05-03-2018 14:30 - Journées de concertation de l’UPR ● Entretien avec Lemrabott Ould Mohamed Ould Taleb Alamine

Journées de concertation de l’UPR ● Entretien avec Lemrabott Ould Mohamed Ould Taleb Alamine

Al-maraabimedias - Dans cette interview exclusive avec l’Agence Al-maraabimedias, en marge des Journées de concertation, lancées par l’Union Pour la République (UPR), le parti au pouvoir en Mauritanie, le leader de l’UPR, homme d’Affaires et ancien président du Forum des jeunes démocrates, Lemrabott Ould Mohamed Ould Taleb Alamine, analyse le discours du Président de la République, Son Excellence Mohamed Ould Abdel Aziz, devant les militants du parti.

Il procède également à l’évaluation des ateliers et revient sur l’avenir politique du parti. Lemrabott Ould Mohamed Ould Taleb Alamine évoque encore les Conseils régionaux en perspective et appelle à suivre la voie de réforme tracée par le Président de la République Son Excellence Mohamed Ould Abdel Aziz depuis 2009.

Vous avez participé aux Journées de concertation. Pouvez-vous revenir sur leur importance ?

Lemrabott Ould Mohamed Ould Taleb Alamine : Il s’agit, en réalité, de journées qui entrent dans le cadre de la réévaluation de soi. Nous parlons de notre parti : Union Pour la République. Les Journées ont été organisées sur l’appel du Président Mohamed Ould Abdel Aziz qui est le véritable fondateur de la Mauritanie constructive et d’une Mauritanie réconciliée avec soi et avec ses voisins arabes et africains. Les Journées de concertation ont été marquées par le discours historique rempli de vérités et marqué par le respect des engagements pris à l’endroit du peuple mauritanien et de tous ceux qui militent au sein de notre parti. L’Union Pour la République a montré qu’il est le parti le plus présent sur la scène politique et le plus dynamique dans un contexte évolutif. Cela, parce qu’il se fonde sur le projet de son Excellence le Président de la République. Un projet exécuté par le Président du parti Monsieur Mohamed Ould Maham et soutenu par le Gouvernement de Monsieur Yahya Ould Hademine.

Permettez-moi ici de saluer les efforts consentis par le Comité d’organisation, chacun de par son nom et son rang dans le parti. C’est une expérience formidable qui a été initiée par notre parti, l’Union Pour la République. Une expérience qui servira sûrement de modèle à suivre sur la scène politique.

Quel commentaire faites-vous sur le discours du Président de la République, à l’occasion des Journées de concertation ?

Lemrabott Ould Mohamed Ould Taleb Alamine : D’abord, à mon nom et à celui de la vaste coalition que je dirige, je félicite le Président de la République, Mohamed Ould Abdel Aziz, de nous avoir offert cette opportunité historique et importante vis-à-vis du processus politique national et surtout de notre parti. Sa présence a été un honneur. Il a éclairé et encadré les discussions par son discours historique. Il a exactement décrit la réalité. Nous saluons surtout son esprit d’ouverture et son attachement à la volonté du peuple.

C’est à notre tour, en tant que majorité politique, de soutenir le projet constructif que le Président de la République a lancé depuis 2009. Nous devons saluer son maintien sur la même voie qui a été un tournant décisif et important au niveau politique, économique, culturel et diplomatique, tant sur le plan national que sur le citoyen. Nous réaffirmons notre attachement à la politique de réforme adoptée par son Excellence. Nous invitons toutes les parties ainsi que tous les acteurs à suivre cette politique pour servir la République, préserver les libertés et renforcer la démocratie. Nous dirons, avec certitude, que le discours du Président de la République, lors des Journées de concertation, constitue une base historique qui reflète clairement la meilleure voie à suivre et la position de leader de notre parti. Une formation politique ambitieuse et mûre qui décline les attentes du peuple mauritanien dans toutes sa diversité.

Quelles sont vos attentes après à l’issue de ateliers organisés lors des journées ?

