11-04-2018 09:54 - Kaédi : L’EAFT au secours de la femme rurale

Kaédi : L’EAFT au secours de la femme rurale

Le Quotidien de Nouakchott - « L’ignorance est la nuit où commence l’abîme », disait un penseur contemporain.

En plus de l’analphabétisme, et en dépit des efforts énormes consentis, aussi bien par les pouvoirs publics que la société civile pour son éradication, la femme rurale demeure exposée à des maladies et des abus de tous genres, conséquence de l’ignorance dans laquelle elle végète depuis la nuit des temps.

Mme Bambi Camara, présidente de l’Ong EAFT, a indiqué que son institution a saisi l’opportunité de la célébration de la journée internationale de la femme du 8 mars, pour organiser une rencontre de sensibilisation de la femme en milieu rural sur la ménopause, qui a connu une forte affluence.

Il s’agit, dira-t-elle, d’apporter la modeste contribution de l’EAFT aux efforts consentis par les pouvoirs publics et d’autres organisations de la société civile, en vue d’améliorer la santé et le bien-être de la femme en général, et de la femme rurale en particulier.

La ménopause constitue en effet, selon la conférencière, Mme Ndoye Fatimata Bâ, SF d’Etat au CHR de Kaédi, une étape importante mais méconnue, de la vie de la femme. C’est une période qui correspond à l’arrêt de sécrétions hormonales (œstrogènes) chez la femme. Elle se manifeste vers l’âge de 51 ans en général, mais parfois précocement (vers 30 ans) ou tardivement. Durant cette période (et pour tout le reste de la vie de la femme), la femme est exposée à des maladies comme le cancer du col, de l’utérus et des seins, et requiert ainsi une bonne hygiène sanitaire (mammographie, analyse frottis vaginal périodiques), alimentaire (diététique) et la pratique du sport (la marche 3 fois par semaine en moyenne).

Douleurs des seins, augmentation de la sensibilité mammaire, problèmes de vaso-construction, atrophie urogénitale, sécheresse vaginale, forte sudation, nervosité, problèmes de sommeil, craintive, anxieuse, augmentation ou perte de poids, douleurs osseuses, maux de tête, sont entre autres symptômes de la ménopause.

Présentant les réalisations de leur organisation, Mme Zeinabou Bal a indiqué que grâce aux cotisations régulières de ses membres, l’EAFT a mis en place une caisse de microcrédits opérationnelle qui leur a permis de mener des activités lucratives afin d’honorer leurs engagements (remboursements dans les délais impartis) et de faire face aux impératifs du quotidien de leurs ménages.

Par ailleurs, l’EAFT a ouvert une classe d’alphabétisation (formation religieuse, causerie sur les pratiques de l’Islam) au profit de ses membres, a mené une campagne de sensibilisation sur l’utilisation des moustiquaires imprégnées de longue durée et sur l’importance de l’utilisation du sel iodé, et tient une « boutique ambulante » grâce à des partenariats avec des commerçants grossistes de la place.

Elle a aussi remercié leurs partenaires locaux, notamment la fédération régionale de l’artisanat qui a permis la formation de membres de l’Ong sur la transformation et la conservation de produits locaux (jus d’oseille, confitures, légumes…etc.), et la représentation locale du produit MISOLA, un complément nutritif indiqué pour les bébés, et même pour les adultes.

La manifestation a été rehaussée par la présence de la députée de Kaédi, Mme Zeinabou Awbeck dite Tette, et la coordinatrice régionale du MASEF, Mme Sawdatou Ly qui ont, toutes deux, appelé les responsables des coopératives féminines présentes, à unir leurs efforts et à s’inspirer de l’exemple de l’Ong EAFT.

Vieux GAYE

CP/Gorgol



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 1150

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)