17-03-2018 18:42 - Mauritanie ● En images : l'ouverture de la semaine de la langue française et de la Francophonie

Mauritanie ● En images : l'ouverture de la semaine de la langue française et de la Francophonie

C’est parti pour la Semaine de la langue française et de la Francophonie, avec une ouverture officielle, ce samedi 17 Mars, à la Chambre de Commerce, d’Industrie et de l’Agriculture de Mauritanie (CCIAM).

Cette année, la Semaine de la langue française et de la Francophonie se fête dans un contexte marqué par des "attaques" ouvertes contre la langue française par certains milieux intellectuels arabophones. Adepte du plurilinguisme, le président de l’Association mauritanienne pour la francophonie (Amf), Ahmed Hamza, a rappelé à cet effet que les langues ne se faisaient pas la guerre mais s’enrichissaient mutuellement.

"Ces deux langues, l’arabe et le français, ne sont pas des langues concurrentes comme certains le prétendent mais bien des langues complémentaires, entre elles et avec les autres langues du pays, le pulaar, le soninké et le wolof notamment", a affirmé Ahmed Hamza.

Cette année, l’invitée d’honneur de la Semaine de la langue française et de la francophonie est Mme Aissata Kane, ancienne ministre sous Moktar Ould Daddah.

Dans un mot prononcé pour la circonstance, l’ambassadeur français en Mauritanie, Joël Meyer, a rendu un vibrant hommage à tous ces mauritaniens qui font vivre la langue française en Mauritanie, notamment les écrivains.

"La langue française en Mauritanie a toute sa place aux côtés de la langue officielle, l’arabe, dont elle n’est évidemment pas la concurrente, et aux côtés des langues nationales", a déclaré M. Meyer.

"Je suis fier d’être francophile et francophone, ce que j’assume", a dit de son côté le Ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche scientifique, Sidi Ould Salem, présent à la cérémonie d’ouverture de la Semaine de la langue française et de la francophonie.

"Le français est un outil très important pour notre pays dans notre système éducatif avec bien sûr d’autres langues. Penser qu’il concurrence l’arabe est une hérésie. L’arabe est la langue du Coran, l’arabe est notre patrimoine national, l’arabe est notre langue nationale. Mais, la nécessité de se développer, de changer nous oblige à s’ouvrir sur le monde et c’est un combat gagné. Par des périodes, nous avons perdu sur ce terrain et c’est dommage pour notre jeunesse et pour notre pays", a ajouté M. Salem.

©CRIDEM / 17 mars 2018

-------


Avec Cridem, comme si vous y étiez...
























































































Commentaires : 2
Lus : 3519

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • moukhabarat (F) 18/03/2018 22:07 X

    La francophonie/francophilie au rabais voire gratuite c'est ce que fait la France chez nous aujourd'hui alors que par le passé (après l'indépendance)elle avait assumé généreusement cette mission grâce aux centaines d'enseignants qu'elle avait fourni à notre pays. Le résultat c'est qu'aujourd'hui notre système d'enseignement s'est enfoncé dans la médiocrité. Oui pour les langues nationales au primaire pour permettre à nos enfants d'avoir une base solide et introduire avec nos maigres moyens l'enseignement du français au secondaire. En somme faire la politique de nos moyens... Quant au ministre de l'enseignement supérieur c'est un pur produit français ...

  • synthetiseur (H) 17/03/2018 21:30 X

    La chambre de commerce n'est pas le meilleur endroit pour organiser un événement lié à la culture en générale et aux sciences humaines en particulier.