Lemrabott Ould Mohamed Ould Taleb Alamine : Nous sommes sûr et même certain que les discussions et les remarques soulevées au cours des différents ateliers, qu’il s’agisse des ateliers relatifs au discours politique, aux adhésions, aux finances, etc. vont renforcer l’esprit d’intégration chez les adhérents. Ces ateliers vont renforcer le travail effectué par les militants et militantes au sein des instances et bases du parti. Ils vont servir de référence solide pour l’action politique qui exprime les aspirations du peuple qui, avant tout, constitue le socle du programme du Président fondateur du parti, le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz. Nous attirons d’ailleurs votre attention sur une remarque pertinente : toutes les discussions ont été basées sur la franchise et sur un diagnostique constructif. Une preuve tangible que notre parti est la voie tracée par Son Excellence et qui part du renforcement de la liberté d’opinion vers le rapprochement avec le citoyen.

Quel avenir vous envisagez pour votre parti après ces révisions ? Pensez-vous qu’elle ont été nécessaires ?

Lemrabott Ould Mohamed Ould Taleb Alamine : Ce sera sans doute un avenir politique radieux qui va tirer sa référence des bases populaires, de la voie tracée par Son Excellence, le Président de la République et des leaders du parti et de ses instances. On assistera à un dynamisme capable d’investir la scène politique pour servir l’intérêt du pays et du citoyen. Ce sera un pas de plus en avant et vers l’électeur éveillé et vers un avenir radieux basé sur trois principes : sécurité, développement et liberté.

Pour ce qui est de la deuxième partie de votre question, nous pensons bien que toute œuvre humaine à besoin de révision et de perfectionnement, surtout quand il s’agit d’un parti politique qui a une forte assise, à l’image de l’Union Pour la République lequel est considéré comme le plus grand parti en Mauritanie sur le plan politique et par son poids électoral. Le travail de révision ne veut pas dire que nous étions dans une mauvaise posture. Il s’agit plutôt d’une réforme qui réponde au contexte actuel et à la nécessité de procéder à une réorganisation avec la participation de tous et au profit de la Mauritanie pour renforcer l’esprit de réforme qui anime le Président de la République depuis 2009. Nous resterons sur cette position que nous appuyons en toute conscience.

Vous êtes un acteur principal, une grande personnalité et un homme d’affaire de Kiffa. Que pouvez-vous nous dire sur les préparatifs pour les Conseils régionaux ?

Lemrabott Ould Mohamed Ould Taleb Alamine : Vous avez cité les Conseils régionaux. Nous rappelons que cela découle des principales recommandations à l’issu du Dialogue National Inclusif, tenu récemment. C’est le dialogue grâce auquel sont nées les dernières réformes constitutionnelles que nous avons soutenues avec toute notre énergie. Au niveau de la moughataa de Kiffa, nous avons fait en sorte que le « Oui » le remporte largement. Cela veut dire que les conseils régionaux en perspectifs est quelque chose de primordial pour Kiffa. A travers ces Conseils régionaux, nous voulons réussir un développement local et rapprocher les services du citoyen. Nous sommes prêts. Nous ajouterons que les conclusions des Journées de concertation seront un point de départ solide pour le parti vers la réalisation d’un grand taux de vote dans les prochaines échéances électorales. Pour ce qui est des préparatifs pour les Conseils, nous l’avons déjà dit : Nous sommes prêts à soutenir le programme du Président de la République avec tous nos soutiens. Et nous sommes disponibles pour suivre ses orientions et développer la moughata de Kiffa.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 1043

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • moulaye sidine (H) 05/03/2018 16:50 X

    Tu as perdu le chemin des grands hommes justes et intègres après "l'initiative des jeunes qui soutenaient AZIZ en 2014". Tu a bradé le berceau des l'intégrité contre le clientélisme politique stérile. Tu es un opportuniste par essence et tu le restera. Les sorties travesties ne changeront rien. Tu as perdu le créneau politique qui t'avaient offert les sommités politique de notre pays en Juin 2014.

  • Tribunalpop (H) 05/03/2018 16:32 X

    A force de prendre les populations pour des moutons, on finit par être ridicule, messieurs votre légitimité s’arrêtera en 2019, donc vos programme dormir debout et sans fondement que sur vos rêves de magasins et boutiques, ne peuvent conduire un pays à l’avant, il faut penser à l’après Aziz.

  • bleil (H) 05/03/2018 15:45 X

    Le bonheur est quelque chose qui se multiplie quand il se divise ! l'idiotie aussi; comment nous faire croire que l'honorable héritier de Ould Taya continuera sa saga destructrice des valeurs morales du pays sans relâche ???