08-03-2018 21:30 - Tiris Zemmour: Réinstallation des centaines d’outardes

Tiris Zemmour: Réinstallation des centaines d’outardes

Journal Tahalil - Des centaines d’outardes ont été lâchées, mardi, soir dans la région du Tiris Zemmour par des équipes du Fonds international de protection des outardes (FIPO) relevant des Emirats arabes unis, a appris APA de source sûre.

Les outardes ont été lâchées dans 10 différentes zones sur une vaste superficie de cette région du désert mauritanien, une première dans le pays.

Les zones ciblées sont supposés être propices à la reproduction de ces oiseaux à la viande hautement graisseuse et très prisée des Mauritaniens qui lui attribuent de nombreuses vertus sanitaires.

Il fut un temps où l’outarde, un oiseau volumineux, était présente dans la plupart du territoire mauritanien, notamment dans les zones désertiques, avant de quasiment disparaître sous le double effet de la sécheresse et de la chasse abusive.

Environ le tiers des oiseaux lâchés ont été dotés d’appareils de suivi satellitaires permettant de réaliser une étude sur leurs mouvements dans cette partie de leur domaine de déploiement historique en Afrique du nord.

Une campagne de sensibilisation parallèle a été lancée auprès des populations locales sur l’interdiction catégorique de la chasse des outardes et de sévères sanctions prévues à l’endroit des contrevenants.

Des opérations de lâchage d’outardes similaires ont déjà été effectuées par le FIPO, basé à Abu Dhabi, dans d’autres pays dont le dernier en titre est l’Algérie.

APA



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1364

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • Belle Plume (H) 08/03/2018 21:49 X

    Initiative louable. Cependant, il ne suffit de sensibiliser. A force de le faire, nos concitoyens sont devenus insensibles. Il fallait prévoir des drones pour surveiller. Interdire ne suffit pas dans un pays où enfreindre la loi est un acte de bravoure.

  • habouss (H) 08/03/2018 21:42 X

    Il suffit seulement de sensibiliser les riches émiratis de les relâcher une fois qu'ils prennent après l'assaut de leur gigantesque aigles. Si toute fois que ces oiseaux féroces ne blessent les douces outardes. Sinon il est connu que depuis des années le triszmour est leur terrain de prédilection pour la chasse à l'aigle. Toute fois il faut saluer cette initiative qui tend à sauvegarder la Nature même avec des intentions cachées.