03-04-2018 10:35 - Etat civil : contrarietés croissantes et tracas des citoyens, dus à l’expiration des formulaires de naissance et de mariage

Etat civil : contrarietés croissantes et tracas des citoyens, dus à l’expiration des formulaires de naissance et de mariage

Adrar-Info - Certaines sources ont informé hier, le journal « Mayadin », de la souffrance croissante des citoyens, en raison de l’expiration, au niveau des centres de l’état civil à Nouakchott, de formulaires d’acte de naissance et de mariage.

Les mêmes sources ont déclaré que dans certains centres, les formulaires étaient épuisés depuis le vendredi dernier et que jusqu’à hier lundi, en fin d’heure, les formulaires manquaient toujours.

Dans d’autres centres, les formulaires se sont épuisés dans les premières heures de la matinée du lundi. Ce qui a conduit des dizaines de citoyens à se déplacer d’un centre à l’autre, ou à rester attendre, espérant que les formulaires parviendraient. Ce qui ne fut pas le cas, jusqu’à l’expiration de l’horaire de travail officiel.

De nombreux observateurs restent surpris par l’échec de l’agence de documents sécurisés, à maitriser la gestion et contrôle d’approvisionnement, en ces formulaires indispensables aux fonctionnements des ses centres, d’autant que la demande par les citoyens, qui préparent divers dossiers administratifs personnels, ont besoin d’actes de naissance et de mariage, augmente chaque jour.

Source : http://meyadin.net/node/11927

Traduit par Adrar.Info



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 2
Lus : 1443

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (2)

  • mystere1 (F) 03/04/2018 13:12 X

    Tous ces tracas du peuple, doivent être réglés, sans parler des autres soucis du pays, et dire que nos autorités de l'état veulent que les gens s'inscrivent pour le futur proche de ces élections présidentielles de 2019, alors que le peuple attend plus de besoins urgents; en particulier des enfants sans papier, et qui sont de ce terroir, non, il y'a un sérieux problème !

  • epnam2017 (H) 03/04/2018 13:03 X

    on est ou la a quoi l’état joue t il ils sont très pré-occupe par les élection le peuple est fatigue ils savent plus ou aller se plaindre ils sont pris en otage on sait que les papiers d’état civil veulent de l'or je j'invite l’état a régler le plus rapidement possible cette casse tète avant ca se retourne contre eux