03-03-2018 18:45 - Convocation de Ould Weddadi suite à une plainte deposée par Saad Ould Louleid

Convocation de Ould Weddadi suite à une plainte deposée par Saad Ould Louleid

Adrar Info - Des sources bien informées ont indiqué que la police judiciaire a convoqué l’activiste du parti RFD et écrivain Abderrahmane Ould Weddadi à la suite d’une plainte déposée contre lui, par le chef du parti RIBAT, Saad Ould Louleid.

Ould Louleid accuse l’écrivain Abderrahmane Ould Weddadi de l’avoir insulté en le décrivant dans un article comme le modèle de combattant qui se fait acheter par un contrat de collecte des ordures.

Ould Weddadi a publié, il y’a quelques jours un article "percutant", dans lequel il s’étale sur la vie politique de Saad Ould Louleid d’avant, pendant et après sa vice-présidence du mouvement IRA que dirige Biram Ould Dah.

Ould Weddadi qui reproche à Saad, ses attaques répétées contre le défunt premier président de la république, maitre Mokhtar Ould Daddah, a indiqué dans son article, qui a requis un grand soutien sur les réseaux sociaux, que Ould Louleid a troqué son boubou de militant des droits de l’homme contre un contrat de collecte d’ordures à Nouakchott avec la CUN.

Adrar.Info + http://zahraa.mr/node/15788



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 3751

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • synthetiseur (H) 05/03/2018 00:47 X

    Louleid était à Adil, ensuite, IRA, il a crié, vociféré, menacé, insulté ,ensuite il a critiqué pour ne pas dire autre chose Biram, il s'est rapproché du pouvoir, ensuite il a profité de ce rapprochement pour avoir les ordures, ensuite il s'est tu ...On n'entend plus parler de lui il a fait pssssssst.

  • Bertrand (H) 04/03/2018 16:56 X

    Louleid est peut etre un non citoyen paisible qui ne veut oas se nourrir de la chaire de ses compatriotes. La logique du "tout ce qui n'est pas nous est perverti", pourrait aussi signifier le contraire. Laissons aux gens le choix de leurs idées dès lors qu'elles ne sont pas contraires à la loi.

  • yawonni (H) 03/03/2018 20:32 X

    Ceci n'est point un secret. Ce n'est pas pour rien qu'il a quitté IRA. Nous le prenions pour un monsieur ancré pour la lutte contre son propre sang. Dommage. Il incarne plutôt : une tête bien faite vaut mieux qu'une tête bien pleine ! Le contraire est difficile avec l'argent

  • Adiekodda (H) 03/03/2018 18:52 X

    C'est bien vrai .Il ne veut pas qu'on en parle il ne fallait pas le faire .