25-02-2018 15:51 - En images, la cinquième édition du Festival Leyali El Medh [PhotoReportage]

En images, la cinquième édition du Festival Leyali El Medh [PhotoReportage]

Centre TERANIM - Le samedi 17 février 2018 au village de la Biodiversité, le Centre TERANIM pour les arts populaires traditionnels a organisé une cérémonie pour annoncer les programmes TERANIM 2018-2020.

La cérémonie TERANIM a inclus plusieurs activités sur les arts populaires traditionnels mauritaniens en partant des jeux de debouss jusqu’au Bendje et le MEDH (Louange du prophète PSL). Cet dernier a eu lieu à la fin de la cérémonie et plusieurs outils ont été utilisés durant la soirée medh comme par exemple la NEYFARA (le hautbois) et le R’BABA (violon).

Un super public des habitants de la capitale Nouakchott, les communautés étrangères et des représentants d'organisations de la société civile et les politiciens Ainsi que les médias locaux et internationaux ont pris part de la cérémonie d’annonce des programmes TERINIM 2018-2020.

Directeur du Centre TERANIM, M. Mohamed Ould Bilal a déclaré dans son mot d'annonce officielle des programmes TERANIM 2018 - 2020 : "après quatre années de travail acharné pour élever l’affaire des arts populaires dans notre pays a travers notre festival annuel LEYALI ELMEDH (Louange) du prophète PSL qui compte 4 éditions. Et à travers les différentes activités des soirées artistiques et de Medh, ainsi que par la découverte de jeunes talents en Medh dans les municipalités d’El Mina, de Ryad et d’Arafat".

Le directeur du centre TERANIM a ajouté avant le debut de la soirée Medh que "Le fruit du grand succès du centre revient en premier lieu à la grâce d’Allah, puis à la détermination de l'équipe qui a cru au message des arts populaires et en sa tête le MEDH (le louange) du Prophète PSL. Cette foi et l'enthousiasme de travailler ont permis de fournir une base solide et stable pour les arts populaires afin de les faire revivre et soutenir ceux qui travaillent avec."

• Lancement d’un site web avec une encyclopédie populaire et de grande envergure dont les chercheurs du Centre sont en train de mettre à jour.

• Création d'une chaîne YouTube avec plus de 100 vidéos de MEDH produites par TERANIM.

• Création de pages sur des sites de réseaux sociaux tels Facebook et Twitter qui comptent des milliers d’abonnés.

• Mener des partenariats internationaux et régionaux pour la promotion du patrimoine culturel et artistique mauritanien.

Ould Bilal a souligné que le centre a lancé «une série de programmes sur lesquels il travaillera au cours de la période 2018-2020, en plus des domaines de la formation et la supervision, la recherche et la rédaction (Blogging). Les programmes les plus importants sont les suivants: « TIOSSANE», « MOULGHATA », et NEYFARA (flute). Et cette dernière s’occupe de la prise de conscience sociale concernant les arts populaires afin d'être un outil efficace pour le changement social. Les arts populaires traditionnelles en Mauritanie sont associés à un groupe d’être humains dont la société leurs a affecté ce rôle traditionnel en vertu de leur classe sociale.

Le programme TIOSSANE est dédié à l’organisation de diverses activités de masse comme des festivals, des veillées traditionnelles et des soirées artistiques pour mettre en valeur les compétences et les talents d’un grand nombre d’artiste des arts populaires.

Tandis que le programme «MOULGHATA » a pour objectif de mobiliser le soutien et le plaidoyer pour la continuité des activités des programmes et des diverses activités du centre TERANIM .Et cela se fait a travers de la création d'un réseau local et international des amis TERANIM composé de 15 personnes au minimum pour obtenir des ressources financières pour assurer la continuité de travail de l'institution avant la fin de 2020 pour une période de (3) années afin de couvrir 45% des coûts totaux des programmes et des activités.

Et cela résulte de la rareté des financement des programmes et des activités culturelle et artistique et des difficultés d’obtention de ce financement de la part des institutions internationales en raison des procédures administratives parfois complexes pour les institutions au stade de formation. De ce fait nous avons décidé de mettre en place le programme MOULGHATA comme un nouveau moyen pour apporter le financement et d’assurer la continuité.

Le directeur du centre a déclaré que : "Le centre TERANIM tente également malgré le manque de soutien d’élargir la portée de son intérêt pour que son message atteigne les différents coins du pays". Dans ce cadre, le centre programme de faire des visites a l’intérieur pour deux zones – ADHAR et AFTOUT – afin de stimuler ceux qui travaillent dans les arts populaire au niveau local et la codification des techniques orales et la recherche dans son histoire d’une manière scientifique. En plus de la découverte des talents et nouer des liens avec les artistes des arts populaires. Et c’est ainsi que le centre TERANIM se fixe l’objectif de former un groupe de groupes artistiques sur les techniques de casting et de présentation au public.

Il a aussi souligné que "les programmes du centre TERANIM ne sont pas seulement les activités de court terme mais plutôt des programmes de long terme qui ont pour objectif de permettre le progrès et le changement social fondamentalement dont l'art et le patrimoine sont des outils essentiels. Et cela ne se fera pas sans votre soutien et votre persévérance pour aller de l’avant pour défendre l’édifice de la culture, de l’art et du patrimoine afin de servir la communauté."

Ould Bilal a également remercié « tous ceux qui ont participé avec nous dans le succès du centre TERANIM durant de la période passée, que çà soient les partenaires ou ceux qui portent un intérêt leur culture et le patrimoine, ou de l'équipe TERANIM qui vraiment assuré le message des arts populaires avec la dimension humaine dans la communication et la célébration dans la diversité ». Et en fin le directeur a lancé un message "en appelant tout le monde à mettre entre leurs mains dans les mains du Centre TERANIM pour la réussite de ses programmes 2018-2020".

TERANIM pour les Arts Populaires

-----


Avec Cridem, comme si vous y étiez...






































































Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Centre TERANIM
Commentaires : 0
Lus : 1904

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)