06-03-2018 22:30 - Une ville géante égypto-saoudienne au Sinaï

Une ville géante égypto-saoudienne au Sinaï

BBC Afrique - L'Egypte va réserver plus de 1.000 kilomètres carrés de terrains dans le sud du Sinaï au projet de ville géante et de zone d'affaires annoncé par l'Arabie saoudite en octobre dernier.

Pour ce faire, l'Arabie saoudite et l'Egypte créent un fonds conjoint pour développer une méga-ville dans le sud du Sinaï. L'annonce a été faite à l'occasion de la visite du prince héritier Mohammed ben Salmane au Caire.

Pour développer ce territoire le long de la mer Rouge, un fonds commun de plus de dix milliards de dollars (huit milliards d'euros) a été mis en place par l'Egypte et l'Arabie saoudite.

Arabie saoudite: purge anticorruption en cours

La création de ce fonds permettra de développer le côté égyptien de NEOM, un projet futuriste aux confins de l'Arabie saoudite, de l'Egypte et de la Jordanie, dévoilé par le prince Mohammed en octobre dernier dans le cadre d'un plan de diversification de l'économie pétrolière du royaume.

La méga-ville, avec sa propre législation conçue pour attirer les investisseurs internationaux, devrait se spécialiser dans les secteurs de l'énergie et de l'eau, des biotechnologies, l'alimentation et du tourisme.



Alliés

L'Egypte fait partie d'une coalition militaire dirigée par les Saoudiens en guerre depuis 2015 au Yémen contre les rebelles Houthis soutenus par l'Iran.

Les deux pays font également partie d'un bloc de nations arabes qui boycotte le Qatar depuis juin 2017 au sujet des liens présumés de Doha avec des groupes extrémistes et l'Iran.

La visite du prince Mohammed en Egypte est la première étape de sa première tournée à l'étranger en tant qu'héritier du trône saoudien.

Cette visite survient avant l'élection présidentielle de fin mars dans ce pays est perçue comme un soutien du Royaume au président Abdel Fattah al-Sissi qui brigue un second mandat de quatre ans.

Le roi Salmane choisit son fils comme prince héritier

Selon des analystes, l'accord de création d'un fonds entre l'Egypte et l'Arabie Saoudite illustre également les liens stratégiques croissants entre ces deux grands Etats arabes, opposés à l'influence de l'Iran dans la région.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : BBC Afrique
Commentaires : 2
Lus : 1304

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • samba el bakar (H) 07/03/2018 11:15 X

    Imbéciles est bien un euphémisme pour qualifier ces arabes dont le comportement est la négation même de l'Arabité dans tout ce que ce terme a de valorisant. Sinon comment justifier de tels projets pharaoniques au moment précis où le couteau est mis à la gorge des Palestiniens pour leur imposer une pax americana visant à les faire disparaître ? Non, les arabes sont là pour exécuter à la lettre la feuille de route du cochon de la Maison Blanche :renforcer la tête de Pont des milieux judéo-chrétiens en pleine Arabie et s’attaquer à l’Islam à travers le symbole fort qu’est El Qods Chérif. En contrepartie ,le schizophrène TRUMP promet à ses sbires de les protéger contre l’IRAN ! Ce pays au moins a pris acte que l’entité sioniste est une erreur de l’HISTOIRE et a fait de la libération d’El Qods son credo. Cela rapporte plus à l’Islam que les milliards d’euros que les monarchies arabes claquent pour faire vivre l’avorton d’état qu’est Israël avec insolence et mépris pour le droit international.

  • Bertrand (H) 07/03/2018 00:03 X

    Des imbeciles une mega ville qui sera transformée en poussière au premier accrochage avec Israël. Celui qui a vu l'Irak la Syrie et le Yémen devra préférer dormir à l'ombre de son fusil plutot que de mettre la richesse d'un pays dans un luxe qu'il ne peut protéger.