30-03-2018 14:51 - Nouveau plan d’action en faveur de l’espacement des naissances en Mauritanie (2019-2023)

Nouveau plan d’action en faveur de l’espacement des naissances en Mauritanie (2019-2023)

Le Calame - Espacer les naissances, pour assurer le bien-être des femmes et des enfants

Le processus d’élaboration du plan d’action en faveur de l’espacement des naissances 2019-2023 de Mauritanie a été lancé, ce jeudi 29 mars 2018, à l’hôtel MauriCenter.

Organisé sous l’égide du Ministère de la Santé, la cérémonie a réuni plus d’une trentaine de participants provenant des structures dudit ministère, d’autres ministères connexes, leurs partenaires au développement (l’USAID, l’OMS, l’UNPFA…), les organisations de la Société Civile nationales et internationales, Health Policy Plus (HP+) et AgirPF.

Deux discours ont marqué le lancement officiel du processus d’élaboration du PANB 2eme génération de la Mauritanie.

La première allocution de Mme Lisa Sow Washington, la représentante USAID en Mauritanie, a indiqué que l’USAID adhère pleinement et a réitéré la disponibilité de son organisation à accompagner tout le processus d’élaboration du nouveau plan d’action en faveur de l’espacement des naissances en Mauritanie, parce qu’il vient consolider les acquis du premier plan (2013 – 2017).

Cela se justifie par le fait qu’en Mauritanie, nombre de femmes meurent encore en donnant la vie, car elles sont victimes de complications liées à des grossesses précoces et/ou rapprochées, à des accouchements et à la faiblesse dans l’utilisation de la contraception…

C’est pour toutes ces raisons, indique Mme Sow, qu’il faut promouvoir les droits des filles et des femmes à une santé sexuelle et de reproduction en leur garantissant des informations et des services de qualité et relever les défis liés à l’espacement des naissances et le gouvernement mauritanien a jugé nécessaire d’élaborer ce PANB de 2e génération pour la période 2019 – 2023 avec l’appui technique du projet Health Policy Plus (PH+), financé par l’USAID.

Pour sa part, Dr Sidi Mohamed Abdel Aziz, Coordinateur du Programme National de la Santé de la Reproduction (PNSR), après avoir remercié l’ensemble des partenaires présents pour l’intérêt qu’ils accordent au programme et leur soutien sans faille dont bénéficie la Mauritanie, a souligné l’engagement du Gouvernement de la Mauritanie à accompagner tout le processus d’élaboration du nouveau plan d’action qui sera une feuille de route pour soutenir l’espacement des naissances et atteindre les objectifs du pays tout en améliorant l’environnement politique dans les domaines de l’espacement des naissances, de la santé maternelle et infantile et des réponses au VIH.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1526

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • cccom (H) 30/03/2018 17:46 X

    C’est un projet est programmé par l’Occident pour diminuer nos ressources humaines potentielles (la population quand elle bien formée quelque son nombre est facteur de développement et non le contraire) est analogue à celui offert par une ONG à un ancien Ministre de l’Education dans les années 90 pour détruire notre système éducatif jusqu’à ce jour en Mauritanie .

    La solution idéale de l’Education des jeunes et développement par les jeunes est contenue dans ma lettre de ouverte n°38 au Président de ce jour publiée sur ma page suivante

    Lettre ouverte au Président de la République (suite N° 38)

    Objet : le prix de 30.000 docteurs scientifiques et 40.000 emplois de jeunes.

    Informé et inspiré par la capacité exceptionnelle des adhérents de l’UPR de mobiliser en quelques jours de un milliard d’ UM pour la campagne d’adhésion, un montant qui sera dépensé (comme d’habitude) dans les Tajines , frais de transport et papeteries) des cadres du parti sans laisser de traces politiques convaincantes durables dans l’esprit des populations visitées j’ai demandé l’audience du Président de ce Parti (à défaut d’avoir accès au Président de la République occupé par la diplomatie et la sécurité) pour lui proposer deux projets d’investissement (remboursables à terme par les bénéficiaires à ses adhérents) créateur à la fois :

    1- Dans chaque village, de quartier à court terme de 30 docteurs scientifiques en 10ans par l’ouverture le 1er juillet 2018 de 1000 classes copies conformes de la classe ouvertes depuis le 16 janvier 2018 à Maaden réducteur du cursus scolaire de 50%,.par la mobilisation de 1000.000.000 d’UM. .

    2- Des dizaines milliers d’emplois durables dans les Wilayas du Nord rémunérateurs porteurs de revenus plus importants que les recettes actuels des secteurs des mines en voie d’épuisement à grande vitesse pour enrichir les pays riches.

    Etant donné que le m3 d’eau potable issu du dessalement de l’océan coûte désormais , grâce aux nouvelles technologies 0,1 Euro ,et donc 10 Euros pour assurer les besoins d’irrigation d’un ha de 100 palmiers il est aisé pour le Parti de l’UPR de mobiliser concomitamment avant le 1er juillet 2018 40 millions d’Euros pour créer pour ces nouvelles génération de docteurs les besoins d’eau d’irrigation de 10.000 ha de palmeraies modernes créatrices de 40.000 emplois télé irrigables à distance..

    J’ai exposé ces 2 projets capteurs de la confiance politique des futures générations et de leurs parents dans unité nationale sans précédent acquise dans les foyers du pays au Président de l’UPR.

    Celui-ci après m’avoir reconnu l’opportunité des deux projets m’a signifié l’impossibilité de les engager pour cause dit il de l’absence des cadres du Parti à l’intérieur du pays qui préparent le Congrès qui élira un nouveau Président. du Parti en Mai 2018.

    Soit. Dieu fasse que les deux mois avant le 1er juillet ces deux projets soient la priorité du nouveau Président de l’UPR. ou des communes, associations de Parents d’Elèves avec l’encadrement technique des cerveaux des Oasis pour le volet Education et le BEERAM ( Bureau d’Etudes, d’Equipements et de Réalisations Agricoles de Mauritanie) pour le volet Valorisation de l’eau de l’Océan pour la création de 10.000 ha de palmeraies modernes dans le Sahara, porteurs d’un revenu agricoles (de fruits, céréales , légumes sous palmiers) supérieur aux recettes des mines).

    Soit deux Projets décennaux coût de 26 Milliards d’anciens UM propulseurs du développement, unificateurs de la Mauritanie périphérique et centrale qui pourront en option devenir futurs programmes des Conseils Régionaux et communes sous la surveillance et l’appui des adhérents des partis politiques investisseurs actifs jusqu'au remboursements des investissements.

    Tant que le développent du pays n’est pas une option fondamentale des Parti et tant qu’il est conçu de l’extérieur au mépris des suggestions des cadres nationaux,nous allons reculer et nous autodétruire.

    Nouakchott le 30 Mars 2018

    Cheikhany Ould Sidina

    Maire de Maaden El Ervane