10-03-2018 18:45 - Journée Internationale de la femme: Le 8 mars à Arafat pour servir les plus démunis [PhotoReportage]

Journée Internationale de la femme: Le 8 mars à Arafat pour servir les plus démunis [PhotoReportage]

Initiatives News - La Journée Internationale de la femme a été consacrée à des séances de consultations et de soins gratuits en faveur des femmes de la Moughataa d’Arafat.

Initiée par la Mauritanienne d’Assistance Médicale Mobile (MAM-Mobile) et ses partenaires, la journée du 8 mars 2018 a été placée sous le haut patronage du maire de la commune d’Arafat. Objectif, faire profiter plusieurs centaines de patients qui ont afflué des zones périphériques de la moughataa des services de soins à titre gratuit.

Cette action qui rentre dans le cadre de la célébration la Journée Internationale de la Femme est le fruit d’un partenariat avec un consortium d’ONG locales (PEECO, ECMALNUTRI OMDI et le réseau des jeunes de la commune d’Arafat) et la pharmacie DAYO DIA sise au secteur 5 d’Arafat sur l’axe menant vers le carrefour Mesjid Nour à quelques mètres de Baqalat Ad du’at.

Durant la cérémonie de démarrage officielle, le professeur Pr FASSA Yerim, qui préside MAM-Mobile a souligné dans son discours que « dans le monde entier, des personnes se mobilisent pour un avenir plus équitable. Cette mobilisation a pris la forme de marches et de campagne mondiale ».

Une initiative pour booster le changement

«Pour prendre part à la mobilisation Mondiale, notre consortium s’est fixé comme mission, la création d’un élan vers la mise en œuvre effective des nouveaux objectifs de développement Durable (ODD8), et d’autres engagements existants sur l’égalité des sexes, l’autonomisation des femmes et la protection de leur droits. » a indiqué l’ancien Maire de Rosso.

Le professeur Fassa pense que la société civile doit jouer le rôle qui lui revient dans le domaine du suivi et la mise en œuvre des conventions internationale que le pays a ratifié, soulignant que c’est le moment de dire haut et fort «ensemble boostons le changement ».

Déclinant des activités de cette journée, le président de MAM-Mobile a souligné que le consortium en partenariat avec la Commune de Arafat organise des consultations médicales gratuites dans différentes spécialités, des distributions de médicalement, et des référencements des cas spécifiques et suivi seront à l’ordre du jour.

« Je ne saurais terminer mon propos sans remercier les partenaires, qui grâce à leur appuis technique ont permis l’organisation de cet évènement. Mention spéciale aux communautés et aux jeunes qui ont pris une part active et déterminante pour la réussite de cette activité » A-t-il conclu. Prenant la parole à son tour, le Maire de la Commune de Arafat, Hacen ould Mohamed a salué l’initiative du Consortium qui a choisi sa commune pour la célébration de cette journée internationale de la femme, sous le thème « La santé de la mère et de l’enfant : notre priorité ».
Le Maire de Arafat s’est dit très honoré par la présence de MAM-Mobile dans la Commune de Arafat et en particulier en la personne qui préside cette organisation, en l’occurrence le professeur Pr FASSA Yerim, qui lui aussi fut Maire comme lui à la commune de Rosso.

«C’est une opportunité pour moi de féliciter les femmes mauritaniennes, à l’occasion de la journée Internationale de la femme tout en leur souhaitant plein sucée dans la vie et des lendemains meilleurs. Mais aussi une occasion particulière pour moi de saluer le consortium des organisations de la société civile sous la direction de mon ami le professeur Fassa, qui a mis en place cette nouvelle clinique mobile, pour apporter gratuitement des soins à cette forte mobilisation de foule en particulier des femmes» a ajouté Hacen Ould Mohamed.
Le Maire a indiqué que les populations du quartier de Mellah en particulier, et celles de toute la commune en générale ont une situation sanitaire particulière, c’est pourquoi elles ont besoin d’un accompagnement et d’un encadrement de la part des initiatives comme celle-ci.

Partenariat au service des populations de la commune

Mr Hacen a souligné qu’il est honoré de la présence de MAM-Mobile et ses partenaires au sein du consortium dans la commune de Arafat, vu l’important de cette organisation membre de la société et aussi vu le domaine de son action, qui rentre dans le cadre de la prise en charge sanitaire des populations démunies. « C’est ce qui explique ce partenariat et notre présence aujourd’hui à côté d’eux, pour qu‘ensemble nous puissions aider nos populations à travers les consultations gratuites par des experts et des spécialistes en santé». A –t-il conclu.

Plusieurs personnes se sont exprimées pour saluer cette initiative organisée pour les populations d’Arafat. Notamment le responsable des réseaux des femmes et celui du réseau des jeunes de la commune d’Arafat ont remercié les organisateurs de cette journée.

