24-04-2018 08:29 - Societé ISKAN : Ould Jaafar et Ould Babetta se rejettent la responsabilité concernant la distribution des terres à Chami

Societé ISKAN : Ould Jaafar et Ould Babetta se rejettent la responsabilité concernant la distribution des terres à Chami

Adrar Info - La société de construction des logements, ISKAN, connaît une crise sans précédent après le rejet de responsabilité entre son directeur général Mohamed Mahmoud Ould Jafar et son chef de projet, démis de ses fonctions, Mohamed Mahmoud Ould Babetta, à propos de la distribution de dizaines de parcelles de terrains dans la nouvelle ville Chami.

Le directeur, Ould Jaafar, a tenté d’empêcher le directeur Ould Babetta de prendre ses documents et son ordinateur de son bureau. Le premier a changé la serrure du bureau du deuxième aussitôt que ce dernier a été démis de ses fonctions par le conseil des ministres de jeudi dernier.

Ould Babetta réussit tout de même, a envoyé un des travailleurs pour ouvrir le bureau et lui rapporter ses documents et son ordinateur. Chose qui a irrité Ould Jafar.

Les reçus d’attribution de terrains, sont signés et estampillés par le directeur général Ould Jafar mais ce dernier prétend que Ould Banetta a utilisé son sceau (tampon) à cet effet. Il revient aux inspecteurs d’identifier le véritable coupable.

Source : http://mourassiloun.com/node/3888

Traduit par Adar.Info



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Commentaires : 7
Lus : 2416

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (7)

  • CHENKOU (H) 25/04/2018 12:49 X

    Malheureusement nos responsables ne sont jamais à la hauteur et versent souvent dans le ridicule.

  • Selmedine (H) 24/04/2018 15:45 X

    Les sociétés d'État en mauritanie ne ressemblent pas à un service public .Il s'agit d'entreprises de carents montées pour porter préjudice aux citoyens .Iskan est un vecteur de maladies par ces immondices et ses ordures qu'elle continue à amasser aux alentour de son marché situé au centre ville .La Snde centre de TZ vous envoi un peloton d'analphabètes pour vous couper le robinet alors que vous êtes quitté avec leur comptabilité idem pour les centres de la somelec voilà une gestion calamiteuse des entités publiques et dont ne souffre que les citoyens lambdas en mauritanie triste sort de cette administration pourrie et calamiteuse.

  • habouss (H) 24/04/2018 12:36 X

    Encore une scabreuse affaire !

  • medabdul (H) 24/04/2018 11:49 X

    de petites querelles byzantines et imbeciles entre deux nuls;pays de la seibe comme disait l'autre.

  • cccom (H) 24/04/2018 11:24 X

    Excellence, En attendant de voir clair dans cet imbroglio et peut être de réorienter la distribution des terres à Chami pour un projet productif durable dans le secteur, j’attire l’attention du Président qu’en début du mois dernier j’avais fait 2 missions : 1 La première en compagnie d’un spécialiste à Chami pour polliniser en présence du Général Habouna(je ne suis pas autorisé à publier sur le net la photo de cette opération) les palmeraies qui doivent confirmer la thèse que le réchauffement de la terre a enrichi de 600Km X 600km les 4 wilayas du Nord par leur transformation de Zone phoenicicole de grande qualité. 2 La seconde à Nouadhibou pour visiter l’usine de dessalement de 15m3/jour de technologie américaine exécuté par un bureau d’études égyptien pour étayer mon argumentation que la Mauritanie doit plutôt implanter une usine de 150m3/jour au prix inférieur à 0,1 m3/jour analogue à celle en voie d’installation à Agadirhttp://www.jeuneafrique.com/464747/economie/maroc-le-projet-dusine-de-dessalement-a-agadir-triple-de-taille/ pour télé irriguer 20.000ha de palmeraies modernes et créatrice de 100.000 emplois ( 100 fois le nombre d’emplois de Taziast) aux revenus au moins 20 fois supérieur à l’ha du riz et 10 fois supérieur au SMIG national qui mériteraient de bénéficier en priorité aux parcelles et logements d’Iskan rapidement remboursables.. cheikhany_ouldsidina@yahoo.fr

  • tarhilgazra@yahoo.com (H) 24/04/2018 09:41 X

    On y rentre plus ou moins douteux et on en y sort professionnel de la magouille et des terrains secrets.

  • Elyahmed (H) 24/04/2018 08:43 X

    Ould Babetta devrait sa retraite depuis des années, c’est un vieux loup qui ne veut rien laisser, ses classes et amis fonctionnaires sont devenues des Muezzins parce que à deux pas de la mort, il ne devrait plus exercer, ce qu’il dit est incompréhensible et inaudible. En ce qui concerne comme les autres boites de l’état, certains en font leur propriété privée, ISKAN, n’a jamais fini quoi que ce soit, ils se sont permis d’inaugurer un marché en construction avec le président de la république, ce qui n’est pas juste, les autres projets se passe entre copains, cousins, amis et parents du BOSS.