26-02-2018 13:51 - Bababé : La Commune organise une Journée Annuelle-Bilan de l'action communale avec l'appui d'OXFAM

Bababé : La Commune organise une Journée Annuelle-Bilan de l'action communale avec l'appui d'OXFAM

Terroir Journal - La Commune de Bababé, en partenariat avec OXFAM, a organisé ce samedi 24 février 2018, dans les locaux de la Maison des Associations, une journée-bilan de l´action communale en présence du Hakem mouçaid,

M. Mohamed Yemelhou O/ Sidi Ali, des conseillers municipaux, des OSC partenaires, des chefs de villages, des notables du terroir, des leaders des coopératives féminines, des associations de jeunes, des membres du conseil municipal des enfants ; ce qui constitue une nouveauté dans notre région.

Ouvrant les travaux de cette journée d’échanges, de bilan et de perspectives, le Maire de la commune, M. Bâ Abdoulaye Mamadou flanqué de MM. Lom Djibril, Superviseur du projet "Bonne Gouvernance et Citoyenneté", a d’abord remercié les participants ainsi que tous les partenaires pour « leur présence massive ». Il a ensuite rappelé que cette rencontre de capitalisation des acquis réalisés qui était prévue depuis novembre dernier, a pu voir le jour aujourd’hui grâce à l’appui technique de l´équipe d’OXFAM.

Lui succédant, M. Lom Djibril, le superviseur d’OXFAM a présenté son organisme qui regroupe une confédération de 20 organisations et qui travaille dans 90 pays y compris la Mauritanie.

Selon M. Lom, « elle lutte contre les inégalités, injustices et la pauvreté en mobilisant le pouvoir citoyen ». Pour ce faire, elle exécute depuis 3 ans un projet financé par la Coopération Espagnole (l’AECID) dans quatre communes pilotes (Kaédi, Bababé, Boghé et Rosso). M. Lom a précisé que « c’est un projet de bonne gouvernance qui a pour objectif de renforcer les capacités des élus et la société civile dans la participation citoyenne ».

C’est dans cet esprit que le projet a appuyé la mise en place dans les communes cibles des CCC pour mieux impliquer les populations dans la gestion communale en organisant des sessions de formation sur les outils de suivi citoyen, les techniques de planification, sur budget participatif, le budget sensible au genre, des visites d’échanges au Sénégal, la mise en place des comité conjoint de suivi citoyen des PDCs et des missions de suivi citoyen des PDCs; c´est ce cadre s´inscrit cette journée annuelle de bilan de l´action communale.

Réalisations tangibles

Quant au responsable administratif et financier de la commune, M. Abou Bacry Saïdou Bâ, il a présenté le Cadre de concertation communal (CCC) et l’OSV (Observatoire de suivi de vulnérabilité) de la commune crées en 2015 avec l´appui de l´équipe technique d´OXFAM.

Ensuite, il a dressé un bilan exhaustif de l’action communale en présentant d’abord le compte administratif 2016 dont les recettes de fonctionnement et d’investissement s’élevaient respectivement à 22129302 Um et 11662821 UM signant l’appui non conditionnel du FRD (Fonds Régional de Développement) et l’appui conditionnel du PNIDDLE.

Il a révélé que selon la dernière évaluation des critères de performances des communes, la commune de Bababé a obtenu 79 points et a été déclarée éligible aux financements du PNIDDLE. Ce qui lui a permis de bénéficier de 8 millions d’UM qui ont permis la mise en œuvre de plusieurs projets de développement. Poursuivant, le RAF a présenté les différents chapitres du fonctionnement de la commune à savoir les impôts, les taxes, les redevances, les droits domaniaux et assimilés, les amendes, les recettes et services, les services consommés, les frais du personnel etc. Il a fait cependant remarquer que les populations ne s’acquittent pas convenablement de leurs devoirs vis-à-vis de la commune précisant à ce titre que le taux de couverture des taxes communales est de 22% seulement des prévisions budgétaires.

Abordant le volet des réalisations, le RAF a cité entre autres la réhabilitation d’écoles (Ecoles 1 et 2 de Bababé, Thioubalel, Dioudé Walo et Abary), la construction de l’école 4 de Bababé, du marché municipal, de l’Hôtel de Ville et de l’hôpital de la ville, la construction de ralentisseurs, du stade municipal, de forages (Darto Thioubalel, Matgoum, Naïm et Dioudé Walo), de latrines à Foondé, de salles de classes à Abary, d’un jardin d’enfants à Dioudé Djéry, la sécurisation de l’ancien marché de Bababé. Toutes ces actions ont pu voir le jour grâce aux partenaires de la commune tels que la GIZ, l’ESD, l’AMAD, la Banque Mondiale, la Word Vision, le FAMSI, le Périclès, OXFAM en plus du Fonds Régional de développement (FRD) alloué par l’Etat.

Contraintes et Obstacles

Des contraintes subsistent : parmi elles, les difficultés d’assurer un assainissement adéquat pour la ville en raison du manque de moyens et de civisme, les difficultés de prélever les impôts et taxes communaux, le manque d’implication des populations dans la gestion de la commune, la restriction des prérogatives attribuées par la tutelle aux communes.

