20-04-2018 23:15 - L'Inde envisage la peine de mort pour les violeurs d'enfants

L'Inde envisage la peine de mort pour les violeurs d'enfants

Romandie News - Le gouvernement indien a fait savoir vendredi qu'il envisageait d'instaurer la peine de mort pour les violeurs d'enfants, alors que le pays est révulsé par le viol collectif et le meurtre d'une fillette de huit ans.

Des milliers d'Indiens ont manifesté ces derniers jours à travers tout le pays après l'enlèvement pendant cinq jours, le viol et le meurtre par huit hommes d'une fillette d'une tribu musulmane nomade dans l'Etat du Jammu-et-Cachemire (nord). Selon la police, ce crime visait à terrifier la communauté de bergers musulmans des Bakarwals pour les forcer à quitter la zone, à majorité hindoue.

Le gouvernement indien a communiqué à la Cour suprême que le ministère de la justice "envisageait activement" d'amender la loi sur la protection de l'enfance contre les agressions sexuelles "pour introduire la peine de mort pour les cas d'agression sexuelle aggravée contre les enfants".

"Le ministère est sensible au sort des jeunes enfants brutalement agressés de la façon la plus horrible", a affirmé le gouvernement dans le texte envoyé à la Cour suprême, selon l'agence Press Trust of India.

La loi indienne prévoit actuellement la peine de mort pour les assassinats particulièrement effroyables ainsi que pour les actes terroristes, même si les exécutions sont rares.

(©AFP / 20 avril 2018 17h13)



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 0
Lus : 837

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)