05-04-2018 08:00 - Les professeurs de l’enseignement supérieur manifestent pour exiger la révision de leur statut professionnel

Les professeurs de l’enseignement supérieur manifestent pour exiger la révision de leur statut professionnel

Adrar Info - Les professeurs de l’enseignement secondaire en Mauritanie, ont organisé le mercredi 04 avril 2018, une manifestation devant le ministère de la Fonction publique, pour exiger une révision du statut du corps professoral.

Les participants à la manifestation, organisée par l’Association Indépendante des professeurs de l’Enseignement Secondaire, scandaient des slogans demandant d’accélérer la révision de leur statut et dénonçant l’échec du gouvernement à mettre en œuvre ce qui avait été convenu entre lui et le syndicat.

L’Association indépendante des professeurs de l’enseignement secondaire a déclaré, que la révision du statut est l’une des plus grandes exigences, présentées auparavant dans leur plateforme revendicative et acceptées par les organismes gouvernementaux.

Le syndicat a ajouté, dans un communiqué de presse, que la révision du statut des professeurs de l’enseignement secondaire, apporterait plusieurs profits dont la classification à un niveau d’échelle approprié, le multi-classement dans un seul corps, et l’organisation des plus importantes fonctions de l’encadrement.

Le communiqué syndical a souligné que la révision du statut des enseignants, serait une équité vis à vis des professeurs les plus anciens, car il leur permettrait de se faire classer dans les grades élevés de leur profession.

Source : http://zahraa.mr/node/16171

Traduit par Adrar.Info



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1510

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • cccom (H) 05/04/2018 10:37 X

    Je demande à ces honorables professeurs de penser à l’avenir de l’Ecole et du pays en lisant ma lettre ouverte d’aujourd’hui :

    Lettre ouverte au Président Aziz ( suite N° 40)

    Objet : Demande d’audience pour exposer 2 opportunités de développement Tant que l’Etat mauritanien et son peuple ferment les yeux vis-à-vis des bienfaits du système éducatif communautaire Cerveaux des Oasis de Maaden El Ervane intensif de 2300 h /an en 11 mois sur 12 et gratuit dont un modèle (le plus performant du monde) a été visité hier par le Nouveau Préfet d’Aoujeft et sa délégation..

    Tant qu’on persiste à appliquer le système d’enseignement actuel officiel, hérité de l’Occident de 700 h par an (plus de 9 mois de vacances sans cours) dans moins 3 mois par an de 8 h de classe en y dépensant 50 milliards d’UM par an ( les parents d’élèves bien plus), ainsi que la série de mesures que l’actuel Ministère de l’Education ( interdiction de l’enfant avant 8 ans,au Bac avant 18 ans, fermeture collectives des écoles primaires pour cause de déficit d’enseignants (en application du principe de regroupement le non groupage, comme dans les Oasis de l’Adrar ( 30/61 classes fermées à Aoujeft) ….).

    Tant que nous consentons pas à valoriser les nouveaux changements climatiques et opportunités offertes par les nouvelles technologies de dessalement devenues quasi-gratuits de la mer et implantation rapides en grandes surfaces de palmiers dans les Wilays du Nord.

    Nous décidons de sang froid d’hypothéquer l’avenir de nos ressources humaines du pays de maintenir notre peuple dans l’ignorance et la pauvreté en détruisant à terme les efforts de développement réalisées ces dernières années.

    C’est pourquoi, je réitère ma demande d’audience au Président Aziz pour lui demander de visiter l’Oasis de Maaden El Ervane pour lui exposer ces deux opportunités :

    1- l’opportunité d’engager dés le mois de juillet un millier de classes expérimentales dans le pays intensifs et gratuits analogues à celui de Maaden réducteurs du cursus de 50%. C'est-à-dire assurant à nos futures générations de jeunes un Bac trilingue à l’âge de 12 ans au maximum et doctorats scientifiques avant l’âge de 18 ans .

    2- -l’opportunité d’engager un projet de palmeraies modernes télé irriguées à distance. dans les Wilayas du Nord ‘’clés en mains’’ de création de plus 100.000 emplois de jeunes/an à nos futures générations.

    Il convient de noter que la politique actuelle du Laboratoire de Culture in vitro que vous avez inauguré récemment du palmier appliqué par le Ministère de l’Agriculture ne rime à rien et fera 100 ans encore sans pouvoir produire un seul vitro plant de palmier.

    C'est pourquoi, il vous revient, d'agir encore sur ce plan incontournable dans ce 2éme Projet technologique intégré.

    Projets que nos Maires, Parents d’Eléves et futures Conseils Régionaux ( entre autres options toutes judicieuses nombreuses à proposer) pourront prendre en charge. Pour le décollage du pays.

    Nouakchott le 5 Avril 2018

    Cheikhany Ould Sidina

    Maire de Maaden El Ervane