07-03-2018 15:51 - L’hôpital « Hamed Ben Khalifa » paralysé par un mouvement de grève

L’hôpital « Hamed Ben Khalifa » paralysé par un mouvement de grève

Sahara Medias - Un mouvement de grève a quasiment paralysé mardi l’hôpital « Hamed Ben Khalifa » à Boutilimitt, dont le personnel réclame des arriérés de salaires de quelques mois.

Selon les sources de Sahara Media le directeur de l’hôpital a adressé des lettres de licenciement à trois contractuels qui auraient refusé de reprendre le travail, ce qui a amené leurs collègues à les rejoindre dans le mouvement.

Les mêmes sources précisent que le personnel de cette structure sanitaire n’a pas été payé depuis 5 mois, une situation qui serait due, selon certains, au retard des transferts depuis le Qatar.

Le syndicat national de la santé publique a condamné « le comportement arrogant de la direction de l’hôpital » pour avoir licencié des travailleurs dont le seul tort est d’avoir réclamé leurs salaires. Le syndicat, dans son communiqué publié mardi, « regrette le niveau désormais celui de l’administration mauritanienne qui a perdu ses valeurs et ses particularités à résoudre les problèmes et à s’entêter à persévérer dans ses décisions arbitraires ».

Le syndicat s’est déclaré solidaire de la grève du personnel de l’hôpital, désormais entièrement à l’arrêt, et impute l’entière responsabilité à la direction.

L’hôpital Hamed Ben Khalifa de Boutilimitt fait partie des structures de santé les plus actives de la Mauritanie de part sa position géographique sur la route de l’espoir reliant la capitale Nouakchott à plusieurs régions du pays.

Il accueille aussi la majorité des victimes des accidents de la route sur cet axe le plus fréquenté.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1445

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)