06-04-2018 13:12 - Fosse commune de Choum: l’AMDH recommande une enquête, le gouvernement nie

Fosse commune de Choum: l’AMDH recommande une enquête, le gouvernement nie

Le Calame - L’Association Mauritanienne des Droits de l’Homme (AMDH) recommande au gouvernement de "diligenter une enquête neutre, indépendante et transparente sur la découverte macabre d’une fosse commune dans une localité située aux environs de Choum (nord du pays)".

Selon l'association, présidée par Me Fatimata M’Baye, «jusqu’ici, les autorités mauritaniennes n’ont fait aucune communication au sujet de cette information, pourtant, accablante. Seule la Gendarmerie nationale s’est rendue sur les lieux et aurait entamé des investigations. Des sources dignes de foi affirment que des actes d’autopsie auraient même été diligentés auprès de légistes pour identifier les victimes. On parle même d’ossements envoyés à l’étranger pour des prélèvements ADN à cette fin ».

L’AMDH rappelle que "selon des informations publiées le 26 mars dernier, les autorités ont été alertées par un orpailleur de la découverte d’une fosse commune ensevelissant 15 squelettes, dont neufs portaient les stigmates d’une exécution sommaire caractérisée. Les malheureuses victimes avaient, pour certaines, les mains et les pieds ligotés. D’autres avaient été visiblement liquidées par une balle dans le crâne".

L'association poursuit: « Selon toute vraisemblance, les dépouilles découvertes seraient celles de soldats Négro-Mauritaniens », l’AMDH qui rappelle que « des militaires et des civils noirs victimes des exactions des années douloureuses de 1989-1993 avaient subi, partout en Mauritanie, une atroce campagne de purification ethnique ayant touché essentiellement, dans le Nord du pays des fils de la Mauritanie : militaires, instituteurs et cadres de la Société Nationale des Mines et de l’Industrie (SNIM) ».

Dans le même contexte, l’AMDH, réclame que la Commission nationale chargée d’investigations sur les sépultures, annoncée depuis plusieurs années, "se mette enfin à l’œuvre pour localiser les nombreux charniers disséminés à travers le pays et mener le travail d’identification des victimes".

Pour sa part, le gouvernement nie l’existence de cette fosse commune, après s'être emmuré une semaine dans un silence de mort. A propos de la polémique sur l’existence d’une fosse commune dans les environs de la ville de Choum, le ministre de la culture et de l’artisanat, le porte-parole officiel du gouvernement, Dr Mohamed Lemine Ould Cheikh est catégorique : « il n'y a pas de fosses communes et nous ne sommes pas au courant de leur découverte, ni dans la ville de Choum, ni ailleurs ».





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 4
Lus : 2054

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (4)

  • debeyale (H) 07/04/2018 18:34 X

    so gooto wari gooto haygooto tawaaka alla haalto si un homme supprime la vie de son prochain a l'insu des gens, dieu lui etant present va le denoncer cette decouverte va. vers cette verite

  • thialido (H) 06/04/2018 15:19 X

    Champion en dementirologie que nous sommes aussi bien en chiffres qu'en histoire

  • zder (H) 06/04/2018 14:46 X

    Quelle mouche a piqué Maawiya et ses hommes pour qu'ils en arrivent à vouloir procéder à une épuration ethnique envers cette communauté negromauritanienne si innocente si vertueuse si pacifique? Quelle barbarie! Quelle ignominie! Quelle sauvagerie!! Les coupables doivent tous payer de ces actes

  • hamadel (H) 06/04/2018 13:23 X

    Avec ce porte parole notre gouvernement s'infantilise et perd toute crédibilité en son sein et face au peuple Mauritanien c'est ridicule