plume (H) 20/02/2018 23:37 X

    @Association Mains pro : dans un État de droit, on permet aux citoyens de s'exprimer, manifester et protester. Dans un État de droit, on accepte la contradiction. Dans un État de droit, on peut souhaiter VIVE à qui on veut et le contraire à volonté. Dans un État de droit, tout n'est pas parfait, a fortiori plus que parfait. Dans un État de droit, on distingue clairement en quoi la Mauritanie se voit nouvelle.

  • Yehdid (H) 20/02/2018 23:02 X

    "Association Main Propre" est ce que : "Etre dans un État de droit = Etre dans un pays qui prive ses enfants d'enrôlement?" "Etre dans un État de droit = Etre dans un pays qui spolie les terrain des citoyens pour les revendre et laisser les propriétaires mourir?" "Etre dans un État de droit = ..... ECT ECT ECT ECT ECT ECT ECT ECT ECT...."

  • ASSOCIATION MAIN PROPRE (H) 20/02/2018 22:33 X

    La Mauritanie est une démocratie, nous voulons bien toutes les critiques, nous voulons bien des manifestations conventionnelles, mais nous voulons bien aussi qu’on jette un œil sur la réalité. La réalité c’est que nous sommes dans un État de droit, qu’il y a des lois, que les citoyens sont tenus de respecter, la Mauritanie n’est pas une jungle. VIVE AZIZ ET VIVE LA NOUVELLE MAURITANIE