18-04-2018 09:30 - Ridha MEFTAH : le Tunisien qui modernise le secteur bancaire et financier Mauritanien

Ridha MEFTAH : le Tunisien qui modernise le secteur bancaire et financier Mauritanien

AMC Ernst & Young - Très actif dans le secteur Bancaire et Financier Mauritanien, le jeune Associé d’EY (Ernst & Young) Tunisie est à la tête de plusieurs projets de transformation et d’innovation visant la restructuration des principales banques Mauritaniennes incluant la Banque Centrale de Mauritanie.

Avec plus de 15 ans d’expérience, ce spécialiste du secteur bancaire et financier apporte son savoir-faire et les meilleurs pratiques internationales en matière de :

• Cadrage Stratégique et Business Modeling

• Transformation digitale

• Coaching et développement du Capital Humain

• Compliance et Risk Management

• Finance islamique

• Dynamisation de la force commerciale et innovation de l’offre

• Efficacité opérationnelle des processus métiers et supports

• Pilotage et Management de la Performance

• Conduite des projets d’innovation technologique

Son point de vue est que la Mauritanie présente un potentiel de développement et de croissance très important pour les 10 prochaines années.

Avec une forte richesse naturelle brute en minerais de fer, de cuivre et de l’or, une richesse animale très importante (plus de 2 million de bovins, 1,5 million de camelins, 20 millions d’ovins-caprins), un secteur de pêche, qui occupe une place centrale dans l’économie du pays (avec plus 5% du PIB, emploie 53 000 personnes) et une population très jeune (plus de 55% de la population âgée de moins de 19 ans), nous assisterons en Mauritanie durant la prochaine décennie à une double révolution :

• Une révolution industrielle issue de la nécessité de mettre en place un secteur secondaire solide à travers une industrie diversifiée de première transformation des ressources naturelles, animales, pêche…

• Une révolution digitale pour s’adapter au comportement des jeunes mauritaniens fortement connectés et très sensibles aux solutions digitales et numériques.

Pour sécuriser ces deux révolutions, le secteur bancaire et financier devrait jouer son vrai rôle de locomotive pour le financement de l’économie mauritanienne, l’accompagnement des jeunes entrepreneurs et des investisseurs dans le développement de leur Business, la forte mobilisation de l’épargne avec une offre bancaire et assurantielle diversifié et innovante.

Pour relever ce Challenge, un grand chantier de transformation et de réforme du secteur bancaire et financier doit être mis en place en vue de:

• Favoriser la création d’un Pôle Bancaire solide avec une forte capitalisation permettant de financer les projets de grande envergure notamment dans le secteur minier, Agricole, de la pêche et de l’Industrie.

• Développer le secteur assurantiel / Takaful, acteur principal pour la mobilisation d’une épargne stable

• Assurer une convergence intelligente vers les normes prudentielles et comptables internationales

• Développer un Capital Humain de très haut niveau avec une forte expertise dans le secteur bancaire et assurantiel

• Développer une infrastructure technologique avec un dispositif de sécurisé adéquat.

• Développer un Ecosystème ouvert et pertinent avec une approche Win - Win permettant une meilleure optimisation des ressources et une forte Synergie.





Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 3
Lus : 3480

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (3)

  • foutatoro (H) 18/04/2018 16:34 X

    C'est quoi le but de ça-la ?

  • Ksaleh (H) 18/04/2018 13:53 X

    Il faut payer une page de pub à CRIDEM !

  • KANTAKI (H) 18/04/2018 10:22 X

    Tout cela ne veut rien dire et le système bancaire mauritanien ne peut être "sauvé" par un tunisien biberonné à l'eau de vie du FMI et des cabinets copier coller... Mais on verra bien, et malheureusement le processus semple avoir été entamé de manière irréversible mais d'ici là "le marabout peut mourir ou l'âne se perdre" comme disent les anciens !