Quant au projet de budget 2017-2018, il ambitionne de financer des actions en vue de lutter contre l’insalubrité, de conscientiser les populations sur le recouvrement des taxes municipales, d’impliquer les jeunes dans la gestion communale, d’appuyer le processus de développement, de rechercher des investissements auprès de bailleurs, de faire un plaidoyer pour l’emploi des jeunes, la promotion d’AGR au profit des femmes et la formation professionnelle en faveur des jeunes victimes de la déperdition scolaire.

Parmi les priorités figurent également l’aménagement de 500 ha pour le Walo de Bababé, l’ouverture d’un dépôt de la SNDP, la construction d’un collège dans la ville en vue de décongestionner le lycée qui compte cette année 2700 élèves, la fourniture des réseaux 3G et 4G, l’équipement du nouvel hôtel de ville.

Clôturant le ballet des allocutions, M. Niang Ibrahima, Expert en Développement Local et Coordinateur de l’Association des maires des communes du sud s’est dit « très satisfait de cette rencontre et agréablement surpris par cette mobilisation grandiose qui transcende les clivages politiques ». M. Niang a aussi magnifié « le bilan exhaustif et transparent de la mairie de Bababé qui lui a valu d’être éligible aux conditions minimums d’accès aux financements (CMAF) du PNIDDLE».

Poursuivant, le Coordinateur a rappelé que l’AMCS a mis en place un Observatoire international pour la démocratie participative qui veille sur la bonne gouvernance, la transparence, le budget participatif des collectivités locales. Enfin, M. Niang a rendu un vibrant hommage au maire exhortant les populations à s’acquitter de leurs taxes pour renflouer les caisses communales avant de d’annoncer la tenue d’un grand forum des OSC travaillant dans la commune.

Après cet échange d’allocutions et le bilan des actions, la parole a été donnée aux participants qui ont tour à tour salué d’abord cette initiative puis rendu hommage à l’action de l’équipe municipale avant d’attirer son attention sur certains défis qui restent à relever. Parmi ceux-ci, l’extension du lycée, la réhabilitation du terrain de basket municipal, le problème de l’eau dans certains quartiers, le déficit des personnels de santé et d’éducation, la sécurité alimentaire, l’électrification rurale, l’appui aux écoles coraniques, la priorité à la main d’œuvre locale dans l’exécution des marchés communaux, la spéculation domaniale entre autres.

Dans son mot de clôture, M. Lom, a affirmé que les populations locales ont désormais une image de la commune. Il a rappelé que la contribution de tout un chacun est indispensable pour le développement de ce terroir. La population locale à une part de responsabilité beaucoup plus importante que les élus locaux et le budget communal requiert la contribution de celle-ci a t-il indiqué.

Oxfam, a poursuivi M. Lom, aspire à une Mauritanie dans laquelle, les hommes et les femmes sont considérés et traités sur un pied d´égalité, exercent pleinement leurs droits et peuvent influencer les décisions qui touchent à leur vie.

Dans ses réponses, le Maire a d’abord réitéré ses remerciements à tous les participants et indiqué avoir pris note des préoccupations soulevées. Il a promis de servir de relais aux autorités compétentes pour ce qui concerne les problèmes qui ne relèvent pas de ses prérogatives. Avant de terminer, l’édile a invité les populations de sa commune (y compris ceux de la diaspora) à œuvrer ensemble au-delà des appartenances politiques pour mener des actions concrètes au profit des générations actuelles et futures.

Notons que la Commune de Bababé couvre une superficie de 25 km2 pour une population de 16800 habitants répartis dans 13 localités selon le dernier RGPH (dixit Bâ Djibril Sidiki SG de la Mairie). Située à mi-chemin entre Kaédi et Boghé, ses populations pratiquent essentiellement l’agriculture, l’élevage, le commerce et l’artisanat. Elle est dirigée depuis 2007 par M. Bâ Abdoulaye Mamadou épaulé de 5 adjoints, d’un SG et de 5 commissions spécialisées (Administration et finances, Développement et coopération, culture, Aménagement et urbanisme et achats communaux.

OXFAM, fait partie des ONGS qui a grandement contribué à l’amélioration de la sécurité alimentaire à Wothie, Dioudé Dièri, Ganki dans le Gorgol et réalisé surtout une unité laitière aux populations pastorales de Ari Hara où les femmes sont très actives et dynamiques. La construction de plusieurs parcs de vaccination dans la région, de magasins de céréales et un abattoir moderne à Boghé entre autres.

Dia Ablaye et Daouda AK DIOP

-----


Avec Cridem, comme si vous y étiez...




























Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1373

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • Gongaa (H) 26/02/2018 14:12 X

    Félicitations au Maire de la Commune. Voilà un exemple ou un modèle de gestion transparente. Bonne continuation. Blé est une grande référence et il mérite le soutien de toute la vallée. Bravo à la commune de Bababé et aux différents partenaires.....