Madame Deida, une habitante de la zone de Mellah Saada, venu assister à l’événement, a tenu à faire une mention spéciale à Madame Oulimata DIAGANA. “Nous ne saurons jamais exprimer assez notre reconnaissance à cette femme qui a toujours été à nos côtés, sacrifiant son temps et son énergie pour soulager nos maux. Nous ne pouvons que lui souhaiter longue vie et excellente santé.” A-t-elle témoigné.

Le 8 mars en solidarité avec les plus démunies

Madame Oulimata Diagana, responsable de la pharmacie Dayo DIA a salué l’élan solidaire des spécialistes venus soutenir l’initiative. “Quand j’avais émis l’idée avec le professeur Fassa d’organiser cette journée en faveur des femmes d’Arafat, le souci était pour nous d’apporter notre modeste contribution par un élan de solidarité aux populations indigentes.” A indiqué Oulimata Diagana, secouriste et volontaire de santé publique et spécialiste en nutrition qui a travaille depuis plus de vingt ans dans le domaine de l’humanitaire et accompagne les femmes et enfant des quartiers pauvres dans les programmes d’aide alimentaire et d’assistance sanitaire. “Nous remercions tous les jeunes médecins spécialistes qui ont bénévolement accepté de nous soutenir en venant offrir gracieusement leurs prestations”, a-t-elle rajouté tout en reconnaissant qu’il s’agit là d’un sacrifice inestimable lorsque l’on sait ce que gagne un médecin lorsqu’il choisit d’aller consulter dans une clinique privée.

Oulimata Diagana a par ailleurs tenu à remercier les bonnes volonté du quartier qui ont répondu également à l’activité. “Des voisins ont apporté des contributions considérables pour nous aider à prendre en charge les besoins des patients. La directrice de l’Agence de la Banque Populaire d’Arafat (BPM) et staff se sont tenus à nos côtés pour nos encourager à réussir cette journée. Qu’ils soient tous remerciés de nous avoir honorés de leur présence. Nous exprimons également notre reconnaissance à la BNM qui a mis à notre disposition des quantités d’eau minérale nous permettant de faire face au problème d’eau potable.”

Pour sa part Monsieur Mamadou Yero Dia, délégué médical et administrateur de la pharmacie Dayyo Dia a remercié ses collègues qui ont soutenu l’activité. “M. Ahmed Oud Diye président du bureau des délégués médicaux et les membres du bureau n’ont épargné aucun effort pour nous soutenir. Leur soutien en médicament et leur élan de solidarité a rehaussé notre activité.” A-t-il déclaré.

Côté bénéficiaires des actes de consultations gratuites, plusieurs femmes ont salué l’initiative.

Fatimettou Beddy est une des bénéficiaire de ces séances de consultations gratuites. Jeune femme en âge de procréer, elle s’est exprimée pour remercier les équipes. « J’ai vu la gynécologue pour une consultation spécialisée. Elle m’a consulté, avant de me prescrire quatre médicaments que j’ai pu avoir gratuitement au niveau de la pharmacie. » A-t-elle témoigné avant de rappeler que la gynécologue lui a donné rendez-vous à la fin du traitement, c’est-à-dire dans 15 jours.

Mariam, une autre habitante d’Arafat, est venue avec ses deux enfants de trois et six ans. « Ils ont été consultés par le pédiatre qui leur a prescrit quatre médicaments, dont j’ai pu obtenir deux, à titre gracieux, alors qu’il me reste encore deux autres que je dois payer pour compléter le traitement e mes enfants. » A-t-elle confié tout en saluant l’initiative qui selon elle doit être soutenue en vue de faciliter l’accès aux médicaments.

Les casiers de la pharmacie étaient garnis. Il y avait toutes sortes de médicaments. « Nous en avons prévu pour les pathologies prévisibles en cette période dans la zone d’Arafat. » A souligné le responsable de la pharmacie Dr. qui a dressé une liste comportant entre autres des antibiotiques, des antiparasites et des médicaments pour traiter les maladies de la peau ou dermatoses ou le paludisme.

Selon Dr la demande en médicaments exprimée par les prescriptions des membres de la caravane au profit des malades a été satisfaite à hauteur de 60 à 70%. « Cela s’explique par le fait qu’on a accueilli des malades avec des pathologies auxquelles on ne s’attendaient pas. »

Ont été également à l’œuvre à l’occasion de cette journée internationale de la femme, des nutritionnistes. Avec une équipe de volontaires spécialisées dans ce domaine, composée de Mesdames Thiam Mariem et Aminata Bâ, les femmes du quartier Arafat ont eu droit avec leurs enfants à des séances de dépistage de la malnutrition. « La plupart des enfants qui ont fait l’objet du dépistage présentent des cas de malnutrition sévère et modérée». A expliqué Madame Aminata Bâ qui a précisé par ailleurs que « sur 35 cas examinés, nous avons pu dénombrer deux cas de malnutrition sévère et six cas de malnutrition modérée ».
Avec Oumar Amadou Mbaye (www.actu-dev.net )

& Ely Maghlah pour Initiatives News


----------

Avec Cridem, comme si vous y étiez...




























Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1261

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)