18-04-2018 08:00 - Mauritanie : les blouses blanches passent à la vitesse supérieure

Mauritanie : les blouses blanches passent à la vitesse supérieure

Les Mauritanies - Après avoir observés, hier, la première grève, les médecins mauritaniens (spécialistes et généralistes) ont intensifié leurs actions. Ainsi, « les protestataires », ont organisé, mardi 17 avril, plusieurs sit-in au niveau de leurs hôpitaux respectifs.

Ces derniers ont exigé l’amélioration de leurs conditions de travail, la gratuité des frais d’urgences, la fourniture de médicaments de qualité et l’homologation des prix des prestations médicales.

Dans un communiqué, publié, les syndicalistes ont souligné que leur mouvement de grève se fera de manière progressive. « Ils vont observer respectivement, une grève de 2 jours, 3 jours et 5 jours, dans cette semaine, la semaine prochaine et la semaine qui suit, avant de se transformer en grève ouverte », a dévoilé le document.

Selon la presse locale, cette grève commence déjà à se faire sentir du côté des malades, qui ont beaucoup peiné à se faire consulter dans les différents services médicaux, ces deux derniers jours.

A noter que les syndicats ont plusieurs fois dénoncé l’attitude du ministère de tutelle. Selon eux le dernier protocole d’accord conclu entre le ministère et l’une des centrales syndicales du secteur ne satisfait pas toutes leurs doléances.

Ibrahima Junior Dia



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 1
Lus : 1560

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (1)

  • mohamed w.l (H) 18/04/2018 09:19 X

    ils ne son pas des médecins ils sont des commerçants il vaut mieux fermer les hôpitaux que de faire travailler de vampires mourir s est le destin