28-03-2018 23:15 - Conclave des ressortissants de M’Bagne à Nouakchott : L’unité retrouvée !

Conclave des ressortissants de M’Bagne à Nouakchott : L’unité retrouvée !

Le Calame - Les ressortissants de M’Bagne ville se sont retrouvés, ce dimanche 25 mars, à Teyaret, chez Gaye Moussa Yaya, cadre de la ville et Directeur Général des Bâtiments et Equipements Publics au Ministère de l’habitat, de l’Urbanisme et de l’Aménagement du Territoire.

Le moins que l’on puisse dire c’est que les M’Bagnois, les cadres et surtout les jeunes ont répondu massivement présent à cet appel dont l’objectif était de débattre des problèmes de M'Bagne ville et sa place dans l’échiquier politique départemental.

Dans un introductif sur l’objet de la rencontre, M. Moussa Yaya Gaye, après s’être réjoui de la très forte mobilisation, a remercié l’ensemble des présents. Il a ensuite évoqué brièvement la situation politique actuelle de M’Bagne ville, regrettant la perte de leadership, depuis quelques années, de la capitale départementale.

Il dressa un constat sévère mais réaliste qu’il explique ou justifie par la démission des cadres de cette ville, qui ont dans leur quasi majorité déserté le terrain.

« Si nous avons décidé d’entreprendre cette initiative de rassembler tous les fils de M’Bagne, c’est justement pour discuter de cette situation inédite et inacceptable, pour explorer, avec nos aînés, ici présents les voies et moyens de redonner à M’Bagne, cette ville qui nous est tous chère, la place qui lui sied dans le département », a fait remarquer M. Gaye qui s’est abstenu d’accuser quiconque, préférant se focaliser sur l’avenir.

« Je préfère à partir de cette rencontre que nous tournions la page de ce passé pour nous focaliser sur l’avenir, et cela ne peut passer que par l’unité des ressortissants de M’Bagne aussi bien à Nouakchott, qu’à M’Bagne ville, Nouadhibou, Zouerate et ceux de la diaspora pour s’investir davantage afin de peser fortement dans tout ce qui se décide au niveau du département ».

D’où l’urgence pour Gaye de mettre en place une stratégie de reconquête qui exige l’unité et la mobilisation de tous pour rétablir notre ville dans son leadership départemental, pourquoi pas national, parce que les cadres de M’Bagne ont joué d’importants rôles dans l’évolution de ce pays à travers des positions clés dans l’administration.

Pour Moussa Yaya Gaye, le contexte de réimplantation de l’UPR, constitue l’occasion, pour ne pas dire opportunité pour cette reconquête qui passe selon lui, par une forte implication dans les opérations d’adhésions.

«Je pense que nous devons profiter de ce contexte pour qu’à l’heure des choix, M’Bagne puisse s’imposer, puisse discuter, en position de force attractive pour engager des synergies et des complémentarités avec nos voisins et bâtir des relations de confiance et de respect mutuel. il nous faut descendre tous, rapidement sur le terrain – le temps presse, pour s’enregistrer massivement, a recommandé M. Gaye.

Pour réussir cette conquête, M’Bagne peut compter, croit fermement M. Gaye sur l’immense potentiel dont il dispose : sa population et ses nombreux cadres et notables qui doivent désormais, selon lui s’investir chez eux, au lieu de le déserter.

Au terme de son exposé, largement approuvé par l’assistance, plusieurs orateurs ont pris la parole pour abonder dans le même sens. Après avoir salué l’initiative de leur frère cadre de l’UPR, tous ont exprimé leur engagement à contribuer fortement à changer la donne, en s’enregistrant massivement dans les opérations d’adhésions à l’UPR.

Les débats se sont poursuivis jusque tard dans l’après midi, et avant de se séparer, une Commission de Suivi a été mise sur pied et sa présidence confiée à M. Gaye.

Au terme de ce conclave, les M’Bagnois, venus en force, sont repartis avec l’espoir pour ne pas dire la conviction que M’Bagne, en parlant d’une voix ce dimanche 25 mars, a désormais retrouvé son unité.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 6
Lus : 2154

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (6)

  • moukhabarat (F) 29/03/2018 13:12 X

    l'Etat devrait reconnaître la sensibilité politique des Chuballos et leur réserver un portefeuille ministériel au moins...et les maures auront enfin la paix...

  • kommen2 (H) 29/03/2018 12:01 X

    Ce monde est par son opportunisme.Pourquoi choisir la période de l'implantation de l'UPR.Lesmbagnois sont matures.La voie de la politique n'a jamais unifié à cause toujours des intérêts particuliers de chacun.Mbagne chef de lieu de partement est le village le plus arrieré du departement car chacun ne s'occupe que son intérét personnel.Donc d'utliser les paisibles citoyens de village.Les vrais cadres de ce village ont disparu et leur remplaement dans la precipitation et l'opportunisme ne sera pas pour demain.

  • aristocrate (H) 29/03/2018 11:08 X

    voila un intellectuel digne fils de mbagne qui rappelle les veritables problemes du departement et qui a beaucoup aidé les jeunes mbagnois à trouver de l'emploi. je l'ai vu 2 ou 3 fois dans son bureau, quelqu'un d'accueillant et simple, telsque les signes d'un intello, je vous conseille(Mbagnois) de l'écouter et de le suivre car il vous ramène sur la bonne voie au lieu de suivre le deputé ignorant de Niabina qui ne cherche qu'à plaire Aziz et faire le griot pour le pouvoir,

  • hamadel (H) 29/03/2018 09:05 X

    vive IRA vive BIRAM dah abeid vivement les prochains mois

  • hamadel (H) 29/03/2018 09:02 X

    c'est quoi cet optimisme on a fini de perdre avec ces regime (***) qui se sont succedé meme systeme depuis 1960 exclusion des negros exclusion des negro c'est leur mot d'ordre

  • hamadel (H) 29/03/2018 08:56 X

    On est trompé depuis plus de trente ans et tu prends l'initiative pour dire que cette fois avec toi ça va aller dans un moment ou la communauté négro mauritanienne a fini de perdre au delà des pogroms antérieur un génocide biométrique est entrain de faire des ravage au sein des noirs c'est quoi cet optimisme suicidaire