13-03-2018 16:33 - Trump limoge Tillerson, chef de la diplomatie américaine

Trump limoge Tillerson, chef de la diplomatie américaine

Romandie News - Changement à la tête de la diplomatie américaine: le président américain Donald Trump a annoncé mardi le limogeage de Rex Tillerson, remplacé au poste de secrétaire d'Etat par l'actuel directeur de la CIA, Mike Pompeo.

Après des mois de rumeurs sur un départ mille fois donné comme imminent, le sort l'ancien homme fort d'ExxonMobil, qui peinait à trouver sa place à Washington et entretenait des relations difficiles avec le locataire de la Maison Blanche, a été scellé.

"Mike Pompeo, le directeur de la CIA, deviendra notre nouveau secrétaire d'Etat. Il fera un travail fantastique! Merci à Rex Tillerson pour ses services!", a lancé M. Trump.

Moins de 14 mois après sa prise de fonction, le président septuagénaire a par ailleurs annoncé que Gina Haspel deviendrait la nouvelle directrice de la CIA, la première femme choisie à ce poste. Elle a un passé sulfureux pour avoir participé au programme de torture de la CIA après le 11-Septembre.

La Maison Blanche a mis en avant la volonté du président d'avoir une nouvelle équipe au moment d'aborder des négociations historiques avec la Corée du Nord. Ce dernier a accepté la semaine dernière l'invitation du dirigeant Kim Jong Un à une rencontre d'ici fin mai, afin notamment de discuter de dénucléarisation.

Ironie suprême: début octobre, l'impétueux président avait, fait rare, publiquement rabroué son secrétaire d'Etat pour avoir évoqué l'existence de canaux de communication visant à sonder les intentions de la Corée du Nord.

"Il perd son temps à négocier", avait-il écrit sur Twitter. "Conserve ton énergie Rex, nous ferons ce que nous devons faire." Interrogé sur les raisons de ce limogeage, le président a mis en avant des désaccords de fond, en particulier sur le dossier nucléaire iranien.

"Nous nous entendions bien mais nous avions des désaccords", a-t-il lancé depuis les jardins de la Maison Blanche, en partance pour la Californie. "Quand vous regardez l'accord sur le nucléaire iranien: je pensais qu'il était horrible, il pensait qu'il était passable".

"Je pense que Rex sera désormais beaucoup plus heureux", a-t-il ajouté dans une surprenante formule.

- 'Humiliant' -

Signe des tensions et des dysfonctionnements au sein d'une administration marquée par des départs et des limogeages en cascade, le président n'a pas prévenu le chef de la diplomatie de sa décision.

"Le secrétaire (d'Etat) n'a pas parlé avec le président ce matin et il ignore les raisons" (de son limogeage), a déclaré Steve Goldstein, haut responsable de la diplomatie américaine, précisant que M. Tillerson aurait souhaité poursuivre sa tâche "en raison des progrès tangibles enregistrés sur plusieurs sujets de sécurité nationale".

Quelques minutes plus tard, M. Goldstein était limogé à son tour, la Maison Blanche n'ayant pas apprécié son intervention. "J'ai hâte de me reposer", a déclaré à l'AFP le sous-secrétaire d'Etat en commentant son propre départ.

Le chef du département d'Etat a la responsabilité de quelque 70.000 diplomates, fonctionnaires et contractuels disséminés dans plus de 250 ambassades et consulats à travers le monde.

Par contraste, Donald Trump a couvert d'éloges celui qu'il a choisi pour diriger la diplomatie au moment où le monde entier s'interroge sur la façon dont il abordera son tête-à-tête avec le leader nord-coréen.

"Je travaille avec Mike Pompeo, depuis un moment", a souligné M. Trump, louant son "énergie formidable" sa "grande intelligence".

"En tant que directeur de la CIA, Mike a mérité les éloges des membres de nos deux partis en renforçant notre collecte de renseignements, en modernisant nos capacités offensives et défensives et en tissant des liens étroits avec nos alliés de la communauté du renseignement", a-t-il également déclaré.

"Félicitations à mon ami et prochain secrétaire d'Etat Mike Pompeo!", a tweeté Nikki Haley, ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU. "Excellente décision du président", a-t-elle ajouté, sans un mot pour celui qui fut son secrétaire pendant plus d'un an.

Aaron David Miller, ancien diplomate spécialiste du Proche-Orient, ne cachait pas sa stupeur. "Ayant travaillé avec une demi-douzaine de secrétaires d'Etat, je pensais avoir presque tout vu en termes d'intrigues bureaucratiques et de soap opera politique", a-t-il écrit dans une tribune publiée sur le site de CNN.

"Ma foi, bienvenue dans Trumpland", a-t-il ajouté, commentant ce limogeage "sans précédent" et "humiliant" via réseaux sociaux interposés.

(©AFP / 13 mars 2018 18h13)



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1103

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • samba el bakar (H) 14/03/2018 12:28 X

    Ah,encore une de plus ,de la part du schizophrène de la Maison Blanche! Quand le monde entier admettra que la plus grande Puissance Mondiale est dirigée par un taré ,le Mal aura été fait. Le décor est planté pour le déclenchement d'une troisième guerre mondiale. D'un ,une feuille de route est remise aux potentats arabes pour une alliance contre nature avec l'état Sioniste d'Israël sous le prétexte fallacieux de barrer l’influence de l’Iran dans la région. De deux,il calme le jeu dans la Corée pour avoir les mains libres ailleurs De trois,il incite son valet Netanyahou à provoquer l'Iran pour lancer une attaque rapide préventive contre l’IRAN.Et c'est là où réside la faille dans l'appréciation du Président accro du Tweet.Les Perses ces anciens adorateurs du feu éternel font de la Mort un culte et pour eux elle est la voie royale pour accéder au Paradis.Alors un combat entre celui qui chérit la vie et celui qui recherche la mort ,l’issue est un cataclysme universel qui au moins anéantira l’avorton d'État qu'est la création d'Israël cette erreur de l’HISTOIRE.Le 11 Septembre n'aura été qu’un avant-goût de ce qui arrivera aux USA et à l’entité sioniste