16-03-2018 23:15 - L’ONG "AMSTOP" forme des Axillaires Vétérinaires à Maale (Brakna) [PhotoReportage]

L’ONG

Journal Le Terroir - Localité rurale naguère délaissée par les pouvoirs publics, elle est désormais reliée à Cheggar par une route bitumée. Une réalisation titanesque du président Mohamed O Abdel Aziz. N’empêche, c’est une localité désertée par ses habitants à cause de l’absence de la pluviométrie cette année.

Dans une salle annexe de l’hôtel de ville désert, s’est déroulé une session de formation au profit de 11 bénéficiaires dans le domaine de la santé animale. Une activité qui s’inscrit dans le cadre de la convention de financement entre l’Union Européenne (UE) et le gouvernement Mauritanien le programme AMCC Mauritanie est mis en œuvre à travers une convention de contribution entre l’UE et le PNUD Mauritanie et une convention de délégation entre l’UE et la GIZ.

La tutelle du projet est assurée par le Ministère Mauritanien de l’Environnement et du Développement Durable au niveau des régions de l’Assaba et du Brakna, zones d’intervention du projet intitulé « Renforcement de la résilience à l’insécurité alimentaire et nutritionnelle et développement durable dans la zone de la mare de Male, commune de Male, Wilaye du Brakna » porté par AMSTOP adémarré en juin 2017.

Quatre organisations non gouvernementales sont porteuses de ce projet à savoir : ADB, AED, Nature Mauritanie et l’ONG AMSTOP. Et c’est cette dernière qui a organisé un atelier de formation du 07 au 13 Mars dans les locaux de la mairie de Male au bénéfice des populations de Male.

Une « Formation des Auxiliaires Vétérinaires » qui a profité à 11 participants (hommes et femmes) venus des localités de Male (capitale communale), Jedida, Guélinguéré et Kralebkhanis. Une formation assurée par M. Diop Samba Bayal ; Assistant d’élevage, Ball Moussa Oumar, Technicien des Productions et Santé Animale avec l’assistance de M. Phophana Ama Samba cadre à AMSTOP.

Selon M. N’Dongo Harouna, chargé des programme d’AMSTOP (Association Mauritanienne STOP Pauvreté) qui met en œuvre ce Microprojet en partenariat l’Alliance Mondiale Contre le Changement Climatique (AMCC) Mauritanie ; l’organisation de cet atelier au profit des éleveurs de la commune de MAALE a permis de former des auxiliaires vétérinaires.

Formation en matière de santé animale, de production animale, formation participative et active avec beaucoup de travaux pratiques, de soins aux animaux ; à la production de pierres à lécher.

Atelier plein d’enseignements a-t-il affirmé. Les différents modules la production animale, l’alimentation d’animaux, la production de pierres à lécher, la complémentation des animaux en état de production, (laitiers, gestation, engraissement), les maladies pathologiques médicales ; (les indigestions, l’infection des yeux, infection de la bouche, de la peau, par exemple) a lâché l’expert vétérinaire.

Nous nous sommes intéressés aux maladies parasitaires, principalement les maladies locales, (les maladies aviaires appelées communément les son géloses, les maladies à douves car on est dans une localité humide à mare permanente avec prédominance de maladie de foie qu’on appelle la douve qui entraine beaucoup d’amaigrissement, intéressé aussi aux maladies infectieuses telle que la clavelée, la pneumonie, le charbobactérien etc… a-t-il poursuivi.

Formation pleine d’enseignements où les participants de 9 heures à 16 heures ont participé activement à tout ce qui a été fait a indiqué M. N’Dongo. Vous avez observé vous-mêmes, les pierres à lécher qu’ils ont fabriquées eux-mêmes avec l’appui des formateurs. Ce projet est intervenu dans beaucoup d’aspects.

Et pour que le développement soit durable, il faut la formation, le renforcement de leurs capacités, la formation dans leur savoir faire. Bref, le tout doit être renforcé pour qu’il y’ait un plus. Les paysans connaissent beaucoup de choses, ils ont une grande expérience, il leur manque un petit plus pour atteindre le développement.

Nous avons distribué 21 chèvres suitées avec des médicaments et aliments de batail à 7 familles vulnérables de la localité Guéliguéréa. Le chargé des programmes d’AMSTOP a remercié tous les partenaires, bailleurs de fonds, l’Union Européenne, la GIZ, l’Alliance Mondiale Contre le Changement Climatique, l’IGP PNUD, les autorités locales, le Chef d’Arrondissement, le maire et ses adjoints, les notables de la localité et surtout les populations, les formateurs qui se sont investis dans les activités pour la réalisation de ce projet.

Nous avons recueilli les impressions de quelques bénéficiaires. Les voici : Monne Mint Tolbe : bénéficiaire, je remercie nos formateurs de l’importance du message qu’ils viennent de nous inculquer. Nous les remercions vraiment car nous ne savions pas injecter des piqûres à nos animaux de même que les hommes, nous pouvons désormais préparer des pierres salées pour le bétail.

Nous lançons un appel solennel à l’Etat pour nous ouvrir une pharmacie vétérinaire dans cette zone pastorale et rurale. Un endroit où nous pourrons remplacer l’Etat nous-mêmes.

Cheîkh O Sidi El Hadi : président de l’association des agriculteurs de MALE, à vrai dire nous sommes dans une zone rurale qui manque beaucoup de choses, un personnel formé pour s’occuper des animaux et surtout de la santé animale.

D’abord je remercie l’Union Européenne, la république fédérale d’Allemagne, le PNUD, AMSTOP et tous les partenaires qui ont permis le déroulement de cette formation. Dieu merci, nous avons désormais des axillaires de santé animale. Ici, il manque de tout, mais cette formation nous a appris beaucoup de choses que nous ne connaissions pas.

On a évolué selon ce qu’on a vu. Et notre souhait est que cette formation soit mensuelle à défaut d’être hebdomadaire. Mais nous n’avons pas de matériel et nous avons besoin d’une pharmacie vétérinaire pour nous réduire le trajet que nous sommes obligé d’emprunter vers Aleg, Cheggar ou Nouakchott.

El Hachmi O Samba : nos vifs remerciements à ces ONGS venus dans la commune de MALE pour le travail excellent qu’ils ont abattu ici. Nous remercions aussi AMSTOP et ses formateurs qui nous dispensé cette formation très importante et nous appelons à d’autres. Nous souhaitons vivement l’installation d’une pharmacie vétérinaire à MAALE pour le cheptel qui en a grandement besoin.

Compte rendu de Daouda Abdoul Kader DIOP

---------


Avec Cridem, comme si vous y étiez...


































Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1157

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)