25-04-2018 12:33 - Mobilisation à l’Onu pour l’Alliance Sahel

Mobilisation à l’Onu pour l’Alliance Sahel

Deutsche Welle - C’est un plan de six milliards d’euros d'investissements sur les cinq prochaines années et de 500 projets de développement. Une réunion consacrée à cette initiative a eu lieu à l'Onu pour mobiliser des moyens financiers.

En juillet dernier, la France et l’Allemagne lançaient l’Alliance Sahel... Son but : coordonner l’action des organismes qui financent des projets de développement dans cette région du nord de l’Afrique.

Le Programme des Nations Unies pour le Développement, la Banque mondiale et la Banque africaine sont parmi les membres fondateurs de l’Alliance, que d’autres pays comme l’Italie, l’Espagne ou le Royaume-Uni ont aussi rejoint.

Multiplication des initiatives

G5, CEDEAO, UMOA, Stratégie intégrée des Nations unies… qu’elles soient politiques, militaires ou économiques, les initiatives internationales au Sahel sont légion. Dernière en date, l’Alliance Sahel ne vise toutefois pas à se substituer aux projets en cours.

C’est en tout cas ce qu’affirme Abdallah Wafy, le représentant permanent du Niger à l’ONU. Partenariat entre Paris et Berlin au départ, l’Alliance Sahel marque par ailleurs l’implication grandissante de l’Allemagne en Afrique.

Des projets identifiés

La KfW et la GIZ, deux institutions fédérales de financement, font partie des principaux bailleurs aux côtés de l’Agence française de développement. Pour le président de l’AFD Rémy Rioux, les Allemands ont une vision de long-terme en la matière.

Un montant de 7,5 milliards de dollars a été identifié pour financer des projets de développement en Mauritanie, au Mali, au Burkina Faso, au Niger et au Tchad. Avec un objectif commun : stabiliser une région où bandes armées et groupes jihadistes restent très présents.



Les articles, commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité


Source : Deutsche Welle
Commentaires : 0
Lus : 999

Postez un commentaire

Charte des commentaires

A lire avant de commenter! Quelques dispositions pour rendre les débats passionnants sur Cridem :

Commentez pour enrichir : Le but des commentaires est d'instaurer des échanges enrichissants à partir des articles publiés sur Cridem.

Respectez vos interlocuteurs : Pour assurer des débats de qualité, un maître-mot: le respect des participants. Donnez à chacun le droit d'être en désaccord avec vous. Appuyez vos réponses sur des faits et des arguments, non sur des invectives.

Contenus illicites : Le contenu des commentaires ne doit pas contrevenir aux lois et réglementations en vigueur. Sont notamment illicites les propos racistes ou antisémites, diffamatoires ou injurieux, divulguant des informations relatives à la vie privée d'une personne, utilisant des oeuvres protégées par les droits d'auteur (textes, photos, vidéos...).

Cridem se réserve le droit de ne pas valider tout commentaire susceptible de contrevenir à la loi, ainsi que tout commentaire hors-sujet, promotionnel ou grossier. Merci pour votre participation à Cridem!

Les commentaires et propos sont la propriété de leur(s) auteur(s) et n'engagent que leur avis, opinion et responsabilité.

Identification

Pour poster un commentaire il faut être membre .

Si vous avez déjà un accès membre .
Veuillez vous identifier sur la page d'accueil en haut à droite dans la partie IDENTIFICATION ou bien Cliquez ICI .

Vous n'êtes pas membre . Vous pouvez vous enregistrer gratuitement en Cliquant ICI .

En étant membre vous accèderez à TOUS les espaces de CRIDEM sans aucune restriction .

Commentaires (0)