05-03-2018 10:54 - Chami croule sous la sécheresse et la dégradation des services sanitaires et éducatifs (Communiqué)

Chami croule sous la sécheresse et la dégradation des services sanitaires et éducatifs (Communiqué)

Tawary - Le parti Rassemblement national pour le développement et la réforme (Tawassoul, Opposition) a rendu public, ce dimanche 4 mars, un communiqué dans lequel, il déclare que les populations de la Moughataa de Chami sont menacées par une sécheresse sans précédent.

Face à ce phénomène, les autorités avaient entrepris une mesure qui n’a pas été à la hauteur, précise le document. A cet effet, Tawassoul exhorte le gouvernement à faire face aux problèmes que rencontrent ces populations.

D’ailleurs, le communiqué qualifie l’intervention de "sans rendement" pour les habitants qui vivent sous le joug de la pauvreté et des hausses exponentielles des prix des denrées de première nécessité.

En plus des facteurs de ce phénomène naturel, les habitants de la ville de Chami vivent quotidiennement une pénurie en eau potable et en électricité, selon les termes du communiqué.Les services rendus dans le domaine de santé et de l’enseignement sont en dessous des attentes des habitants, indique-t-on.

Le parti Tawassoul demande aux autorités compétentes de revoir la situation des populations dans les plus brefs détails avant qu’il ne soit tard. En ce concernant les équipes qui explorent dans la zone à la recherche de l’or, le parti lance un appel aux autorités afin qu’elles soient autorisées à faire le travail dans de bonnes conditions.

Selon le parti, c'est au cours des rencontres tenues par une mission que les populations ont fait état de leur calvaire quotidien, souligne le document.

Chami a vu le jour en 2012, après un conseil des ministres tenu en juin 2011, est un site situé à mi-chemin entre Nouakchott et Nouadhibou. Elle se situe à quelques mètres de l’Océan Atlantique et qui s’étend sur une superficie de 600 hectares, selon nos informations.

Elle relève administrativement de la wilaya de Dakhlet-Nouadhibou, la capitale économique du pays.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1541

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • ASSOCIATION MAIN PROPRE (H) 05/03/2018 13:03 X

    Le moins que l'on puisse dire, c'est que les habitants de la Moughataa de Chami sont d'autant plus surpris par cette information qu'ils qualifient de mensongère. Comme en témoignent les propos d’un autochtone qui a préféré garder l’anonymat. ‘’ C`est de l`intoxication, car ici à Chami, nous vivons bien. Je voudrais bien savoir sur quoi ce parti Tawassoul, s'est basé pour écrire cela. C'est vraiment surprenant » VIVE AZIZ ET VIVE LA NOUVELLE MAURITANIE

  • lass77 (H) 05/03/2018 12:06 X

    Une localité qui était presque un Hameau est érigé en département injustement au détriment des réalités. Pauvreté, secheresses et services inexistants , c'est partout pareil en Mauritanie, pourquoi parler que de Chami. ?